Vikings : la série historique et pédagogique du moment !

19/07/2013

A l’heure où la mode est aux légendes nordiques, la série Vikings, diffusée ce mois-ci sur Canal +, ne déroge pas à la règle. On y suit les aventures de Ragnar Lothbrok, un simple fermier qui va devenir le roi semi-légendaire le plus connu du monde septentrional, l’homme à l’origine des tout premiers raids vikings en terre chrétienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce simple fermier, homme lige du Jarl Haraldson, se rebelle contre les choix stratégiques de son suzerain. Au lieu d’attaquer les païens slaves et baltes de la Baltique, il décide de se lancer dans l’attaque des riches terres de l’Ouest, là où les monastères regorgent de trésors qui n’attendent que d’être pillés par des guerriers ambitieux.

Clandestinement, Ragnar va monter sa propre expédition et sa réussite changera le destin des Vikings comme celui des royaumes chrétiens du sud, que le simple nom de « Vikings » terrorisera pendant près d’un siècle.

 

Tout d’abord, la série a été créée par Michael Hirst, également scénariste des séries The Borgias, The Tudors, Camelot et Elizabeth : l’Age d’or. Autant dire que c’est une pointure concernant le genre historique. Avec Vikings, il hausse le niveau et s’attaque au VIIIème siècle après JC, ainsi qu’aux légendes obscures Suédoises et Danoises.

 

Seulement quelques textes nous sont parvenus et notre connaissance de cette civilisation reste très partielle, même pour le spécialiste. De ce fait, j’ai trouvé ça très intéressant qu’une série grand public, une grosse production, fasse découvrir au plus grand nombre ce peuple scandinave, avec sa culture et ses croyances. Même moi qui l’ai étudié, j’ai tout de suite été intriguée et j’ai trouvé la production assez réaliste.

 uTotalMediaTheatre6 2013-10-19 11-02-56-702

Bien sûr, on ne peut pas reconstituer les faits exacts (comme pour les Tudor ou les Borgia), même en ce qui concerne la légende de Ragnar qui est pourtant la plus documentée. Les sources ne sont pas assez précises. Dans Vikings, Michael Hirst nous donne des pistes pour comprendre ce qu’aurait pu être la vie de ce héros, ce qui donne à la série un filtre très réaliste. Les quelques passages qui suggèrent des phénomènes paranormaux sont en fait la transcription d’une vision très emprunte de divination qui est une caractéristique de la civilisation viking. On est totalement plongé dans son univers.

 

Les décors sont très beaux et plutôt bien faits. Les drakkars correspondent très bien aux embarcations connues à cette époque. Je mets tout de même un petit bémol à certains éléments constituant les costumes qui sont là pour faire du spectacle et ne respectent pas la réalité, comme la longueur des épées par exemple.

 

Le casting est quant à lui très bien choisi. Tout le monde sait que les hommes du Nord sont généralement très grands. La série respecte complètement ce critère et nous offre un panel de tout ce qui se fait de mieux en acteurs grands et massifs, qu’ils soient blonds ou bruns. Ces physiques très marqués ne se remarquent pas au début, mais quand les vikings arrivent en Angleterre, la différence est nettement visible. Les anglais paraissent petits et chétifs. J’ai beaucoup apprécié ce détail, parce qu’il est mentionné plus d’une fois dans les textes historiques. Au VIIIème siècle, les occidentaux assimilent ces hommes venus du froid à des géants, des démons qui n’ont pas peur de la mort. La série entre complètement dans cette optique-là, que ce soit dans son scénario ou à travers sa production.

 

Le jeu des acteurs est impeccable. Ils sont tous bien ancrés dans des personnages bien définis et assez attachants. Je donne une mention spéciale à Travis Fimmel, qui interprète Ragnar avec beaucoup de conviction selon moi, et à Katherine Winnick, qui porte son rôle de femme guerrier avec beaucoup de charisme. Avant de voir la série, je me suis demandé si je serai capable de m’identifier et de m’attacher à un guerrier sanguinaire qui construit son royaume dans la violence. La réponse est oui. J’ai complètement adhéré à l’ambiance et suis totalement du côté de Ragnar, notamment lors des batailles contre les anglais. Même si ces derniers ne sont pas dépréciés dans la série, ils y apparaissent beaucoup moins riches culturellement.

 Vikings-Screencaps-Season-1-vikings-tv-series-34421722-1280-720

 

 

J’ai aussi apprécié la violence mesurée du scénario. On ne coupe pas de têtes à tout va et le sang qui coule est toujours justifié d’une manière ou d’une autre. La violence n’est pas gratuite, même si elle fait partie intégrante de la culture viking.

 

J’ai aimé le fait que le scénario réponde à toutes mes questions concernant la culture et la religion scandinave. Beaucoup d’information nous sont données, mais jamais l’histoire ne nous perd. On comprend pourquoi les guerriers agissent de cette façon, pourquoi ils n’ont pas peur de la mort, ce qui pousse Ragnar à piller les terres chrétiennes. Par ailleurs, la confrontation entre la religion chrétienne et les croyances scandinaves est très intéressante et nous apporte des éléments supplémentaires de compréhensions. Ragnar apparait comme un héros très intelligent, qui cherche à connaitre ces anglais qu’il rencontre pour la première fois dans le but de mieux les affronter.

 

L’histoire est complexifiée par des luttes de pouvoir au sein même des clans vikings. Non seulement Ragnar instaure des raids en terres chrétiennes, mais en plus on le voit passé de simple fermier à guerrier reconnu et respecté de tous. Plus sa puissance s’accroit et plus il se fait des ennemis. Le scénario est donc à double tranchant.

 

Toutefois, et ce sera là mon seul gros point négatif, le rythme de la série est parfois un peu trop lent. Comme je vous l’ai dit, beaucoup d’informations et d’explications nous sont données, ce qui place l’action au second rang à certain moment. Personnellement, j’ai aimé avoir ces explications, et cela ne m’a pas trop déranger, mais je peux concevoir que ce soit perturbant et un peu décourageant.

056

En conclusion, je dirais que Vikings est une excellente série. Non seulement elle est bien produite et est très divertissante, mais elle est également pédagogique. Elle nous permet de découvrir le peuple viking à travers la légende de Ragnar, un héros fort qui véhicule parfaitement la culture scandinave.

MA NOTE : 7/10

Dévoreuse de livres, TV Show addict, cinéphile, geekette, …
Magie, créatures bizarres et compagnie : mon truc, c’est le fantastique ! Si je pouvais, j’irai vivre au pays des elfes et je vous emmènerai tous avec moi ! 😛
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *