Le livre de Saskia – Tome 1 : Le réveil

21/04/2014

Titre : Le Livre de Saskia – Tome 1 : Le réveil

Auteur : Marie Pavlenko

Editeur : Pocket Jeunesse

Prix : 7.40€ (poche)

Parution : Mai 2011

Nombre de pages : 378

Genre : Fantasy

Résumé : Saskia fête ses dix-huit ans et s’apprête à entrer en terminale, comme beaucoup de filles de son âge. Dans sa maison en bordure de forêt, elle mène une vie des plus ordinaires.

Pourtant son quotidien vire au cauchemar, de phénomènes incongrus en rencontres étranges. Quel secret recèle la pierre qu’elle porte au poignet depuis qu’elle a été trouvée aux portes d’un orphelinat ? Que lui veut Tod, mystérieux garçon qui la suit comme son ombre et ne se sépare jamais de son coutelas ? Et Mara, jeune fille froide et distante, qui parle une langue inconnue ?

Peu à peu, Saskia plonge au coeur d’un monde aussi fascinant que terrifiant, peuplé de créatures ailées, de magie, de combats mortels et de prophéties troublantes. La voici embarquée dans une guerre séculaire dont elle était loin de soupçonner l’existence…

 

 

Je m’y prends de plusieurs façons pour trouver de nouveaux livres à lire : je regarde les nouveautés sur Amazon, je parcours les rayons du magasin Club de ma région, je suis les pages Facebook de lecteurs assidus, je suis abonnée à des chaînes de lecture Youtube,… Et c’est justement en regardant une vidéo de Youtubeur que je suis tombée sur Le Livre de Saskia (malheureusement, impossible de me rappeler quelle chaîne) et j’ai trouvé le résumé assez intéressant, j’ai donc décidé de me lancer dans la lecture de ce livre. Et je tiens à remercier NiNe car c’est grâce à son partenariat avec les éditions PKJ que j’ai pu recevoir ce roman.

 

On suit donc Saskia, jeune fille adoptée de 18 ans vivant dans les alentours de Paris, qui s’apprête à entrer en dernière année dans un lycée réputé. Elle mène une vie assez tranquille et normale jusqu’au jour où elle fait la connaissance de Tod, dans des circonstances pour le moins inhabituelles. De là s’enchaîneront pour Saskia une foule d’événements tous plus intriguant les uns que les autres… Concernant le résumé, je ne vous en dis pas plus, je ne voudrais pas vous spoiler sans le vouloir.

 

Ce livre n’a pas été un coup de cœur, mais ça reste néanmoins une lecture agréable. L’histoire se déroule en France (plus précisément à Paris) et je dois avouer que j’ai eu peur de faire un blocage dans ma lecture, car je suis plutôt habituée à lire des histoires qui se déroulent en Amérique, en Angleterre, ou encore dans des mondes imaginaires, et je ne saurais pas dire pourquoi mais les histoires qui se déroulent dans un périmètre proche de mon pays ont tendance à me déplaire. Heureusement, l’écriture de Marie Pavlenko est assez fluide et parfois même humoristique, on n’a pas vraiment le temps de penser à où se déroule l’histoire et ça n’a donc pas perturbé ma lecture au final.

 

Il n’y a pas vraiment de moments « creux » dans ce livre, à savoir que je ne me suis pas ennuyée au cours de ma lecture. Les côtés intriguant et humoristique de l’histoire m’ont assez plu, et même si c’est un premier tome et qu’il sert donc de mise en place à l’histoire, on y apprend énormément de choses mais on n’est pas perdu dans le flux d’informations, cela reste assez raisonnable. Certains événements du livre sont prévisibles, d’autres un peu moins, cela dépend des passages.

 

Je n’ai eu de coup de cœur pour aucun des personnages (même si j’avoue apprécier la représentation mentale que je me fais de Tod, grâce aux détails que l’auteure nous fournit quant à son physique), ils sont tous agréables chacun à leur façon mais ne se démarquent pas vraiment. La seule chose à laquelle j’ai énormément accroché concerne la pierre de Saskia. Dès qu’il est question d’objet(s)/entité(s) magique(s) dans une saga littéraire, ça attise beaucoup plus mon intérêt (pour n’en citer qu’un, je suis littéralement amoureuse de la Changeline dans Tara Duncan).

 

Pour terminer, je dirais donc que c’était une lecture « neutre », je n’ai pas été transcendée mais je n’ai pas non plus détesté. De manière générale, ce que je reproche le plus à cette histoire (du moins en ce qui concerne ce tome), c’est le manque d’originalité, j’avais comme une impression de déjà-vu. J’ai quand même ressenti que cette saga vise tout de même un public relativement jeune (on peut d’ailleurs lire, au verso, qu’elle est destinée aux jeunes à partir de 13 ans), même si l’histoire n’est pas toujours super simple. Je pense tout de même lire la suite, même si je ne sais pas encore exactement quand. 

Petite belge âgée de 26 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *