Des Dunes sous le Vent - Une jolie conclusion

11/06/2014

Titre : Des Dunes sous le Vent (Éternité #3)

Auteur : Magali Ségura

Éditeur : Bragelonne

Prix : 22€

Parution : 16 Avril 2014

Nombre de pages : 336

Genre : Fantasy

Résumé: Terre de Sel est en plein chaos. Les Fidèles du roi saccagent la capitale sans épargner personne. Alors que les guerriers doivent faire face à ce carnage, il est temps pour leur chef d’armes de nommer son successeur. L’avenir de l’Acier en dépend, et certains sont prêts à tout pour hériter de sa place. Retenu captif par l’être le plus sanguinaire que l’archipel ait jamais connu, Jelis vit un véritable cauchemar. Dans ce royaume d’horreur pure où l’humanité n’a plus lieu d’être, renoncer à son âme semble être la seule issue. Le temps viendra bientôt où Jelis devra faire son choix. Un choix que l’archipel tout entier redoute. Malgré leurs conflits, Naslie et Yshem seront-ils capables d’unir leurs forces pour avoir une chance de sauver leur garçon ?

 

 

Il y a quelques semaines, j’ai passé mes dernières heures en Terre de Sel. Encore une fois, la plume de Magali a su me transporter dans un univers merveilleux. Avec ce dernier tome d’Éternité, elle nous offre une très jolie conclusion qui me laisse encore le sourire aux lèvres.

 

Même si j’ai reposé ce livre sereine, c’était pourtant mal parti. Dès les cinquante premières pages, nous avons droit à notre lot de tortures, cannibalisme (beurk), horreurs, morts et souffrance (rien que ça). Le pauvre Jelis, livré à lui-même, se condamne et est persuadé d’être mauvais. Il m’a profondément attristée, je n’avais qu’une envie, celle de rentrer dans l’histoire et de le prendre dans mes bras. Je comprenais la détresse de Babache et j’étais totalement captivée par leur histoire. 

 

Ce dernier tome contient également son lot de révélations, notamment sur l’Ancien, Naouma et Naslie. La jeune sorcière et Yshmen ravalent enfin leur fierté, ce qui a fait un bien fou à l’histoire (ils sont mignons) puisqu’elle a enclenché la guérison de Babache (et m’a permis d’effectuer la très célèbre danse de la joie). Yshmen m’a tout de même énervée avec son mensonge par omission. 

 

Ce qui m’a également beaucoup plu, en plus du dénouement de l’histoire, c’est le rôle tenu par tous les personnages secondaires. Après la mort de Ménélas, la folie d’Hudo fait particulièrement peur et le courage de Nel dans cette situation était admirable. Il accepte difficilement son nouveau rôle et ce focus sur son personnage m’a ravie. Anha était également bien présente et sa discussion avec Naslie était mémorable et m’a profondément marquée.

 

Le moment tant redouté depuis le premier tome, le don de Jelis aux dieux, arrive enfin. J’étais incroyablement soulagée de son choix. Le petit garçon a énormément grandi. Les différentes étapes et l’évolution des personnages m’ont subjuguée et j’ai vraiment adoré me perdre dans Terre de Sel. L’immersion était une fois de plus présente et c’est ce qui me plait dans l’écriture de Magali. En plus de nous offrir de très belles histoires, elle parvient à nous transporter et c’est exactement ce que je recherche lorsque je lis : m’évader.

 

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce dernier tome et je ne saurais dire si j’ai préféré cette nouvelle trilogie à Leïlan. Ces deux mondes me parlent et me plaisent tout autant, bien qu’ils soient extrêmement différents. Si vous avez lu les deux premiers livres d’Eternité, je vous conseille évidemment d’en lire sa conclusion. A ceux qui n’ont pas encore osé se lancer dans l’aventure, n’hésitez pas et laissez-vous embarquer par l’histoire de Naslie, Yshem et leur fils Jelis.

Parisienne d’adoption, geek dans l’âme, grande lectrice de fantasy et danseuse à mes heures perdues je speak english like a native. J’ai fait mes armes sur le tas, aux côtés d’April O’Neil, à défaut d’avoir reçu ma lettre d’admission à Poudlard. Je navigue entre les pages et les univers virtuels, à la recherche de réponses, convaincue que la vérité est ailleurs. Plus sérieusement, j’attends toujours de voir une certaine cabine téléphonique bleue atterrir en bas de mon immeuble.
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Je connaissais la série Leilan de Magali Segura et j'avais totalement adoré mais je ne connaissais pas du tout cette série et maintenant j'ai vraiment VRAIMENT envie de la découvrir !
    Merci pour cette découverte :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *