Le Manoir des Immortels, le Mythe de Persephone revisité !

19/08/2013

819SrxCIX8L 

Titre : Le destin d’une déesse – Tome 1 : Le manoir des immortels

Auteur : Aimée Carter

Editeur : Darkiss

Prix : A partir de 8,99€ (occasion)

Parution : 1er juin 2012

Nombre de pages : 384 pages

Genre : Fantastique

Résumé : La nouvelle reine des Enfers. Tignasse noire et yeux de lune, le dieu Hadès, rebaptisé Henry, cherche depuis cent ans la jeune fille mortelle capable de passer les sept épreuves qui feront d’elle sa reine. La reine des Enfers. Jusqu’à présent, toutes les « élues » ont échoué. Et en sont mortes. Elle est l’élue… Pour prolonger la vie de sa mère gravement malade, Kate donnerait tout. Mais quand elle rencontre le sombre Henry et qu’il affirme détenir le pouvoir d’exaucer un tel vœu, elle doute… Avant que de mystérieux et terribles événements ne l’obligent à accepter le pacte. Sept épreuves et une tentation… Un pacte infernal. Si Kate triomphe des sept épreuves qui feront d’elle la nouvelle reine des Enfers, elle sauvera du même coup sa mère. Mais l’une de ces épreuves peut tout faire échouer : l’amour, et la tentation du désir… pour le ténébreux et séduisant Henry.

 

 

Un peu lassée des vampires et des loups garou, j’avais envie en lisant le Manoir des Immortels de quelques choses de nouveau et de différent. Je n’avais jusqu’à présent jamais lu de livre traitant de la mythologie grecque, non pas que ce soit un domaine qui ne m’intéresse pas, mais je n’avais jusqu’alors pas eu l’occasion de découvrir un roman de ce genre-là. Cette lecture m’a donnait une impression de fraicheur et de nouveauté très agréable.

 

Le Manoir des Immortels est un roman vraiment prenant. On retrouve dans ce récit le mythe de Persephone, la fille de Zeus et Demeter qui fut enlevé par Hades pour devenir Reine des Enfers. Afin de ne froisser ni Demeter ni Hadès, Zeus décide d’un compromis, Persephone devra passer l’automne et l’hiver en Enfer au côté d’Hades et le printemps et l’été sur Terre auprès de sa mère. Le roman reprend plus ou moins ce mythe en le narrant d’une façon différente et nouvelle qui m’a beaucoup plu. 

 

Le roman m’a surprise du début à la fin, j’ai été happée dans l’histoire dès les premières pages, l’écriture d’Aimee Carter est vraiment passionnante. L’univers créé par l’auteur est vraiment bien construit et les personnages ont tous leurs importances, même quand on ne le soupçonne pas, j’ai apprécié cette finesse des détails. 

 

La romance du livre est présente, mais pas étouffante, elle reste suffisamment centrale à l’histoire pour nous permettre de bien nous y intéresser, mais pas au point d’éclipser les intrigues parallèles offertes par l’auteur, il y a un juste équilibre dans le développement du récit qui m’a beaucoup plu. On ne voit pas les pages défilés, et biens que les scènes d’actions soient très rares, les rebondissements sont néanmoins présents, je n’ai pas eu l’impression de lire un roman platonique, la magie du Manoir des Immortels c’est que tout est suggestif et qu’il faut savoir lire entre les lignes. Kate et Henry sont touchants, la relation qu’il partage m’a assez émue même si cette romance n’avait rien pour me plaire au départ, l’auteur prend son temps pour rapprocher ces deux protagonistes et ne précipite pas trop les choses rendant cette relation délicate et agréable. 

 

Le Manoir des Immortels est une lecture très agréable et fluide, la façon dont Aimee Carter a revisité le mythe de Persephone est vraiment réussie, les personnages ont du caractère et l’histoire est rempli de mystère et de rebondissement, j’ai apprécié que le roman repose sur la finesse des détails et l’importance de savoir lire entre les lignes. Un roman qui promet une suite palpitante et que je vous recommande. 

 

 

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. J'ai terminé la série il y a quelques temps déjà, et j'avais beaucoup apprécié ce premier tome, parce que c'était en effet assez original. Ce à quoi je ne m'attendais pas, en revanche, c'était la déception qui a suivi.

    J'ai trouvé le reste de la série absolument désastreux. Les personnages sont mal travaillés, n'ont aucune personnalité, ils sont tous très clichés. L'intrigue est non seulement nullissime, mais elle est aussi beaucoup trop prévisible. On sait exactement ce qui va se passer, et l'auteur prend des plombes pour faire avancer une histoire bidon avant de tout arranger en un tour de main.

    On a l'impression de se retrouver avec une sorte de Twilight mal digéré, et on a juste envie de s'arracher les cheveux et d'en pleurer de frustration tellement c'est nul. Le seul livre qui a un intérêt quelconque, c'est le recueil de nouvelles The Goddess Legacy qui reprend certains mythes plus en détails et met en valeur les différents personnages de l'histoire. Moins il y a de Kate et de ses comportements crétins, mieux on se porte.

    Bref, un bon gros zéro pour Aimee Carter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *