Un résumé étonnant pour un contenu décevant.

23/09/2013

611T-QpUXTL

Titre : La mort n’est pas une terre étrangère

Auteur : Stéphane Allix

Editeur : J’ai lu

Prix : 6,70€

Parution : 30 septembre 2009

Nombre de pages : 316 pages

Genre : Témoignage

Résumé : Résumé : Reporter de guerre pendant plus de quinze ans, Stéphane Allix a brusquement changé de voie après un événement bouleversant : la mort de son frère, au printemps 2001. Depuis, il explore les mystères de la conscience et de la mort. Dans ce livre qui nous entraîne aux quatre coins du monde à la rencontre de médecins, chercheurs, médiums, lamas tibétains ou de chamanes de la forêt amazonienne, il dresse le tableau des connaissances actuelles sur la mort pour aborder de façon originale et novatrice cette question éternelle : y a t-il une vie après la vie ?

 

 

 

Ayant lu la quatrième de couverture du roman de Stéphane Allix «  La mort n’est pas une terre étrangère » j’ai été tenté de le lire ! Aimant les témoignages sur les expériences avec la mort, les expériences de mort imminentes… J’ai cru que ce roman allait être une fois de plus un coup de cœur cependant j’ai eu quelques mauvaises surprises.

 

Cette dernière question du résumé «  y a t-il une vie après la vie ? » m’a interpellée. C’est pour celle-ci que j’ai voulu me plonger dans les lignes de Stéphane Allix. Depuis toujours j’ai envie de croire qu’il existe peut être une autre vie après la mort, que parfois certaines personnes plongées dans le coma peuvent vivre des expériences totalement inattendues… Je m’attendais à un témoignage dans ce genre là pour ce roman or ce n’est pas le cas.

 

Ici l’auteur nous explique pourquoi il a voulu écrire ce roman. En effet, il écrit ce roman en rapport avec la mort en rendant hommage à son frère Thomas décédé en Afghanistan. Déjà au début du roman, il nous explique comment il a appris la mort de son frère, comment il a réagit…Rien de décevant jusqu’ici.

 

Or, plus tard dans le roman j’ai commencé à m’ennuyer malheureusement. Malgré le passage sur les expériences de mort imminentes que l’on appelle aussi « EMI » qui m’a beaucoup plu, j’ai été déçue par le reste. Tout le long du roman, l’auteur fait des expériences dans différents pays, avec des personnes différentes parfois spécialistes, médiums, médecins… En gros, c’est un pavé qui raconte les diverses expériences que Stéphane Allix va vivre pour essayer de comprendre le processus de la mort. Pour moi, j’ai pas apprécié le côté trop scientifique du roman. En effet, parfois il y a des passages qui nous parle pas, on les lit mais on comprend rien. On survole les phrases, les mots mais sans comprendre, sans rentrer dans le roman.

 

D’un côté des passages intéressants, de l’autre côté des passages incompréhensifs. L’auteur s’est trop attaché à certaines expériences qui deviennent lassantes à force de les lire tandis que des expériences qui me paraissaient plus pertinentes ont été délaissées et mal exploitées par l’auteur… Comme si il voulait tourner autour du pot, mais sans aller au but.

 

Cependant, c’est un roman qui permet d’apprendre un peu plus sur le processus de la mort, sur les défunts et sur les différentes expériences basées sur ce thème là. Un livre intéressant pour ceux qui se pose des questions sur la mort, sur l’après-mort. Qui n’a jamais pensé à la mort ?

 

«  Aucun d’entre nous ne va échapper à la mort. Redressez-vous, gonflez vos poumons d’air, respirez, ce n’est pas une mauvaise nouvelle, c’est un moment important de votre vie. Alors ne laissez pas une crainte diffuse envahir votre ventre, prenez votre courage à deux, regardez—la dans les yeux. Lorsque l’on se décide à affronter cette peur de la mort, cette muraille immense du brouillard, elle commence à perdre de sa capacité. Thomas est mort un jours mais il n’a jamais disparu, je suis simplement devenu incapable de le voir. »

 

Agée de 24ans, étudiante en première année de Master de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation. Je suis passionnée de livres (j’aime tous les genres que ça soit thriller, fantastique, témoignage, jeunesse, romance), mais aussi de séries TV puisque j’adore passer ma journée à enchaîner les épisodes les uns après les autres
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *