L'Assassin Royal - Une saga à ne pas rater

16/08/2014

Titre : L’Assassin Royal

Auteur : Robin Hobb

Editeur : France Loisirs

Parution : Mai 2000

Prix : 10€

Nombre de tomes : 13

Genre : Fantasy

Résumé du premier tome : Dans le royaume des Six-Duchés battu par les vents, Fitz, bâtard d’un prince, rejeté par sa famille, est élevé à la cour par le maître d’écurie de son père. Mais le roi décide de lui faire enseigner une science redoutable, don de sa lignée, les Loinvoyant : l’art de la magie. Et qui plus est, dans l’intérêt du royaume, il devra également apprendre à devenir un assassin…

 

 

 

 

J’ai commencé à lire l’Assassin Royal quand j’étais au collège, et, happée par l’histoire, je me suis vue confrontée à un problème récurrent lorsqu’on lit des sagas : l’attente interminable du tome suivant. Si vous commencez à lire ces livres maintenant, vous pourrez les enchaîner sans attendre, même si cela risque d’être un peu long puisqu’il y a… 13 tomes ! Ne partez pas tout de suite, continuez à lire, je vais vous expliquer pourquoi ça vaut le coup de se lancer dans cette aventure littéraire.

Au fil des 13 tomes, nous suivons les aventures de Fitz, bâtard du Prince Chevalerie. Au début du premier tome, il a 6 ans et est pris en charge par Burrich, le maître des écuries. Élevé avec les animaux, il grandit en passant relativement inaperçu, jusqu’au jour où il se fait remarquer par le Roi Subtil, son grand-père. Subtil décide d’en faire un outil au service du royaume, et le place sous la tutelle d’un personnage mystérieux, Umbre, qui lui apprendra dans le plus grand secret toutes les ficelles du métier d’assassin. Plongé au cœur des intrigues du royaume, doué à la fois du Vif, la magie des bêtes, et de l’Art, la magie royale, Fitz va devoir s’accommoder d’une place inconfortable : il ne fait pas réellement partie de la famille royale, puisqu’il n’est qu’un bâtard, mais il n’est pas non plus libre de mener sa vie comme il l’entend, puisqu’il est au service de son roi. Il sera accompagné dans ses aventures par le Fou, personnage étrange à la peau tellement pâle qu’elle en paraît parfois translucide, et Œil de Nuit, un loup avec lequel il est lié par le Vif.

Les personnages rendent l’histoire réelle : même ceux qui ont un comportement détestable sont attachants, parce qu’ils contribuent à nous faire croire à cet univers qui n’est pas le notre. Au fil des tomes, ils se développent, grandissent, évoluent, et on a l’impression de les connaître réellement. Les liens qui se tissent progressivement entre eux se tendent jusqu’à nous, et on se sent proche d’eux, impliqué dans leurs histoires. Qu’il s’agisse du prince Vérité, de Burrich, de Molly, ou même de l’exécrable prince Royal, on a l’impression de les connaître en profondeur. En refermant le tome 13 après ma première lecture, j’ai eu l’impression de dire adieu à des amis, j’éprouvais une sorte de mélancolie, comme lorsqu’on a passé des vacances avec des gens qu’on apprécie, et que subitement on doit retourner à la réalité de la vie quotidienne.  

Robin Hobb a su créer un univers particulièrement riche avec cette saga, et l’a étendu encore avec Les Aventuriers de la Mer. Cette saga parallèle prend place entre les tomes 3 et 4 de l’Assassin Royal, et en reprend certains personnages. Pour continuer encore dans cet univers, vous pouvez également lire La cité des Anciens, ou vous plonger dans la version BD de l’Assassin Royal (aux éditions Soleil). Si après tout cela, vous en voulez encore, sachez que Robin Hobb a écrit une suite des aventures de Fitz et du Fou, qui est parue le 12 août en anglais, et dont la parution est prévue en français chez Pygmalion pour l’automne.

Il s’agit de t’enseigner le meurtre, plus ou moins. A tuer les gens. L’art raffiné de l’assassinat diplomatique ; ou bien comment rendre aveugle ou sourd ; ou encore comment affaiblir les membres, provoquer une paralysie, une impuissance ou une toux débilitantes ; ou déclencher une sénilité précoce, ou la folie, ou… mais peu importe.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *