L'Elite, un deuxième tome décevant.

07/07/2014

Titre : L’Elite

Auteur : Kiera Cass

Éditeur : Robert Laffont

Parution : 18 Avril 2013

Prix : 16,90€

Nombre de pages : 360

Genre : Dystopie, TV Réalité, Young Adult

Résumé : La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…

 

 

La Selection de Kiera Cass ne m’avait pas énormément enchanté, mais dire que j’avais passé un mauvais moment de lecture serait mentir, c’est donc avec curiosité que je me suis lancée dans l’Elite, le tome 2, avec il faut l’avouer beaucoup d’attentes. 

 

Malheureusement, aucune de mes attentes n’a été comblée dans ce deuxième livre, j’espérais découvrir une évolution de la dystopie et du contexte politique de l’histoire, mais bien que l’auteur effleure malgré tout ces points, cela reste vraiment insuffisant et on reste dans l’attente de plus, beaucoup plus. Ce deuxième livre n’apporte pas grand-chose en plus, et je pense honnêtement que le tome 1 et le tome 2 auraient très bien pu être fusionnés pour ne faire qu’un seul et même roman, mais malgré tout les pages filent à toute allure. 

 

Le personnage d’America m’a plutôt agacée dans ce deuxième tome, tout comme Maxon, j’oserais dire. Il n’y a que Aspen qui relève un peu le niveau, même si sa présence n’apporte finalement pas grand-chose à l’histoire. On se retrouve donc dans un deuxième tome un peu vide et rébarbatif, il y avait tellement matière à faire et Kiera Cass est complètement passée à côté. Au niveau des personnages secondaires, ils sont présents, mais toujours autant stéréotypés.

 

J’ai vraiment eu l’impression de me retrouver dans la série le Bachelor célibataire, aussi bien au niveau des personnages présentés qu’au niveau de la dynamique de l’histoire, on a vraiment l’impression que Kiera Cass a simplement fait un copier/coller de cette émission en la transposant dans un univers monarchique. Honnêtement, je m’attendais effectivement à des clins d’œil vis-à-vis de ce genre d’émission, mais j’osais espérer que l’auteur s’en serait éloignée pour nous proposer quelque chose de bien moins rébarbatif et platonique. 

 

Ce deuxième tome est très prévisible, je n’ai malheureusement pas eu de grande surprise durant toute la durée du livre. Même quand l’auteur cherche à faire dans le mélodramatique ça ne fonctionne pas, car on sait très bien ce qui va se produire par la suite. Les dangers qu’elle cherche à instaurer dans son récit ne semblent pas assez sérieux, l’auteur n’ose pas sacrifier ses personnages, transformant sa dystopie en un monde un peu trop édulcoré à mon gout. 

 

J’ai finalement très peu de points positifs à noter pour ce deuxième tome, il m’a davantage déçue que le premier, car j’en attendais beaucoup. Le livre est malgré tout un page turner qui se lit relativement vite, mais quand on arrive au bout de l’histoire on constate qu’on n’a strictement rien eu de ce qu’on espérait. Je lirai néanmoins le troisième tome, car j’ai beaucoup entendu dire que c’était le meilleur, et il serait dommage de s’arrêter alors qu’il ne reste qu’un seul et dernier livre. 

 

Mon avis pour ce deuxième tome est totalement contraire à celui d’Allie, comme quoi un même livre peut susciter des avis très divergents, je vous invite donc à découvrir également sa chronique pour que vous puissiez vous faire un avis plus complet sur ce roman. 

 

 

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

7 Comments

  1. Je suis entièrement d'accord, j'ai lu ce livre l'année passé et j'en garde un souvenir très décevant. Je me souviens également avoir été agacée par les personnages de Maxon et d'America. J'avais apprécié le tome 1 qui néanmoins n'était pas un coup de coeur, mais ce tome 2 ne me donne pas envie de lire la suite...

    • J'espère que le troisième tome relevera le niveau, car cette histoire avait un énorme potentiel que je trouves personnellement gâché pour le moment !
      Merci pour ton commentaire en tout cas :)

  2. J'ai effectivement trouvé le triangle trop présent, mais lis le tome 3, il est super !

    • Je le lirais volontier, car bien que ce tome 2 n'est pas su me convaincre, ça reste de la lecture détente et rapide, je n'irais pas cracher dessus :)
      Merci pour ton commentaire ^^

  3. J'ai très envie de commencer cette saga en vo :)

    • Je pense que la VO doit être abordable, du moins c'est l'impression que j'ai en lisant en VF, il n'y a pas vraiment de vocabulaires compliqué ni de tournures de phrases incompréhensible :)

  4. Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à ne pas avoir été conquise par cette saga qui fait un tabac sur la blogo ^^
    Le triangle amoureux m'a effectivement agacé mais ce qui a le plus plombé ma lecture repose sur l'incertitude perpétuelle d'America entre les deux garçons et malheureusement l'auteure garde cette ligne directrice jusqu'au dernier tome.
    Après un tome 2 un peu incertain j'ai tout de même achevé la saga avec le dernier tome qui, s'il a mis fin aux allers-retours sentimentaux d'America, ne m'a pas apporté un dénouement satisfaisant, voire même trop rapide selon moi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *