Rêves de garçons - Mortelles tentations

29/03/2014

 Titre : Rêves de garçons

Auteur : Laura Kasischke

Éditeur : Le Livre de Poche

Parution : 2007

Prix : 5,80€

Nombre de pages : 249 pages

Genre : Drame

Résumé : A la fin des années 1970, trois pom-pom girls quittent leur camp de vacances à bord d’une Mustang décapotable dans l’espoir de se baigner dans le mystérieux Lac des Amants. Dans leur insouciance, elles sourient à deux garçons croisés en chemin. Mauvais choix au mauvais moment. Soudain, cette journée idyllique tourne au cauchemar.

 

 

 

 

 

Trois jolies jeunes filles américaines de 17 ans participent à un camp d’été de pom-pom girls en pleine nature. Pour éviter une nouvelle séance éreintante de sport avec les autres filles, elles décident de filer en douce pour aller se baigner au Lac des Amants. En route, elles s’arrêtent pour faire le plein d’essence et remarquent alors deux jeunes garçons qui les regardent, fascinés. Kristy, la narratrice, va leur sourire sans le vouloir et sans penser à mal. Elle a l’habitude de sourire à tout le monde, déformation de son activité de pom-pom girl. Les deux garçons, se sentant encouragés, vont alors les suivre… jusqu’en enfer.

 

Je n’en révèle pas plus au risque de spoiler mais c’est une histoire très particulière, qui ne ressemble à rien de ce que j’ai pu déjà lire avant. La tension et le suspens montent crescendo, l’ambiance est moite et nerveuse, les trois jeunes filles, bien que superficielles, sont captivantes et réalistes… Le lecteur se fait littéralement mener par le bout du nez et le dénouement est inattendu. Une fin discutable mais que j’ai bien aimé, avec une petite touche de fantastique.

 

S’il fallait nuancer un peu mon enthousiasme, je dirai qu’il y a peut-être trop de digressions par rapport à l’histoire principale… Kristy va enchevêtrer souvenirs et réminiscences tout au long du récit comme des flash-backs se prêtant au moment présent. Mais cela ne m’a pas gêné, ces à-côtés ont leur place et viennent donner du relief à une histoire qui pourrait être trop simple sinon. De plus, le livre est très court donc il se peut que certains lecteurs restent sur leur faim.

 

L’auteure, Laura Kasischke (connue notamment pour Les Revenants qui a été adapté en série) a un talent fou, une écriture fine, ciselée. Des associations d’idées très intéressantes et novatrices. J’ai eu un vrai coup de foudre pour sa plume et son univers et il me tarde de découvrir d’autres de ses romans.

 

J’ai passé un excellent moment avec ce petit roman qui a su me captiver et susciter ma curiosité. Un roman un tant soit peu différent dans son écriture, ses rebondissements et son dénouement est assez rare et mérite vraiment qu’on lui prête plus d’attention. Je vais donc m’intéresser de plus près à cette auteure !

 

Girly-geek parisienne, j’emplis ma vie de joies éphémères, de magies, de rêves et de métaphores. Accro au thé et aux lectures oubliées, j’aime diversifier mes lectures et alterner tous les genres de romans. Mes autres passions sont l’écriture, les voyages, découvrir de nouvelles activités et lieux, regarder des films et séries en serrant mon petit carlin dans les bras, jouer à des jeux-vidéos et prendre des photos lifestyle et de mes lectures que je poste régulièrement sur mon instagram lilymarolls.
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. J'avais lu les revenants et j'avais aimé beaucoup de côtés de ce livre, même si la fin m'avait un peu laissée sur ma faim (et pas à cause de la longueur). Pareil, on reste à la limite du surnaturel, on se demande, et... Finalement... je n'en dis pas plus, globalement j'avais aimé malgré des flash back un peu maladroit au départ et cette fin pour moi inaboutie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *