AngelFall - un roman plutôt frustrant

28/05/2014

angelfall,-tome-1---penryn-et-la-fin-du-monde-612631

Titre : AngelFall

Auteur : Susan Ee 

Editeur : Fleuve Noir

Parution : Avril 2014

Prix : 17,90€

Nombre de pages : 403 pages

Genre : Dystopie, Anges, Young Adult

Résumé : Le monde court à sa perte. Depuis six semaines, les anges attaquent les humains et ont entrepris de détruire la civilisation. Alors que Penryn tente de prendre soin de sa petite sœur, Paige, handicapée, et de sa mère, paranoïaque et schizophrène, elle assiste à une scène terrible : un ange, Raffe, se fait couper les ailes devant elle par d’autres de son espèce. Penryn se fait repérer et les anges kidnappent sa petite sœur. L’ange blessé est laissé pour mort. Penryn décide de lui venir en aide, car il est le seul à pouvoir révéler l’endroit où ils ont emmené Paige. Même s’ils sont ennemis, ils entreprennent ensemble leur voyage qui les mène jusqu’à San Francisco, où les anges ont établi leur nid. Raffe espère pouvoir se faire greffer des ailes et Penryn entrevoit enfin la possibilité de sauver sa sœur. Mais c’était sans compter sur la résistance humaine qui se met en place, la nature maléfique de certains anges et l’évolution de la relation entre Raffe et Penryn…

 

 

Je ne suis pas une grande amatrice des anges dans la littérature, ce n’est pas parce que je n’aime pas ça, loin de là, c’est juste que je n’ai pas eu souvent l’occasion de me plonger dans des histoires de ce genre-là. J’ai découvert ce registre avec la saga Hush Hush de Becca Fitzpatrick, et AngelFall est donc la deuxième histoire d’anges que je lis. 

 

C’est Johanna du blog et de la chaîne Phebusa qui m’a recommandé ce roman. Après un rapide coup d’œil à la couverture (qui est somptueuse) et au synopsis, je n’ai pas attendu bien longtemps avant de me laisser tenter par cette histoire. Dans Angelfall, on retrouve Penryn dans un monde qui a sombré dans le chaos six semaines plus tôt. Les Anges sont descendus sur terre afin d’éradiquer les humains. Penryn tente de survivre, accompagné de sa petite sœur, Paige, qui est en fauteuil roulant, ainsi que de sa mère un peu dingue et schizophrène. La survie de cette petite famille repose sur les épaules de l’adolescente qui doit faire preuve d’un immense courage pour son âge. Alors que Penryn, sa sœur et sa mère tentent de rejoindre un endroit plus sûr, elles sont témoins d’une querelle entre plusieurs anges qui tourne mal puisqu’un des anges se fait arracher les ailes. En voulant faire diversion pour porter assistance à l’ange attaqué, Penryn se fait repérer, les choses tournent mal et sa petite sœur se fait enlever. Penryn va porter secours à l’ange mutilé, en espérant qu’il fera preuve de gratitude et la mènera au sanctuaire des anges, là où sa petite sœur a certainement été emmenée. 

 

L’histoire de fond est clairement très intéressante, un univers apocalyptique avec des anges descendus sur terre pour éradiquer l’espèce humaine, ça fait un peu penser aux quatre cavaliers de l’apocalypse, et j’aime bien ce contexte. En revanche, l’auteur nous laisse énormément dans le flou, durant notre lecture on n’en n’apprend pas davantage sur le pourquoi de la présence des anges sur Terre. L’essentiel est clairement raconté dans la quatrième de couverture, donc dès le départ je note un petit bémol, ça rend l’univers un peu bancal et j’ai trouvé ça vraiment dommage. 

 

Le personnage de Penryn est courageux et attachant, elle fait preuve d’une volonté incroyable et elle porte un amour inconditionnel à sa petite sœur. Sa mère est clairement folle, tellement qu’elle m’a un peu effrayée parfois, du coup quand Penryn raconte son passé, on ne peut qu’avoir de la compassion pour elle vis-à-vis des situations qu’elle à pu vivre par rapport à sa mère, ce qui la rend d’autant plus attachante. Penryn est un personnage qu’on apprécie, et il est difficile de faire autrement. 

 

Raffe, l’ange qui a perdu ses ailes, est quant à lui énigmatique, hautain et plutôt fier. Il a grossièrement les caractéristiques du personnage masculin arrogant que j’aime bien, il a de la répartie et un humour plutôt cynique. En revanche, là ou j’ai ressenti un hic, c’est que malgré qu’on soit en présence de deux personnages vraiment prometteurs et intéressants, et bien l’alchimie qu’on devrait retrouver entre Penryn et Raffe n’arrive tout simplement jamais… J’ai eu la désagréable impression qu’ils n’étaient jamais sur la même longueur d’onde, et du coup ça manquait d’intensité émotionnelle selon moi (oui j’sais qu’on n’est pas dans Insaisissable de Tahereh Mafi, mais QUAND MÊME !). 

 

L’évolution de l’histoire n’est pas si mauvaise, il y a de l’action, on comprend bien que le périple n’est pas super évident, mais je m’attendais à bien plus, j’aurais espéré que les épreuves auraient davantage rapproché les personnages, du coup j’avais un peu l’impression d’être tenu en haleine tout le long du livre et de n’avoir strictement rien de ce que j’espérais au bout (grosse FRUSTRATION). L’auteur s’est un peu trop focalisé sur la psychologie des personnages, qui je le précise est très intéressante, puisque clairement c’est ce qui m’a permis d’apprécier autant Penryn et Raffe, mais elle est restée trop en surface pour le reste. 

 

J’ai également eu beaucoup de mal à adhérer et à comprendre ce qui a bien pu inspirer l’auteur pour le sanctuaire des anges, je trouve que ça faisait un peu tache dans l’univers qu’elle venait de créer, d’où l’aspect pas assez approfondi de l’histoire selon moi, car si l’auteur avait davantage expliqué le contexte de son apocalypse ainsi que tout ce qui allait autour, j’aurais peut-être mieux compris ce choix un peu alambiqué (j’aimerais bien vous dire à quoi ce lieu me fait penser, mais je crains de casser le suspens et l’illusion à ceux qui n’ont pas encore lu le livre). 

 

Ce premier tome se termine et je me sens plutôt frustrée d’avoir tant attendu quelque chose qui n’est pas arrivé. L’auteur nous tient trop en haleine et ne nous donne pas vraiment ce qu’on attend… En revanche, la fin de ce livre laisse envisager une suite plutôt prometteuse, que je pense lire malgré tout, car ce qui reste assez étrange, c’est que même si j’ai pu noter plus de points négatifs que positifs, j’ai lu ce roman d’une traite et j’ai passé un bon moment de lecture. J’attends néanmoins que l’univers de l’histoire soit davantage approfondi par la suite, car il y a matière à faire quelque chose de plutôt sympa !

 

Petite anecdote, ce roman est à la base un livre auto édité, il a tellement plu aux lecteurs que l’histoire a été par la suite repérée par une maison d’édition. Sam Raimi (le réalisateur de la première trilogie Spider-Man) a racheté les droits du livre, on devrait donc prochainement découvrir l’adaptation de ce livre au cinéma. 

 

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. J'hésite vraaaiment à tenter cette saga à force d'en entendre parler partout mais du coup ton avis me fait un peu peur ^^ Je n'ai jamais rien lu sur les anges, je ne sais pas trop si je serais réceptive.. En tout cas, la couverture est magnifique!

  2. Je ne suis pas une adepte des anges non plus. Le seul roman pour lequel j'accroche avec eux c'est la malédiction des anges de Danielle Trussoni parce que çà me fait penser à Dan Brown avec toutes les significations religieuses et on sent que l'auteure s'intérèsse au sujet. C'est pas du YA par contre^^

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *