Docteur sleep - Une suite à dormir debout

28/04/2014

Titre : Docteur Sleep

Auteur : Stephen King

Editeur : Albin Michel

Parution : 2013

Prix : 25€

Nombre de pages : 587 pages

Genre : Fantastique, Horreur

Résumé : Avec Docteur Sleep, Stephen King revient sur les personnages et le territoire de l’un de ses romans précédents, « Shining, l’enfant lumière ». Doctor Sleep présente Dan Torrance (l’enfant de Shining), désormais adulte, et Abra Stone, petite fille de 12 ans qu’il doit protéger. Guidés par Rose the Hat, ces voyageurs quasi-immortels traversent le pays pour se nourrir de l’énergie psychique (qu’ils nomment « vapeur ») des enfants possédant le don du « Shining ».Dan tente depuis des années de fuir l’héritage de son père Jack et s’est installé dans le New Hampshire, travaillant dans une maison de retraite où ses dons apportent du réconfort aux mourants. C’est ainsi qu’il devient « Doctor Sleep ». Mais après sa rencontre avec Abra Stone, une guerre épique entre le bien et le mal débute.

 

 

 

« Docteur sleep » est présenté comme la suite du livre « Shining », dont je vous invite à lire la chronique (très positive) ici,  mais, à mon sens, les deux livres sont très dissociables et ont des histoires différentes. Vous ne serez donc pas perdu si vous commencez l’un avant l’autre ou si vous n’avez pas lu « Shining ».

 

Dan (Danny) Torrance a bien grandi et vit loin de l’Overlook Palace dans lequel s’est produit le drame de son enfance. Mais les démons du passé le rattrapent et ne cessent de venir le hanter dans ses cauchemars la nuit et au quotidien sous forme de visions et hallucinations. Pour leur échapper, Dan plonge dans l’alcool.

 

C’est en atterrissant par hasard dans une petite ville qu’il va lentement refaire surface en devenant Docteur sleep (il aide à faire passer les mourants de « l’autre-côté » grâce à son Don) et faire la rencontre d’Abra, une petite fille qui possède elle-aussi le Don. Il va devoir l’aider et la protéger de monstres itinérants assimilés à des vampires. Ces vampires sont une communauté se faisant appeler le « Noeud Vrai ». Ils se nourrissent du Don des enfants le possédant.

 

Je suis malheureusement au regret de vous dire que je n’ai pas du tout retrouvé le même plaisir de lecture et le même engouement que pour « Shining ».

 

Tout d’abord, c’est lent. Très lent. Stephen King adore dépeindre ses contemporains et l’Amérique du XXIe siècle (et ça il le fait avec brio) mais il n’avait apparemment pas de grands projets pour son personnage principal, ni pour l’histoire en général (ouh la méchante !). C’est un peu décevant d’adorer autant un personnage dans un livre et le trouver fade et inintéressant au possible dans la présumée suite. J’étais d’autant plus déçue que Stephen King révèle lui-même à la fin qu’il a écrit cette suite pour faire plaisir à ses fans (premier « fail ») et qu’il pensait souvent à Danny, se demandant ce qu’il serait devenu avec le temps. Un alcoolique itinérant ennuyeux ? C’est cela tout le futur envisageable pour le petit garçonnet blond courageux de Shining ? (second « fail »)

 

J’ai également trouvé ces vampires de « Noeud Vrai » un peu tiré par les cheveux et pas franchement effrayant. En même temps, quand on vous dit que les grands méchants de l’histoire sont des pseudos « vampires », des créatures d’apparence humaine routards avec de bons ventres à bières, ça ne fait pas sauter au plafond…

 

Le véritable intérêt du roman a été pour moi le personnage de la petite fille : Abra. Elle est infiniment plus intéressante que ce Dan adulte et alcoolique. Les scènes où elle apparaît sont toujours très prenantes et le lecteur se demande toujours ce que la petite va être capable de réaliser de fantastique. En effet, dès sa naissance, Abra démontre qu’elle possède le Don à une intensité incroyable en faisant léviter des objets, en influençant les objets technologiques autour d’elle, en prédisant l’avenir

 

Un autre point que j’ai trouvé très amusant et dans l’air du temps : Stephen King cache bien son jeu mais c’est un grand geek en réalité ! Je ne comptais plus le nombre d’allusions à Games of Throne, Le seigneur des anneaux, les Schtroumphs (Azraël)… et aussi Pokémon ! Pour ceux qui connaissent un peu, le nom d’Abra ne vous rappelle rien ? Quelle coïncidence que la petite fille soit douée elle-aussi de télékinésie. ^^

 

En résumé, c’est un peu « je t’aime, moi non plus » avec Stephen King en fonction de ses livres. Soit j’adore, soit je m’ennuie. Les fans retrouveront sans aucun doute sa patte, ses talents de conteur et d’écrivain mais les adeptes de fantastique comme moi resteront sur leur faim.

 

Stephen, je te pardonne mais par pitié, n’écris pas la suite de Carrie !

 

Girly-geek parisienne, j’emplis ma vie de joies éphémères, de magies, de rêves et de métaphores. Accro au thé et aux lectures oubliées, j’aime diversifier mes lectures et alterner tous les genres de romans. Mes autres passions sont l’écriture, les voyages, découvrir de nouvelles activités et lieux, regarder des films et séries en serrant mon petit carlin dans les bras, jouer à des jeux-vidéos et prendre des photos lifestyle et de mes lectures que je poste régulièrement sur mon instagram lilymarolls.
0 I like it
0 I don't like it

5 Comments

  1. Mince alors, j'avais envie de découvrir Stephen King avec ce titre, merci pour ton avis je vais revoir au plus vite le roman le mieux adapté pour une première approche de l'auteur.

  2. Shining est mon Stephen King préféré, mais cette suite ne me faisait pas du tout envie ... et après ton article, encore moins ^^. Je suis tentée par Dôme, par contre.

  3. Merci de cette chronique :) J'ai délaissé Stephen King depuis un bout de temps car ses "peintures" des contemporains du 21e siècle m'avaient lassée... Tant de blabla pour finir par tuer le personnage dont il avait longuement dépeint les torts !
    Néanmoins il reste l'un de mes écrivains fétiches :)

  4. Fan de Stephen King, j'ai relu Shining avant de lire Docteur Sleep afin d'assurer la continuité et j'ai adoré ce nouvel opus, très bien noté aussi sur senscritique.com.

    Docteur Sleep a su trouver sa voie sur un livre écrit plus de 20 ans après le premier, tout en arrivant à reprendre le fil de l'histoire et en nous présentant son nouveau personnage : Abra, qui prend le relai comme personnage principal, avec un pouvoir encore plus puissant que Dan.

    Pour les fans de Stephen King, n'hésitez pas une seule seconde !

    • C'est fort heureux qu'il ait plu à une inconditionnelle de S. King ! Cependant, je suis également sur senscritique et de ce que j'ai pu en voir, le livre obtient 6/10, soit un peu plus de la moyenne. Ce n'est pas un mal de reconnaître que le King a publié de meilleurs romans, tout comme il est bien sûr très louable de partager son avis et de le défendre. Ce sont les divergences d'avis qui créent la richesse du monde et d'une oeuvre !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *