La Sélection tome 1 de Kiera Cass - Une télé-réalité dystopique !

08/06/2013

516O73h4GDL

Titre : La Selection

Auteur : Kiera Kass

Editeur : Robert Laffont

Parution : 19 Avril 2012

Prix : 16,90€

Nombre de pages : 343 pages

Genre : Young Adult, Dystopie, Télé Réalité, Romance

Résumé : Elles sont trente-cinq jeunes filles : la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

 

Acheter le Grand Format – Acheter le Format Poche – Acheter l’Ebook

 

America Singer, jeune fille vivant au royaume d’Illea et appartenant à la caste des Cinq, autrement dits « les artistes », décide, pour faire plaisir à sa famille et après une douloureuse rupture sentimentale, de s’inscrire à La Sélection. Il s’agit en fait d’un concours pour trouver la future épouse du prince Maxon.

 

C’est dans ce contexte dystopique qu’America devra faire face au challenge de la compétition, aux rivalités entre prétendantes au trône et à la confusion de ses sentiments entre le gentleman prince Maxon et le soldat Aspen, son premier amour. Sans lire le petit mot de l’auteure, on peut aisément deviner, en refermant le livre, que celle-ci est jeune et accro aux shows de télé-réalité.

 

Tout au long de ma lecture, j’ai assisté à un joyeux milk-shake de « Qui veut épouser mon fils (pardon, mon prince je voulais dire !) », Hunger Games » (avec le système de caste et le bijou en forme d’oiseau), « Miss France » (35 candidates sculpturales en écharpe), « Le Bachelor » (coups bas, dîner aux chandelles, confidences et préférences) et « Loft Story » (les candidates vivent sous l’œil de la caméra 24/24).

 

Je ne suis pas très friande de ce genre d’émissions pour être honnête mais cet aspect ne m’a pas dérangé plus que cela. A mon avis, l’auteure a souhaité glisser des clins d’œil et des références facilement identifiables pour ces lecteurs. Le style d’écriture est fluide, accessible à tous et il remplit bien son rôle de divertissement pour les raisons énoncées ci-dessus.

 

Le véritable point négatif pour moi est que TOUT va très, très vite. Les rebondissements et scénettes s’enchaînent à un rythme démentiel. Ça a le mérite de faire qu’on ne s’ennuie pas mais qui dit rapidité dit aussi survol. L’héroïne n’a elle-même pas le temps de comprendre ce qui lui arrive et d’éprouver le moindre sentiment qu’une nouvelle péripétie se présente déjà à elle. Cette accélération m’a profondément gênée car elle nuit au réalisme de certaines scènes ou émotions et en tant que lectrice, moi-même je devais « courir ». L’impression que l’auteure voulait dire beaucoup de choses, sans en approfondir aucune, pour vite passer au tome 2.

 

En revanche, j’ai vraiment apprécié l’héroïne. America est attachante et a une vraie personnalité. Elle reste fidèle à elle-même et à ses valeurs et parvient à s’imposer en douceur face à ses concurrentes. Je redoutais que l’histoire soit trop guimauve et qu’elle s’amourache du prince trop facilement. Bien au contraire, elle garde son tempérament de feu (comme ses cheveux) et véhicule l’image d’une fille à l’aise dans ses jeans et dans son époque.

 

La romance est savamment dosée, assez pour qu’on ne soit pas écœuré, trop peu pour qu’on en désire en apprendre plus. Et comme je suis une irréductible petite curieuse, je suis déjà en train de lire le tome 2 ! 

 

Sans être un coup de cœur, ce roman a su me divertir et sa rapidité de lecture m’a permis de légèrement occulter les passages survolés. Je le recommande aux personnes qui cherchent quelque chose de frais et de léger, à emporter sur la plage par exemple. Il conviendra parfaitement également aux personnes qui aiment l’univers des télé-réalités.

 

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *