L'Ange mécanique : La préquelle de La Cité des Ténèbres

05/08/2013

71byNdVmd5L

Titre : The Mortal Instruments, les Origines – Tome 1 : l’Ange Mécanique

Auteur : Cassandra Clare

Editeur : Pocket Jeunesse

Prix : 18,15€

Parution : 8 novembre 2012

Nombre de pages : 537 pages

Genre : Fantastique, Jeunesse, Young Adult

Résumé : Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Sœurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour où Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, où vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres…

 

 

 

La Cité des Ténèbres est une saga de douze romans assemblés en quatre trilogies dont le succès est grandissant dans le monde. Ne faisant jamais rien comme tout le monde, j’ai décidé de commencer l’aventure avec la préquelle, sous-titrée Les Origines, dont le premier tome est sorti l’an dernier.
 

Au premier abord, on ne se rend pas compte que Tessa, l’héroïne de ce roman, à des pouvoirs magiques. C’est simplement une jeune fille comme les autres qui décide de rejoindre son frère à Londres par bateau à la mort de sa tante. On partage ses inquiétudes et son angoisse de commencer une nouvelle vie. Mais bien vite on se rend compte qu’il y a quelque chose d’anormal. Elle est accueillie non par son frère, mais par ses prétendues amies, qui la séquestre et l’oblige à pratiquer des exercices douloureux et proches de la torture.

 

Avec un début d’histoire aussi dure, on ne peut que prendre d’affection Tessa. Même si on ne sait pas qui elle est, on se pose une multitude de questions : comment va-t-elle s’en sortir, qui sont ses femmes qui la torturent, où est son frère, … Je dirai que le début de roman est bien construit et très fort. Il m’a directement embarqué dans l’intrigue. C’est très bien joué de la part de Cassandra Clare, l’auteur.

 

Au fil des pages on en apprend d’avantage. On comprend que ce que vient de subir Tessa n’est que la première étape dans une longue succession d’épreuves. Elle découvre, et nous en même temps, un monde dont elle n’aurait jamais soupçonné l’existence. Il y existe des anges, des démons, des chasseurs d’ombres et plusieurs formes de magies différentes, une sorte d’univers parallèle à la vie paisible des humains. Tessa est plongée malgré elle dans ce nouveau monde et doit apprendre à le maitriser, nous aussi. On progresse en même temps qu’elle et je dois dire que j’ai vraiment apprécié de découvrir cet univers de cette façon-là.

 

Les personnages sont forts et bien défini, tous avec une histoire qui leur est propre. Le groupe de personnes que rejoint notre héroïne s’évertue à donner un équilibre à cet univers très riche en créature. Ce premier tome nous en donne seulement un aperçu. A la fin, j’ai eu l’impression d’avoir seulement survolé, effleuré le potentiel de ce nouveau monde. J’ai vraiment envie d’en savoir plus sur son fonctionnement et ses protagonistes. Je pense que les possibilités de suites à cette histoire sont infinies.

 

Ce qui m’a beaucoup plus également, c’est l’ambiance très particulière que donne l’époque choisie par l’auteur pour développer son intrigue. Nous sommes au XIXème siècle, à Londres, une ville bouillonnante de progrès. L’auteur utilise cette soif d’avancées techniques dans son histoire pour en faire un élément fort. Je trouve que ce procédé est assez pertinent. De plus, j’ai déjà lu quelques romans se passant à cette époque-ci et je me suis faite une image bien particulière des décors. J’ai aimé retrouvé tout ça dans ces Origines de la Cité des Ténèbres.

 

Malgré cette ambiance particulière et ces personnages forts, j’aimerai souligner tout de même la lenteur de la progression de l’histoire. J’ai nettement eu l’impression que Cassandra Clare voulait prendre son temps pour développer l’histoire, en donnant beaucoup d’explications et de détails sur l’univers de la Cité de Ténèbres et en explorant l’histoire de chacun des personnages. Elle a placé un moment de calme entre chaque moment fort du roman. Mais j’aurai voulu que tout ça s’enchaine avec plus de dynamisme et plus d’impulsion pour gommer ce contraste entre les longs passages explicatifs et la narration de l’aventure en elle-même. J’ai trouvé que sur ce point-là, l’auteur avait manqué de finesse et ma lecture des 537 pages du tome a été laborieuse, même si j’ai réellement aimé l’histoire.

 

Au-delà de ces petits problèmes de rythme, je dois bien avoué que j’ai été émerveillé par le soin apporté par l’auteur à certains détails. Chaque chapitre du roman contient en introduction une citation connue d’auteurs classiques, comme Lord Byron ou Oscar Wilde. Ces quelques mots nous mettent sur la piste de ce qui va se passer dans le chapitre, mais toujours de manière très énigmatique. J’ai trouvé ça très sympathique et presque ludique d’essayer de deviner la suite à partir de ces citations. Ça m’a en plus donné envie de (re)découvrir ces auteurs, principalement anglais. En plus de ça, l’auteur a fait de Tessa une fanatique inconditionnelle de littérature. En faisant de son héroïne une érudite, Cassandra Clare lui permet de mieux comprendre le caractère des autres en se référant à ce qu’elle a lu dans ces romans préférés. Tout au long de l’histoire, on retrouve des références à tel ou tel autre roman, en plus des citations de début de chapitres. J’ai beaucoup aimé. Pour moi c’est un vrai plus apporté au développement de l’intrigue parce que ça m’a aidé à me mettre dans l’ambiance du livre.

 

Vous l’avez donc compris, j’ai apprécié ma lecture, même si elle fut assez longue. J’ai aimé l’ambiance du roman, son univers fantastique très riche, ses personnages bien définis (et en particulier Tessa), ainsi que tous les détails soigneusement introduit par l’auteur. La sortie d’un tome 2, nommé le Prince Mécanique, est prévue pour le mois de mars 2014. J’ai hâte de découvrir la suite !

 

MA NOTE : 7/10

2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *