Ali a les yeux bleus, une fable contemporaine.

29/04/2014

affiche.Ali-a-les-yeux-bleus.56319 

Titre : Ali a les yeux bleus

Réalisateur : Claudio Giovannessi

Acteurs : Nader Sahran, Stefano Rabatti, Brigitte Apruzzesi

Nationalité : Italienne

Genre : Drame social

Date de sortie : 30 Avril 2014

Synopsis : Nader, jeune romain d’origine égyptienne, tente de se rebeller contre les valeurs de sa famille. Tiraillé entre le poids de ses origines et son désir d’intégration, courageux et amoureux à l’instar du héros d’une fable contemporaine, Nader, livré à lui-même, va affronter la solitude et la peur, et devra se résigner à la perte d’une amitié pour affirmer sa propre identité. 

 

 

 

Je dois reconnaître avoir été assez intriguée par cette histoire. Nader pourrait être n’importe quel garçon que l’on aperçoit autour de nous. Aujourd’hui, alors que l’on voit de plus en plus de personnes se rebeller contre leur religion,  Nader aurait pu être une image moderne de ces jeunes-là. C’est d’ailleurs sûrement ce que le réalisateur voulait. Mais pour je ne sais quelle raison, cela ne fonctionne pas. Si le jeu des acteurs est plus que convaincant, l’histoire semble tourner en rond. Nader est un adolescent perdu, il est à la recherche de repères, il ne sait pas ce qu’il doit faire, mais il sait ce dont il a envie.

 

Si on peut aisément comprendre ses motivations, ses actions peuvent sembler exagérées. Son but est de se battre pour ses valeurs, pour pouvoir être avec la personne qu’il aime, mais qu’il ne connait que depuis un mois, soit dit en passant.

 

505890

 

Imaginez un peu, le personnage s’enfuit de chez lui pour contrer l’autorité de ses parents, dort dans la rue et est hébergé par telle et telle personne, fait les quatre cents coups avec son meilleur ami, refuse que sa sœur sorte avec une personne, tue à moitié quelqu’un, frôle la mort, tout ça en une semaine bien sûr. C’est pour cela que l’histoire ne tient pas debout à mes yeux. Si le réalisateur a voulu en faire une fable contemporaine, et bien il a trop exagéré.  C’est, comme on dit, ‘too much‘, l’histoire pèse et on sort du cinéma sans vraiment voir en ce film une image des problèmes extérieurs qui nous entourent. La seule chose que l’on se dit est ‘qu’est-ce qu’il est stupide’…. Un simple contrôle de police, qui ne le concerne même pas se transforme en véritable drame.

 

photo.Ali-a-les-yeux-bleus.156153

 

Tout cela est bien dommage, car ce film a un véritable potentiel, l’histoire de base est intéressante et pour le coup reflète un problème intergénérationnel, est-on obligeé de vivre et d’aimer une personne d’une même religion ? Je reste donc sur ma faim pour ce film qui ne m’a finalement pas tant plu que ça, comme quoi, ce ne sont pas forcement les scénarios les plus travaillés qui donnent les meilleurs films !

 

 

Moi c’est Sarah véritable Potterhead, j’aime tout ce qui touche de près ou de loin au fantastique, ainsi qu’au cinéma et au théâtre. Cinéphile dans l’âme, et geek sur les bords, je peux passer des heures sur mon ordinateur. Vraie rêveuse, j’aime voyager, et les nouvelles aventures.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *