6 MOIS A VIVRE - Un témoignage percutant.

08/08/2013

61KD9NHaUcL

Titre : 6 mois à vivre

Auteur : Marie Deroubaix

Editeur : J’ai lu

Prix : 5€

Parution : 8 mars 2012

Nombre de pages : 142 pages

Genre : Témoignage

Résumé : « Quand Marie comprit que son cancer ne lui laissait aucune chance, elle me dit qu’elle avait un dernier combat à mener : raconter son parcours afin qu’un jour une loi, en France, permette aux gens qui se trouvaient dans son cas de choisir leur mort. Elle entendait dénoncer certaines scandaleuses pratiques hospitalières et thérapeutiques, ainsi que l’inertie du gouvernement vis-à-vis de l’euthanasie, alors que la majorité des Français est en faveur d’une mort douce et dans la dignité. Elle se mit à écrire de manière compulsive, dans l’urgence, car elle ne pensait pas disposer d’autant de temps. Elle se réveillait en pleine nuit pour écrire. Le matin, elle était exténuée. Pourtant, à aucun moment, elle n’a pensé arrêter d’écrire ce livre, qui sera une obsession jusqu’à la fin. Certains jours, elle était en pleurs. Je lui disais : “Laisse un peu tomber, Marie, allons nous promener tous les deux.” Quelque part, ce récit nous a enlevé des heures si rares, si comptées…  » Bertrand Deroubaix, après la disparition de sa femme, a ajouté à ce livre quelques réflexions et un dernier chapitre, le seul que Marie ne pouvait écrire. 

 

 

6 MOIS A VIVRE, j’ai choisi de mourir dignement est un livre posthume publiait aux editions J’ai Lu, écrit de la main de Marie Deroubaix, décédée à la suite d’un cancer du poumon. L’auteur y écrit son combat pour son euthanasie, très touchant, et troublant, on y découvre et apprend un véritable problème de société.

 

Faire une chronique d’un livre comme celui-ci est assez difficile. Empreint d’une réelle vérité, qui peut nous toucher à tout moment, Marie Deroubaix nous fait véritablement prendre conscience d’un problème que beaucoup préfère ignorer, en suivant la politique de l’autruche. « Le malade est décédé sous l’action efficace des médicaments.« , extrait du livre, cette phrase illustre parfaitement le combat pour lequel Marie Deroubaix s’est battue. En 2009, l’auteur est touché d’un cancer des poumons, après opération on lui déclare avec joie qu’elle est guérie, oui, elle est guérie, c’était sans compter les métastases*, « deux personnes sur 10 atteintes d’un cancer du poumon développent rapidement des métastases cérébrales », c’est justement ce que l’auteur a eu… Un fait caché, que les médecins n’évoquent que très rarement. Le fait le plus choquant dans toute cette histoire est que les médecins insistent sans cesse pour que même des personnes, comme elle, qui n’ont aucune chance de s’en sortir, prennent des tonnes et des tonnes de médicaments, et se drogue à la chimiothérapie et autre moyen pour gagner du « temps ». Mais quel temps? Car dans son livre Marie Deroubaix, qui a refusé tous ces traitements, nous témoigne de toute ces personnes qui pour vivre quelque mois de plus se jettent à corps perdu dans ces traitements, qui au final le plus souvent ne font que aggraver les choses « bourdonnement d’oreilles, anorexie, nausée, vomissement « , les malades quittent donc notre monde encore plus mal, et dans une santé encore plus mauvaise, eu lieu de profiter au mieux de leurs derniers jours.

 

Mais 6 MOIS A VIVRE n’est pas qu’un témoin, c’est aussi un livre qui dénonce, en effet  l’auteur s’est battu pour pouvoir être euthanasié,  acte interdit en France, mais qui trouve toutes ses justifications d’existence dans le témoigne de cette écrivaine.

 

Je recommande grandement ce témoignage qui permet de nous faire prendre conscience de la vérité de ces cercles vicieux, et qui peut être un jour permettra aux personnes comme elles de pouvoir se faire euthanasier dignement, car si l’auteur a écrit ce livre ce fut surtout pour dévoiler se que personne ne dit.

 

NOTE : 10/10

Moi c’est Sarah véritable Potterhead, j’aime tout ce qui touche de près ou de loin au fantastique, ainsi qu’au cinéma et au théâtre. Cinéphile dans l’âme, et geek sur les bords, je peux passer des heures sur mon ordinateur. Vraie rêveuse, j’aime voyager, et les nouvelles aventures.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *