Vampire Academy - Soeur de Sang | Un tome trop introductif.

31/03/2014

Titre : Vampire Academy – Soeurs de sang

Auteur : Richelle Mead

Éditeur : Castelmore

Parution : Novembre 2010

Prix : 14,90€

Nombre de pages : 249 pages

Genre : Young Adult, Urban Fantasy

Résumé : Rose Hathaway est la gardienne de Lissa, sa meilleure amie depuis toujours. Rose, elle, est une dhampir : mi-humaine mi-Moroi, elle ne peut pas utiliser de magie (réservée aux Moroi), mais donnerait sa vie pour Lissa. Celle-ci, plus connue sous le nom de Vasilia Dragomir, est une princesse des 12 familles royales Moroi.  Après deux ans passés à fuir la Vampire Academy, Rose et Lissa sont rattrapées par Dimitri, un autre garde du corps, qui les ramène alors à l’école. Ignorant au mieux toutes les rumeurs courant à leur sujet, Rose commence alors ses sessions d’entraînements avec Dimitri, le beau gardien russe, tout en surveillant Lissa parallèlement. Fragile, celle-ci use à tort de ses pouvoirs pour rendre la vie plus facile à sa meilleure amie et pour redevenir populaire auprès des autres élèves. Mais le danger se rapproche, et le jeu que joue Lissa devient de plus en plus dangereux… Rose arrivera-t-elle à sauver sa meilleure amie autant des Strigoi que d’elle-même ?

 

 

 Quand j’ai découvert que ce roman écrit par Richelle Mead allait être adapté au cinéma, je me suis davantage intéressée à l’histoire et à l’engouement que pouvait susciter ce livre. Après avoir lu le résumé, j’ai de suite fait le rapprochement avec la saga La Maison de la Nuit de P.C Cast sortie la même année aux États-Unis (en 2007). Mais Vampire Academy, Sœurs de Sang, se démarque quand même de l’univers de la Maison de la Nuit, on retrouve quelques similitudes sur le mythe vampire, le fait qu’on soit dans une sorte d’école / institution privée, mais pour le reste les deux auteures ont choisi des directions assez différentes concernant l’évolution de leurs récits.

 

Il est difficile de résumer ce roman pour que vous puissiez vous faire une idée générale, mais je vais tenter malgré tout. Dans le livre de Richelle Mead, il existe deux genres de Vampires. Les Moroïs sont des Vampires non immortels et qui disposent de pouvoirs en rapport avec les 4 éléments (eau, terre, feu, air), ils ne tuent pas pour se nourrir et sont plutôt pacifiques. Les Strigoïs sont des anciens Moroïs, qui sont passés du côté obscur (de la force ahahaha) en tuant un humain pour se nourrir, le Vampire devient alors immortel et maléfique. Il existe ensuite les Dhampirs, qui sont les gardiens des Moroïs, ce sont des mi-humains/mi-Moroïs, ils ne disposent d’aucun pouvoir, mais sont endurants et forts, ils s’entraînent donc pour devenir les protecteurs des Vampires Morois qui sont menacés par les Strigoïs. Dans ce roman, on retrouve Lissa, une princesse Moroi amenée à être très puissante et qui, après avoir sauvé la vie de sa meilleure amie Dhampir Rose, a vu un lien particulier se tisser entre elles. Un danger semble planer au-dessus de Lissa, et Rose va tout faire pour la protéger.

 

L’idée de la Mythologie Vampirique dans le roman de Richelle Mead est ce qui m’a en premier temps interpellée et plu, je trouvais le concept plutôt inédit et original avec l’idée des Moroïs et Strigoïs. Avant de commencer la lecture du roman, on craint d’être perdu dans les explications de la mythologie, mais finalement l’auteure se débrouille plutôt bien pour poser les bases de son histoire et nous propose des explications assez cohérentes et complètes sans pour autant alourdir le roman.

 

L’ambiance qui se dégage à St Vladimir correspond parfaitement à l’univers que l’auteure souhaite créer dans son roman, j’ai donc plutôt bien apprécié le lieu choisi pour l’histoire, car selon moi il y a toujours beaucoup de possibilités de scénario dans une école, particulièrement quand cette dernière n’est pas classique (Poudlard par exemple).

 

En revanche, bien que l’auteure nous propose une mythologie Vampirique particulièrement originale et un lieu propice à des intrigues intéressantes, le reste ne suit pas particulièrement. En effet, j’ai trouvé ce premier tome beaucoup trop introductif et cela manquait énormément d’action et de dynamisme, le rythme est plat, et s’accélère uniquement à la fin du livre ce qui donne un certain déséquilibre au récit.

 

Les personnages quant à eux sont trop clichés et manquent d’approfondissement, Rose est trop stéréotypée et il est difficile de s’attacher à elle par son comportement fugace qu’on a du mal à analyser. Dimitri quant à lui est plutôt fade et manque clairement de piquant, je n’ai ressenti aucune émotion à son égard et je n’ai absolument pas été transportée par la pseudo romance que Rose et Dimitri semblent entretenir.

 

L’univers semble riche au début de l’histoire, et on s’attend donc à un roman très complet et dense, mais au fil des pages on découvre que le livre n’est pas abouti et que ça manque cruellement de matière. Ce premier tome est bien trop léger et semble convenir davantage à un public assez jeune et non pas à des jeunes adultes.

 

Je ne suis pas convaincue par ce premier tome, et je ne suis pas du tout tentée par la suite de la saga. On ne cesse de me conseiller de lire la suite, que la saga se bonifie au fil des tomes, j’espère que ces personnes ont raison. En attendant, je trouve ce tome bien trop introductif et incomplet et il n’attise pas assez la curiosité du lecteur. À voir donc si la suite se révèle meilleure.

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Bonsoir.

    Pour ma part, j'ai également trouvé le tome 1 un peu trop pleins d'informations et manquant d'action.
    J'ai, ce matin, commencé le tome 4, j'en ai donc lu 3 en moins de 10 jours et je dois avouer ne pas être déçue par la suite... Ou du moins, un peu dans la fin du 3.

    Bonne lecture pour la suite,
    Bianca28 =)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *