Le cirque des rêves - Entre envoûtement et désenchantement

15/01/2014

le-cirque-des-reves-2827452 

Titre : Le Cirque des Rêves

Auteur : Erin Morgenstern

Editeur : Pocket

Parution : 6 octobre 2012

Prix : 8,20€

Nombre de pages : 576

Genre : Magie, Fantastique, Romance

Résumé : Le cirque arrive sans préavis. Aucune annonce ne le précède. Il est simplement là, alors qu’hier il n’y était pas. Avec de grandes tentes noires et blanches, on ne peut que recevoir une expérience unique dont de nombreux événements qui nous coupent le souffle. Il est appelé Le cirque des Rêves, et il est ouvert uniquement la nuit.

Mais derrière les scènes, une dure compétition se cache, un duel entre deux jeunes magiciens, Célia et Marco, qui ont été entraînés depuis leur enfance dans ce seul et unique but par leur propre instructeur. Ce jeu, dont ils ne connaissent rien, ne peut se terminer que quand un seul demeurera, et le cirque en est la scène pour une remarquable bataille d’imagination et de volonté. Malgré eux, pourtant, Célia et Marco tombent profondément amoureux – un amour profond et magique qui électrise un endroit et qui réchauffe une pièce avec seulement un effleurement de la main.

Véritable amour ou non, le jeu doit s’arrêter; et le destin de chacun est en péril, des petits employés du cirque au patron. Ils sont tous dans la balance, suspendus aussi précairement qu’un acrobate au dessus du vide.

 

 

Je viens d’achever ma lecture du premier roman d’Erin Morgenstern, Le cirque des rêves paru chez Flammarion pour l’édition française. C’est un roman dont j’attendais beaucoup car je suis passionnée par tout ce qui touche à l’univers du cirque, le résumé était très alléchant et la couverture vraiment belle. Hélas, ma lecture n’a pas été à la hauteur et j’en suis vraiment frustrée (damned !)

 

Avouez qu’après avoir lu ce résumé, il fait plus qu’envie ! Tout y est (ou est censé y être) ! Amour, magie, passion, combat, aventure… Mais non.

 

Je sais que beaucoup de lecteurs ont adoré Le cirque des rêves et c’est une bonne chose. Après tout, il en faut pour tous les goûts. Je vais maintenant vous expliquer pourquoi la sauce n’a pas pris avec moi en m’appuyant sur des faits que j’espère les plus objectifs possibles. 

 

L’histoire commence avec l’enfance de Celia et Marco, le sort/malédiction que leur inflige leur professeur respectif, à savoir devoir gagner un « jeu » lorsque le temps sera venu et leur préparation en vue de ce « défi ». Les protagonistes sont formés de façon différente mais deviennent tous deux illusionnistes. Une fois adulte, Marco va devenir l’assistant de Chandresh, futur « créateur » et responsable du fameux Cirque des rêves et Celia va simplement auditionner pour faire partie de cette compagnie. Nos deux héros vont longtemps ignorer qui est le rival de l’autre et en quoi consistent vraiment les règles du « jeu ». Comme cela est dit dans le résumé de l’auteur, nos deux magiciens vont, malgré cette malédiction qui plane sur leur tête, s’éprendre l’un de l’autre jusqu’au dénouement final.

 

Je regrette profondément que l’auteur n’ait pas su bien développer toutes les idées et tous les éléments qu’elle avait en mains. Un peu comme un cuisinier qui aurait les ingrédients les plus fabuleux et qui sortirait un plat tiède. C’est vraiment dommage. Tout d’abord parce que l’histoire d’amour est survolée. Celia et Marco ne se rencontrent que peu de fois et même si les moments qu’ils passent ensemble sont agréables, ils sont trop courts et trop rares pour un livre de 500 pages. Ensuite, nos deux héros ne sont pas très attachants, et pour cause, on ne les voit pas beaucoup ! La plume, très jolie par ailleurs, de l’auteur, met une distance entre les personnages et le lecteur. Celia, évite autant que possible Marco, se fait discrète et inatteignable et ce dernier, par son travail d’assistant, doit toujours être dans l’ombre. Pas évident dans ces circonstances de s’attacher à eux… 

 

Un flot d’autres personnages, pas forcément importants, sont eux développés : Mme Padva, Lainie et Tara, Friedrick… Ils ne jouent pas un grand rôle dans l’histoire mais on les voit beaucoup plus. Je n’ai pas vraiment compris ce choix. L’action est quant à elle, très lente. Il ne se passe quasiment rien à partir du moment où le cirque existe et se produit aux quatre coins du monde (soit 350 pages environ). Mais ma plus grosse déception reste la fin. Je me demande vraiment si l’auteur ne savait pas où elle allait, pourquoi après tant de préparations de Celia et Marco cela se termine ainsi. Le dénouement est d’une facilité déconcertante et on ne peut plus prévisible. Je vous jure que c’est frustrant, j’ai eu envie de lancer mon bouquin en disant « QUOI ?! Tout ça pour ça ?!! »

 

On est frustré quand on sait que le tout aurait pu être tellement plus plaisant ! Le cirque en lui-même est vraiment féerique, l’ambiance qui s’en dégage est réaliste, on s’y voit, on s’y sent bien, la magie fait tout scintiller, le fait qu’il y ait plusieurs chapiteaux est une idée originale et géniale. Le train qui déplace le cirque m’a rappelé le Poudlard Express, tout comme les souris en chocolat. Il y a des endroits magnifiques qui sont décrits comme le Jardin des Glaces ou le labyrinthe. Un flot de mystère saveur barbapappa enveloppe les différents artistes du cirque : Isobel, Poppet et Widget (mes chouchous)… Prospero est un personnage très intéressant comme Alexander mais ces deux-là ne sont pas explicités (ce qui est compréhensible). Les rêveurs avec leurs écharpes rouges sont une très belle communauté.

 

J’espère et je sais que ce livre, malgré les défauts que j’ai pu énoncer, va plaire à d’autres personnes et j’en suis ravie. Il est probable que l’auteur revienne avec de futures histoires qui seront plus abouties et qui sauront, à ce moment-là, faire un sans-faute et se graver dans mon cœur. 

 

N’hésitez pas à me donner votre avis, même s’il est très différent du mien ! La différence est une richesse 😉

Girly-geek parisienne, j’emplis ma vie de joies éphémères, de magies, de rêves et de métaphores. Accro au thé et aux lectures oubliées, j’aime diversifier mes lectures et alterner tous les genres de romans. Mes autres passions sont l’écriture, les voyages, découvrir de nouvelles activités et lieux, regarder des films et séries en serrant mon petit carlin dans les bras, jouer à des jeux-vidéos et prendre des photos lifestyle et de mes lectures que je poste régulièrement sur mon instagram lilymarolls.
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Je l'ai terminé aujourd'hui même, et ma réaction a été la même. L'univers et les personnages sont très bien pensés, mais on a l'impression d'un rôti mal ficelé. Il y a pleins de détails qui auraient pu être améliorés mais qui n'ont pas été pris en compte. Bref, tout à fait d'accord avec ce que tu dis !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *