The Mortal Instrument - La cité de Verre, un tome incroyable !

08/12/2013

71K2aC+w23L

Titre : The Mortal Instruments – Tome 3 : La Cité de Verre

Auteur : Cassandra Clare

Editeur : Pocket Jeunesse

Prix : 18,15€

Parution : 7 mai 2013

Nombre de pages : 624 pages

Genre : Young Adult, Fantastique

Résumé : À la veille d’un affrontement ultime avec Valentin, Clary et Jace, découvre que l’amour est un péché mortel et que le passé renferme souvent de noirs secrets… 

La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d’Ombres. Clary se rend dans la Citée de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S’introduire dans la Cité sans l’autorisation de l’Enclave n’est pas sans danger…

Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d’arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d’Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?

 

 

The Mortal Instruments est une saga que j’ai apprécié dès les premiers chapitres. J’ai dévoré très rapidement les deux premiers tomes, et je me suis lancée dans le troisième avec beaucoup d’enthousiasme. Habituellement, la qualité de l’histoire décline au fil des livres, mais on peut dire que cette règle ne s’applique absolument pas pour Cassandra Clare ! 

 

Ce troisième tome est incroyable, il est selon moi le plus abouti de la première trilogie. Il y règne un équilibre parfait entre action et sentiments. La frustration ressentie dans la romance entre Jace et Clary est à son comble et on reste accrocher au roman du début à la fin. La créativité de Cassandra Clare est poussée à son apogée dans ce livre, et j’ai vraiment apprécié découvrir tout ce qu’elle avait à nous offrir. Le roman est riche en révélations, et on ne cesse d’être surpris durant tout le récit, il n’y a aucun temps mort dans ce tome. J’ai apprécié qu’on quitte un peu New York pour rejoindre Idris, un nouveau décor permet d’offrir un vent de nouveauté à la saga, on en apprend également davantage sur les coutumes des chasseurs d’ombres. L’auteure nous donne enfin certaines réponses qu’on attendait avec beaucoup d’impatience, mais contrairement à ce qu’on pourrait penser en démarrant le livre, il n’y a pas que Jace et Clary qui devront affronter certaines vérités, c’est également le cas de nombreux autres personnages. J’ai d’ailleurs ressenti une vraie maturité se dégagé de certain protagonistes, les évènements les obligent à prendre leurs responsabilités en main et a faire face à leurs destins. 

 

Il y a une incroyable tension dans ce roman qui ne cesse qu’une fois la dernière page tournée, l’ambiance qui se dégage de ce livre est vraiment palpitante, et bien qu’elle pouvait être parfois vraiment stressante, je m’y sentais parfaitement à l’aise et avide d’en savoir davantage. Je ne savais pas en lisant ce troisième livre qu’il était censé être l’ultime tome de la saga de Cassandra Clare, et avec du recul je me rends compte que c’était évident, ma préférence va largement à ce tome, car il est vraiment complet et les évènements qui s’y passent ne laisseront pas les protagonistes indemnes. L’intensité va crescendo et on ne devine jamais quand la tension sera a son apogée, on découvrir l’histoire à travers plusieurs points de vue, permettant de discerner certains détails qu’on n’aurait pu connaître avec un simple point de vue interne d’un unique personnage. L’auteure arrive à faire en sorte qu’on ne soit jamais perdu quand on passe d’un personnage à un autre, et elle arrive a jongler avec facilité entre les points de vue. 

 

Cassandra Clare continue de nous en mettre plein les yeux à travers ses descriptions légères, mais complètes d’Idris, mais il n’y a pas que dans les descriptions visuelles qu’elle arrive a nous faire rêver, à travers sa plume elle arrive a nous faire passer par une palette d’émotions assez dingue et on ne sait ne jamais à quoi s’attendre. Ce livre est vraiment complet, attendez-vous à ressentir des émotions très contradictioires, du bonheur au malheur, du plaisir à la douleur, de la haine à l’amour, attachez bien votre ceinture, car vos émotions vont être valdingué dans tous les sens !

 

Ce troisième tome est clairement mon préféré, j’ai vraiment été absorbée par le récit, et j’ai adoré comment l’auteure a fait évoluer son histoire, il y a vraiment une justesse dans ce livre qui m’a beaucoup plu. Quand j’ai su qu’un tome 4 était disponible je n’ai pu me résoudre à lire autre chose, la plume de Cassandra Clare est complètement addictive et soyez sure qu’il vous sera difficile de lâcher ses livres une fois la lecture commencée. 

 

SPOILER : (Je note cependant une incohérence, que je n’ai pas réussi a résoudre, comment se fait-il que Jace ne se souvienne pas de l’apparence de l’homme qui l’a élevé. Apparemment Valentin est bien celui qui a élevé Jace, mais quand ce dernier le voit pour la première fois dans le tome 1, il a du mal à le croire quand ce dernier lui dit : je suis ton père ( Remake de Star Wars aha ). OK ça fait plus de cinq ans qu’il n’a pas vu Valentin, mais bon quand même, on n’oublie pas un visage comme ça, surtout quand ce visage est celui de l’homme qui vous a élevé pendant plus de dix ans. Non?) 

 

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *