La Sélection - Télé Réalité & Dystopie

15/02/2014

 

Titre : La Selection

Auteur : Kiera Kass

Editeur : Robert Laffont

Parution : 19 Avril 2012

Prix : 16.90€

Nombre de pages : 343

Genre : Young Adult, Dystopie, Télé Réalité, Romance

Résumé : Trois cents ans ont passé et les États-Unis ont sombré dans l’oubli. De leurs ruines est née Illea, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la « Sélection » s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le cœur du prince Maxon, l’héritier du trône.

Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’œil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

 

 

La Selection, j’en ai énormément entendu parler avant de me lancer moi aussi dans la lecture de ce roman dystopique plutôt original. Vous pouvez d’ailleurs aussi retrouver une chronique de ce livre écrite par Allie en 2013.

 

En trois cents ans, de nombreuses choses se sont passées sur la terre, les guerres et les conflits ont renversé la donne planétaire, et les puissances mondiales que nous connaissons aujourd’hui ont été remplacées par d’autres. Les États-Unis ont beaucoup souffert de ces trois cents dernières années et ont fini par sombrer dans l’oubli. Des cendres de ce grand pays est née Illea, une monarchie.

 

Illea est composée de 8 castes. Les castes 1, 2 et 3 font partie de l’élite et sont les plus aisées. America Singer, la protagoniste principale du roman, est une 5, une Caste plutôt basse composée « d’artistes » dont les revenus sont très souvent irréguliers, mais America ne rêve pas de grimper dans l’échelon social comme l’espère sa mère, la jeune adolescente est amoureuse d’Aspen, un 6, dont la précarité est encore pire que la sienne ; en effet, les 6, les 7 et les 8 ne mangent pas souvent à leur faim et le quotidien reste difficile pour chacun.

 

À Illea, chaque héritier royal masculin trouve sa femme parmi la population des Castes à l’aide d’un grand jeu de téléréalité. Lorsque America reçoit une lettre lui informant qu’elle remplit les critères requis pour se présenter à la Selection, elle est loin d’être emballée. La jeune fille rêve d’Aspen et d’un mariage avec lui et certainement pas de faire la cour à Maxon, le prince d’Illea. Poussée par sa mère qui la supplie de tenter sa chance, et par Aspen, son petit ami qui lui demande de s’inscrire pour qu’elle n’ait aucun regret, America se retrouve alors à envoyer sa candidature à La Selection, mais la chose à laquelle elle ne s’attendait pas, c’était de faire partie des 35 sélectionnées.

 

L’histoire de fond de la Séléction est très sympa, l’auteure nous explique correctement la monarchie qu’elle a inventée pour son roman, et nous donne juste ce qu’il faut de détails pour nous permettre de savourer pleinement notre lecture. Elle prend également le temps de donner de la personnalité à ses personnages. Même si certains ressemblent plus à des stéréotypes qu’autre chose, j’ai pour la plupart apprécié les protagonistes instaurés dans l’histoire même si on est loin du charisme des personnages d’Hunger Games, par exemple.

 

Le début du roman est bien rôdé, et l’histoire se met en place à une allure presque parfaite, rien n’est trop rapide, et rien n’est trop lent, on n’est pas perdu, et on ne s’ennuie pas. On prend le temps, dans la première partie du livre, d’avoir de l’affection pour America et Aspen, tout en découvrant l’univers d’Illea et de ses Castes. La deuxième partie du livre va davantage se recentrer sur America et Maxon, mais pas seulement, on aura également l’occasion de s’attacher à certaines candidates de la Séléction, ou même aux servantes attribuées à America durant son séjour au château royal.

 

Le roman se lit plutôt rapidement, la plume de l’auteure est assez addictive, mais on se rend compte également assez tôt que l’histoire reste assez superficielle et manque cruellement de profondeur ou d’action annexe. L’auteure tente d’instaurer des problèmes conflictuels à Illea, sans que cela paraisse véritablement important, ces conflits méritent d’être approfondis pour avoir un certain poids dans l’histoire, chose qui n’a pas été faite. La deuxième partie du roman devient vite rébarbative et répétitive et la fin arrive comme un cheveu sur la soupe.

 

J’ai trouvé que l’idée de fond de la Séléction était très sympa et permettait un ensemble de possibilités intéressantes, en revanche Kiera Kass est restée très classique et n’a finalement pris que très peu de risques, rendant parfois son histoire assez plate, manquant cruellement parfois de profondeur. La fin arrive sans qu’on s’y attende, et on a davantage l’impression de s’arrêter au milieu du livre que d’être à la fin d’un premier tome. J’ai un avis plutôt mitigé pour ce premier livre, et j’en attends davantage du second tome.

 

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

6 Comments

  1. J'avais bien aimé ce premier tome, mais j'ai beaucoup plus apprécié le second, alors que beaucoup de lecteurs le descendent en flèche. Le deuxième est plus centré sur le choix que va devoir faire America et c'est ce qui m'a beaucoup plu. C'est une bonne série, dont j'ai hâte d'avoir le troisième tome !

  2. Si tu cherches de la profondeur, tu vas être déçue par la suite, je ne l'avais vraiment pas aimé et je trouve que l'auteur n'exploite pas du tout l'univers .. C'est vraiment dommage, et America est assez insupportable, à changer perpétuellement d'avis ^^

  3. J'ai vraiment pas aimé ce livre que j'ai trouvé plat et sans profondeur. L'auteur ne va pas au bout des choses et on a vraiment rien à se mettre sous la dent durant toute la lecture, ce livre m'a déçu.

  4. Un livre qui m'a fait de l’œil grâce à sa couverture.L'histoire est assez original et America m'a beaucoup touché ,je l'adore!!!C'est un roman assez "girly" comme le résumé peut en témoigner.Merci NiNe pour cette chronique:)

  5. Personnellement j'ai adoré et je me suis empressée d'aller acheter le deuxième que j'ai dévoré en une journée .. Impatiente de connaitre le fin mot de cette histoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *