Hamburger Games - Une Parodie

18/06/2013

41XzK6Ts+2L

Titre : Hamburger Games

Auteur : The Harvard Lampoon

Editeur : Castelmore

Prix : 9,90€

Parution : 9 mars 2012

Nombre de pages : 176 pages

Genre : Parodie

Résumé : Vivre ou mourir, il faut choisir. Que les Hamburger Games commencent!

Le jour où Capriss Kidordine remplace sa sœur pour participer aux Hamburger Games – l’émission la plus regardée après Les Maçons du cœur – elle ne sait pas dans quoi elle vient de mettre les pieds. Élevée dans le district du télémarketing, Capriss est mal préparée au combat à mort qui l’attend dans l’arène. Sa survie dépend d’un choix crucial: s’allier à un loser à croquer, Pita Mellagomme, ou rester fidèle à un tombeur super sexy, Herpès Bogosse.

Armée de son arc, la jeune fille lutte pour être la dernière concurrente sur le champ de bataille. Et c’est pas ce fichu couteau planté dans son front qui l’en empêchera !

 

 

Les parodies, je connais, mais seulement en film. Lorsque j’ai découvert Hamburger Games, une parodie du livre Hunger Games de Suzanne Collins, je me suis dit que ce serait quelque chose de nouveau et de drôle à découvrir. C’est ainsi que je me suis lancé dans l’aventure de Capriss Kidordine.

 

The Harvard Lampoon est un périodique créé par des étudiants de l’université Harvard, qui publient, aussi, des livres parodiques dont Hamburger Games. Immitation (parodie de Twilight) ainsi que Lord of the Ringards (parodie du Seigneur des Anneaux) sont aussi des parodies de The Harvard Lampoon.

 

Lorsque j’ai commencé à lire Hamburger Games, j’avais peur que l’humour soit lourd, comme dans toutes les parodies, et que ce soit vraiment désagréable sur papier. Bien que certains passages le soient, ce n’est pas le cas de tout le livre. Certains passages m’ont fait bien rire, voire pleurer de rire.

 

On ne s’attache pas aux personnages, mais ce n’est pas vraiment le but du livre. On a certaines fois tendance à être agacé par Capriss, qui est d’une idiotie et d’une naïveté folle, mais, qui a toujours de la chance sans même s’en rendre compte. Pita, décrit comme un obèse qui ne fait que manger des petits pains, est drôle, mais est aussi agaçant que Capriss en faisant toujours des caprices. (Ahah, oui, mauvais jeu de mots)

 

L’histoire reste vraiment très proche du livre mais je n’ai pas compris pourquoi les auteurs ont décidé de rajouter plus d’amour qu’il n’y en a dans l’histoire d’origine. Le but de premier de Hamburger Games est quand même de nous faire rire et le carré amoureux n’apporte pas grand chose d’amusant et drôle.

 

Hamburger Games a été une très bonne lecture drôle qui m’a fait découvrir les livres parodiques et qui aura réussi à me convaincre. Même si certains passages sont lourds, on ne peut pas blâmer le livre, puisque l’on lit une parodie. Toutes les personnes fans de ce genre de livre, je vous le conseille, mais attention, ce livre n’est vraiment pas fait pour les personnes qui n’aiment pas l’humour au second degré et les reprises.

 

Jordan, jeune vampire nouveau-né, j’attends toujours ma lettre d’admission pour Poudlard. Cinéaddict et accro aux séries TV, j’essaie de tuer le temps en lisant et geekant sur mon PC.
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Je ne connaissais pas non plus les parodies version livres, donc c'est vrai que c'est une curiosité qui me tente bien. Par contre je n'ai pas lu le livre original, et pas vu le film non plus, donc il faudrait que je commence par là déjà :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *