12 Years a Slave – Oscar 2014 du Meilleur Film

24/05/2014

affiche.12-Years-a-Slave.54837

Titre : 12 Years a Slave

Réalisateur : Steve McQueen 

Avec : Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Lupita Nyong’o, Benedict Cumberbatch, …

Genre : Drame historique

Durée : 2h10

Date de sortie : 22 janvier 2014

Synopsis : Les États-Unis, quelques années avant la guerre de Sécession. Solomon Northup, jeune homme noir originaire de l’État de New York, est enlevé et vendu comme esclave. Face à la cruauté d’un propriétaire de plantation de coton, Solomon se bat pour rester en vie et garder sa dignité. Douze ans plus tard, il va croiser un abolitionniste canadien et cette rencontre va changer sa vie…

 

 

 

Comme vous l’indique le titre de l’article, aujourd’hui je vais vous parler du lauréat de l’Oscar 2014 du Meilleur Film (ainsi que du Meilleur Second Rôle Féminin pour Lupita Nyong’o et du Meilleur Scénario Adapté pour John Ridley), à savoir 12 Years a Slave. À l’occasion de la sortie du film en Blu-Ray / DVD dans quelques jours, j’ai décidé de visionner à nouveau cette œuvre, et l’émotion était toujours aussi forte que lors de mon premier visionnage au cinéma (où ma maman et moi, nous avions littéralement fini en larmes sous une tonne de mouchoirs).

 

photo.12-Years-a-Slave.149752

 

Réalisé par le talentueux Steve McQueen, 12 Years a Slave mérite amplement ses trois Oscars, et je trouve même personnellement qu’il aurait pu en recevoir davantage. Je n’ai pas vu Gravity (grand lauréat de ces Oscars 2014 avec 7 prix gagnés), mais je pense qu’un film sur le sujet de l’esclavage, et qui plus est basé sur des faits réels, est plus « important » qu’une fiction quelconque. Après, bien sûr, cela n’engage que moi. Après avoir vu le film, j’ai également lu le livre qui a servi à l’adaptation, j’ai cependant été déçue de ma lecture, qui m’a procuré bien moins d’émotion.

 

12 Years A Slave

 

Pourquoi j’ai tant aimé 12 Years a Slave, et je dirais même, pourquoi 12 Years a Slave a-t-il été un coup de cœur ? Pour de multiples raisons, à vrai dire. Le point principal étant qu’il met des images sur des faits réels totalement répréhensibles, dont on ne peut même pas imaginer la cruauté avant de l’avoir vue de nos propres yeux. Qu’il nous permet de prendre en compte une réalité que l’on n’aurait certainement jamais pu voir autrement. Et qu’il pointe indirectement l’importance de ce droit fondamental qu’est la liberté.

 

photo.12-Years-a-Slave.149747

 

12 Years a Slave n’est pas un film pour les âmes sensibles. On assiste à de nombreuses scènes d’une violence inouïe, et les scènes les plus « choquantes » durent une éternité, ce qui accentue d’autant plus le côté malsain des scènes en question. Le film est d’une intense tristesse tout du long. Il dépeint des faits horribles, affreux, les adjectifs ne sont même pas encore assez forts pour décrire les actes de certains personnages. On assiste vraiment au côté le plus sombre de la nature humaine, à la cruauté dans toute son horreur. De plus, savoir que le scénario est basé sur des faits réels vous prend aux tripes du début à la fin, du moins ce fut mon cas.

 

photo.12-Years-a-Slave.149754

 

Ensuite, le jeu d’acteur est à couper le souffle, littéralement. Les acteurs sont tous très talentueux. Je dois quand même avouer qu’à la base, je voulais voir ce film pour deux raisons : la première, parce qu’il faisait beaucoup parler de lui en bien, et la seconde, parce que mon chéri Benedict Cumberbatch y tenait un rôle, aussi bref soit-il. Et bien qu’on ne l’aperçoive que très peu dans ce film, il a une fois de plus su démontrer quel acteur de talent il était ; de plus, dans l’univers de l’esclavage, il était certainement le personnage le moins inhumain de l’histoire (même si ses actes ne sont toutefois pas pardonnables). Sarah Paulson et Michael Fassbender, quant à eux, campent des personnages totalement immondes, et étrangement, ça leur va à merveille. Ensuite, que serait ce film sans Chiwetel Ejiofor et Lupita Nyong’o, qui nous livrent des interprétations grandioses, magistrales ? Et enfin, l’apparition de Brad Pitt, même si elle est extrêmement courte, marque également les esprits de par les valeurs de son personnage.

 

brad-pitt-12-years-a-slave

 

Je m’excuse d’avance si je me suis quelque peu emballée, mais quand j’aime vraiment quelque chose, que ce soit un film, une série ou un roman, je m’emporte très facilement sur tous les aspects qui m’ont le plus plu, le plus touchée. Bien évidemment, si vous recherchez un bon film d’action à la Marvel, passez votre chemin ; 12 Years a Slave est long et lent, mais ça n’en rend l’histoire que plus authentique. Je vous recommande fortement 12 Years a Slave, c’est un film à voir au moins une fois. Et pour finir sur une note un peu plus joyeuse, une petite image, juste pour le fun et le plaisir des yeux 🙂 

Benedict-Cumberbatch-got-his-groove-Michael-Fassbender

Petite universitaire belge âgée de 24 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. J'ai adoré ce film ! Un peu trop dans la longueur si on est pas réceptif à l'histoire de la traite des nègres, un de mes favoris, bonne critique merci.

    • Avec plaisir ! C'est vrai que si on n'est pas vraiment "intéressé" par le sujet, mieux vaut ne pas le regarder, mais bon je pense que le film peut quand même toucher n'importe qui, si on prend la peine de le regarder bien sûr ^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *