La Belle & la Bête - Une adaptation décevante

18/02/2014

affiche.La-Belle-et-la-Bete.55065

Titre : La Belle et la Bête

Réalisateur : Christophe Gans

Acteurs : Vincent Cassel, Léa Seydoux ….

Nationalité : Français, Allemand

Genre :  Fantastique, Romance

Date de sortie :  12 Février 2014

Durée: 1h52

Synopsis :  1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce. Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose. Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féerie, d’allégresse et de mélancolie. Chaque soir, à l’heure du dîner, Belle et la Bête se retrouvent. Ils apprennent à se découvrir, à se dompter comme deux étrangers que tout oppose. Alors qu’elle doit repousser ses élans amoureux, Belle tente de percer les mystères de la Bête et de son domaine. Une fois la nuit tombée, des rêves lui révèlent par bribes le passé de la Bête. Une histoire tragique, qui lui apprend que cet être solitaire et féroce fut un jour un Prince majestueux. Armée de son courage, luttant contre tous les dangers, ouvrant son coeur, Belle va parvenir à libérer la Bête de sa malédiction. Et se faisant, découvrir le véritable amour.

 

 

Lorsque j’ai appris que La Belle et la Bête allait une nouvelle fois être adapté en film, j’ai sauté de joie. C’est un de mes contes préférés et j’aime tout autant la version de Disney que celle de Cocteau, bien qu’elles soient extrêmement différentes. Cette fois, Christophe Gans nous promettait une adaptation beaucoup plus proche de l’oeuvre originale, écrite par Madame de Villeneuve. Malheureusement, ce film n’a pas du tout su m’enchanter et je suis ressortie de la salle particulièrement déçue.

 

 

Je n’ai vraiment pas apprécié cette adaptation mais ça n’en fait pas pour autant un mauvais film. Christophe est un excellent réalisateur et les décors et effets du film étaient absolument magnifiques. Il avait annoncé qu’il souhaitait que sa version se rapproche plus du roman écrit par Madame de Villeneuve et on le ressent vraiment dans le film. Ici, nous n’avons pas d’objets animés et encore moins de Gaston ! Le film respecte, à priori, assez bien le livre. Cependant, il porte beaucoup plus sur l’histoire de la famille de Belle que sur sa relation avec la Bête. L’histoire d’amour étant quand même le fondement du roman, c’est pour cette raison que je considère cette adaptation comme une tentative ratée

 

La faille principale dans le scénario, d’après moi, est donc la façon dont la relation entre Belle et la Bête est traitée. On a rarement vu le syndrome de Stockholm autant poussé à l’extrême, même Disney s’en sort mieux. Une fois que Belle prend la place de son père, elle ne voit que très peu la Bête. Il lui impose d’être présente pour dîner avec lui chaque soir mais c’est tout. Jusque là tout va bien. Cependant, une certaine routine est censée s’installer. Belle passe des semaines (des mois?) dans le château de la bête avant de retourner voir sa famille. Dans le film, ils ne se voient que trois ou quatre fois avant qu’elle ne demande à retourner chez elle pour une journée. Les différentes journées étaient marquées par le changement de robe de Belle. Un petit montage où on la voit marcher dans le couloir ou discuter avec la Bête avec différentes robes et un petit fond musical aurait suffit pour retranscrire le temps qui passe. Malheureusement rien de tel. Les échanges entre Belle et la Bête ne sont même pas amicaux… On ne comprend donc pas d’où vient leur amour.

 

photo.La-Belle-et-la-Bete.150876

 

Christophe Gans voulait respecter l’oeuvre de Madame de Villeneuve, manifestement nous n’avons pas dû lire le même roman. Certes, je l’ai lu il y a quelques années mais je me souviens très clairement qu’il était question d’une mythologie assez complexe et d’un monde régi par les fées. Le livre ne nous parle à aucun moment de nymphe ou de roi de la forêt. Je ne comprends vraiment pas où le réalisateur est allé chercher ces éléments. Et c’en est de même pour les géants. Non seulement la mythologie de l’histoire est assez bancale, mais nous avons également affaire à un prince (la bête) qui, avant de se transformer, était marié et ne semble pas si méchant et égoïste que ça. Il est obsédé par une biche, mais c’est tout. Encore une fois, la raison pour laquelle il est transformé en bête, c’est à cause de son mauvais fond. Je pense que Christophe Gans n’aurait jamais dû évoquer le texte de Villeneuve et se contenter de parler d’une réécriture de la Belle et la Bête. 

 

Le film comporte également trop de flou. Plusieurs scènes et événements ne sont pas tous expliqués. Pour vous donner quelques exemples, le méchant de l’histoire se transforme en arbre à la fin du film (ou tout du moins c’est ce que j’ai compris) mais nous ne savons pas pourquoi. Il en est de même pour l’eau de la fontaine qui guérit, les lucioles ou lumières dorées. Ces lumières sont-elles l’esprit de la nymphe ? Le père de Belle, au début du film, perd ses richesses et essaie de les récupérer un peu plus tard, encore une fois nous savons juste qu’il ne peut pas les récupérer mais nous n’en connaissons pas la raison. Beaucoup de clarifications sont à apporter afin de comprendre le film et l’apprécier. Regarder un film avec de très belles images est agréable mais l’on en profite encore plus lorsque l’on comprend ce qui se passe.

 

photo.La-Belle-et-la-Bete.150873

 

Le casting du film m’a également très peu convaincue. Léa Seydoux est une très bonne actrice, elle est également très jolie mais elle ne convenait pas pour incarner le personnage de Belle. Je trouve qu’elle a trop de caractère. Belle est un personnage au tempérament très doux, là j’avais l’impression que Belle était constamment de mauvaise humeur. La présence d’Audrey Lamy et Sara Giraudeau dans le rôle des sœurs de Belle n’a pas aidé non plus. Leur façon de jouer donnait l’impression de regarder une parodie de la Belle et la Bête !

 

Tous les acteurs ne sont pas à jeter dans ce film, bien évidemment. Les acteurs qui incarnaient le père et les frères de Belle convenaient parfaitement. Lorsque j’ai vu que Vincent Cassel avait été choisi pour incarner le prince/la Bête, j’ai eu très peur. C’est un excellent acteur mais je ne le voyais pas en prince. Je m’étais bien trompée car je l’ai trouvé tout simplement parfait ! Il a vraiment su endosser le rôle de la Bête et j’aurais souhaité plus de scènes avec lui car on a tout juste le temps de le découvrir.

 

252674jpg

 

La voix off m’a également beaucoup gênée. C’est le personnage de Belle qui nous narre l’histoire puisqu’elle la raconte à ses enfants, alors que dans la bande annonce c’était une voix différente. La voix off était censée intensifier le côté conte de l’histoire et prendre la voix du personnage principal est, à mon avis, un mauvais choix. Cependant, Christophe Gans a très bien su retranscrire l’univers du conte grâce aux décors ! L’atmosphère visuelle du film est absolument merveilleuse et c’est vraiment là son point fort. Les effets spéciaux sont également très bien faits. Je rêverais d’aller me balader dans le château de la bête qui est absolument somptueux ! Les costumes des personnages nous en mettent également plein les yeux.

 

photo.La-Belle-et-la-Bete.150884

 

Finalement, ce film avait beaucoup de potentiel. J’ai toujours autant d’admiration pour Christophe Gans, c’est un très bon réalisateur à qui nous devons des films comme Silent Hill ou Le Pacte des loups. Le scénario est à améliorer et il a fait de mauvais choix lors du casting (à moins que certains choix n’aient été imposés…). Ce film m’a déçue car je sais de quoi le réalisateur est capable et je trouve dommage qu’il se soit contenté de ça. Cependant, je vous invite tout de même à aller le voir au cinéma, rien que pour les décors qui sont tout simplement spectaculaires et qui auront un meilleur rendu sur grand écran !

 

Parisienne d’adoption, geek dans l’âme, grande lectrice de fantasy et danseuse à mes heures perdues je speak english like a native. J’ai fait mes armes sur le tas, aux côtés d’April O’Neil, à défaut d’avoir reçu ma lettre d’admission à Poudlard. Je navigue entre les pages et les univers virtuels, à la recherche de réponses, convaincue que la vérité est ailleurs. Plus sérieusement, j’attends toujours de voir une certaine cabine téléphonique bleue atterrir en bas de mon immeuble.
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. C'est une adaptation qui ne me tentait absolument pas... alors pas grave si c'est pas top ^^

  2. Visuellement magnifique, le film est au final terriblement creux !
    Les relations ne sont pas assez profondes. Il y a un élément absolument choupissime qui devient "les meilleurs amis" de Belle et pourtant, on ne voit RIEN.
    On ne comprend non plus comment elle peut tomber amoureuse de la Bête. Ils se disputent 2 fois, il lui fait de jolis cadeaux et hop c'est emballé...
    Heureusement qu'il y a un peu d'action à la fin...

    Tout était là pour faire quelque chose de vraiment bien et c'est un peu raté...
    Dommage mais la version de Cocteau et celle de Disney ne sont pas là d'être détrônées !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *