Charme - Une Cendrillon effrontée et frivole !

02/04/2014

Titre : Charme

Auteur : Sarah Pinborough

Editeur : Milady

Prix : 12.90€

Parution : 18 Avril 2014

Nombre de pages : 240

Genre : Fantastique 

Résumé : L’histoire de Cendrillon revisitée, dans une magnifique édition illustrée : prenez cette fois un laquais sous le coup d’un sortilège, deux sœurs affreuses, un bal magique et une romance enchantée… et découvrez l’histoire de Cendrillon telle qu’elle aurait toujours dû exister !

 

 

 

 

 

Je vous avais déjà parlé de Poison, premier tome de la trilogie Contes des Royaumes, c’est maintenant au tour de Charme de passer entre mes mains. J’ai absolument adoré ce second tome. Je l’ai trouvé bien meilleur que le premier et il me tarde déjà de le relire ! 

 

Charme est donc la suite de Poison et cette fois-ci, c’est Cendrillon qui a droit à sa réécriture. Sarah Pinborough reprend plusieurs éléments du conte d’origine, ce que j’ai fortement apprécié car l’histoire est beaucoup plus sombre que la version de Disney. Notre Cendrillon s’appelle Cinders. Tous les éléments clefs du conte sont réunis mais prennent une forme inattendue. La marraine la bonne fée est incarnée par un personnage que nous avons déjà rencontré et il en est de même pour une certaine petite souris. L’auteure a vraiment le don pour placer des personnages dans des rôles où on ne les attend pas. Une autre célébrité de conte fait également son apparition dans ce tome, mais je ne vous gâcherai pas la surprise en vous dévoilant son identité. Ce que j’aime dans ces livres, c’est que les personnages secondaires ont tout autant d’importance et d’impact sur l’histoire que le personnage principal.

 

J’ai eu un énorme coup de cœur pour le personnage de Cinders. Elle n’a absolument rien à voir avec la Cendrillon que nous avons tous en tête. C’est loin d’être la gentille jeune fille bonne à tout faire, elle est bien plus que ça. Cinders se salit les mains, elle est malicieuse, rousse (je me devais de vous fournir ce détail) et déterminée. C’est une héroïne qui a des désirs et compte bien les assouvir. Elle ne prend pas toujours les décisions les plus raisonnables ou les plus admirables et c’est ce que j’aime chez elle. Elle prend conscience des mauvais choix qu’elle fait et de son égoïsme mais ça ne l’arrête pas pour autant. Cinders est volage, frivole et effrontée, c’est un personnage féminin comme je les aime

 

Dans Poison, ce qui m’avait le plus marqué était la place des femmes dans le royaume. Ici, c’est le thème de l’obsession qui prédomine. Le fil conducteur de l’histoire, c’est la détermination de Cinders et Esmee (la belle-mère) à concrétiser leur projet. Rose, (une des demi-sœurs) est très pragmatique et dévouée à satisfaire les désirs les plus saugrenus de sa mère. Son sacrifice est époustouflant. C’est vraiment le personnage le plus digne de l’histoire. A côté nous avons Cinders qui fantasme constamment sur la vie de palais, c’est son rêve et elle compte bien concrétiser ce projet qu’importe le prix. Je me suis vraiment retrouvée en elle, et ce plus d’une fois, par sa force de caractère et sa détermination. Elle idéalise le prince alors que son véritable amour prendra un tout autre visage, ce qui nous donne une belle leçon de discernement

 

Charme contient certainement deux des plus belles histoires d’amour que j’ai lu, elles sont loin d’être niaises et nous apportent une vision plus mature. Les relations entre les personnages sont vraies, elles ont leurs hauts et leurs bas. Le roman se termine par une très belle morale (enfin moi j’y ai vu une morale) avec un (ou deux) baiser d’amour véritable que je n’avais absolument pas vu venir. 

 

 L’ écriture de Sarah  est élégante et fluide, elle est vraiment très talentueuse et choisit ses mots très judicieusement. Elle a le don pour donner de la profondeur et du sens à ses personnages. Elle dépeint les femmes avec un réalisme impressionnant. Nous sommes bien loin des personnages vides et lisses auxquels nous avons si souvent droit. 

 

Charme est un roman court mais très bien construit. Je l’ai lu d’une traite, il m’était impossible de le lâcher tellement j’accrochais au roman, ce qui est extrêmement rare. Même quand j’adore une histoire, j’ai généralement besoin de faire une pause. Tout comme Poison, Charme nous propose quelques scènes torrides, qui sont certes très courtes mais amplement suffisantes et qui ont parfaitement leur place dans l’histoire. Sarah a une fois de plus su m’envoûter et c’est avec hâte que je vais m’empresser de lire Beauty, le dernier tome et prequel de cette trilogie. 

 

charme_Sarah_Pinborough

 

 J’ai eu la chance de rencontrer Sarah Pinborough courant Mars (merci Milady). Je partage donc avec vous ce cliché souvenir de cette merveilleuse soirée. Je peux donc vous dire que l’écriture de cette trilogie lui est venue alors qu’elle regardait la série Once Upon A Time et que son conte préféré est Blanche-Neige. 

 

 

Parisienne d’adoption, geek dans l’âme, grande lectrice de fantasy et danseuse à mes heures perdues je speak english like a native. J’ai fait mes armes sur le tas, aux côtés d’April O’Neil, à défaut d’avoir reçu ma lettre d’admission à Poudlard. Je navigue entre les pages et les univers virtuels, à la recherche de réponses, convaincue que la vérité est ailleurs. Plus sérieusement, j’attends toujours de voir une certaine cabine téléphonique bleue atterrir en bas de mon immeuble.
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Je suis ravie de voir cette chronique parce que j'ai beaucoup aimé le premier tome (j'avoue ne pas comprendre les avis négatifs à son sujet...) et même s'il n'était pas extraordinaire, j'ai passé un super moment en le lisant! Si la suite est encore meilleur, c'est génial !! Vivement fin avril ! :P

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *