The Mortal Instruments #5 - Un bon tome, mais une histoire qui s'essouffle ?

07/08/2014

Titre : The Mortal Instruments, la Cité des Âmes Perdues

Auteur : Cassandra Clare

Éditeur : Pocket Jeunesse

Parution : 22 mai 2014

Prix : 18,15€

Nombre de pages : 374 pages

Genre : Fantastique, Young Adult

Résumé : Jace et Clary se retrouvent, mais le jeune homme n’est plus le même : son sort est désormais lié par la démone Lilith à celui du maléfique Sebastian, dont il est devenu l’esclave dévoué. L’Enclave est prête à tout pour détruire Sebastian, mais impossible de tuer le mauvais sans perdre à jamais le bon… Alec, Magnus, Simon, Isabelle et Clary ne reculeront pourtant devant aucun sacrifice pour délivrer leur ami, faisant affaire avec démons et créatures démoniaques et invoquant jusqu’aux cruelles Soeurs de Fer. Mais reste-t-il quoi que ce soit de celui qu’ils aiment?

 

 

 

 

J’étais très impatiente de découvrir ce cinquième tome, initialement prévu de sortir en France en début d’année, il a fallu attendre 4 mois supplémentaires pour pouvoir l’acheter. Après une certaine déception pour le tome précédent, j’avais énormément d’attentes concernant La Cités des Âmes Perdues.

 

L’auteur replace efficacement son histoire au début de ce tome, et je l’en remercie, car après 6 mois sans entendre parler de The Mortal Instruments, je dois avouer que j’étais un peu rouillée et que je n’avais plus parfaitement en tête les événements du tome précédent, mais Cassandra Clare arrive à développer sa nouvelle intrigue tout en nous faisant quelques piqûres de rappel plutôt nécessaires dans mon cas.

 

J’étais très contente de retrouver les personnages de The Mortal Instruments, c’est clairement eux qui portent l’histoire et qui arrivent à rendre cet univers aussi addictif. On retrouve une Clary effondrée par la disparition de Jace, et on suivra durant tout ce tome les tentatives parfois suicidaires de Clary et ses amis pour tenter de le retrouver et de le sauver. En effet, pour ceux qui l’auraient oublié, le pauvre Jace a été enlevé par Sebastian, et s’est malheureusement retrouvé lié à lui par une sorte de sortilège très puissant.

 

J’ai trouvé ma lecture très agréable, et je n’ai pas vu les pages filer sous mes doigts bien que le livre fasse tout de même plus de 500 pages, on retrouve le même schéma que dans les tomes précédents, une phase de découverte et de recherche qui n’est pas très riche en action, puis un peu de romance, et enfin on arrive à un point de non-retour qui nécessite une bataille, cette manière de procéder fonctionne toujours bel et bien, même si ça devient un poil redondant. J’ai trouvé ce tome plutôt efficace et équilibré, et la direction que prend l’histoire s’est révélée très intéressante.

 

Je ne me souvenais pas que Clary était aussi agaçante dans les tomes précédents, ici j’ai l’impression qu’elle est arrivée au summum de ce qu’elle pouvait faire pour nous agacer, mais ça ne nous empêche pas d’avoir de l’affection pour elle et de compatir dans ce qui lui arrive, fort heureusement d’ailleurs. Concernant Jace, le fait qu’il soit sous l’emprise de Sebastian lui enlève tout son charme et tout ce qui faisait qu’on aimait ce personnage, il devient un vulgaire automate, et je l’ai du coup trouvé bien fade dans ce tome-ci, même si soyons honnêtes, j’étais tout de même très contente de le retrouver, et j’ai beaucoup apprécié les passages entre lui et Clary, qui malgré qu’ils soient complètement niais, m’ont beaucoup plu.  Le seul personnage qui est véritablement sorti du lot dans ce tome, c’est Sebastian, on en apprend davantage sur lui, sur ses motivations et ses ambitions, j’ai apprécié en savoir plus sur son personnage même s’il est loin d’être un protagoniste attachant, en revanche j’ai quand même trouvé qu’il n’était finalement pas assez méchant à mon goût.

 

L’auteur développe des intrigues annexes avec notamment Alec et son sorcier chéri, mais également avec Simon et Isabelle, sans oublier évidemment Maya et Jordan. Le fait d’en savoir davantage sur les romances autres que Jace et Clary était une bonne idée, mais j’ai envie de dire trop d’intrigues tue l’intrigue et là clairement je trouve que ça partait un peu dans tous les sens. Néanmoins, le couple qui m’a le plus touchée dans ce tome reste Alec et Magnus, qui a presque volé la vedette à Jace et Clary.

 

J’ai vraiment aimé ma lecture et j’ai refermé ce tome en étant plutôt satisfaite, mais en écrivant cette chronique, je prends conscience que je ne peux pas passer à côté des points négatifs à relever. Certes les personnages me font toujours autant vibrer, mais au bout de 5 tomes on s’attend à plus que des personnages avec de la répartie qui nous filent le sourire, surtout que dans ce tome les dialogues m’ont un peu moins plu que dans les livres précédents, comme si l’auteur commençait à arriver à court d’idées à ce niveau-là. Concernant l’univers des Chasseurs d’Ombres, on a vraiment fait le tour, et on ne ressent pas vraiment le besoin d’en apprendre davantage, et je pense que quand on en arrive à penser ça, ce n’est pas très bon. Au niveau de la dynamique de l’histoire, j’ai certes trouvé ce tome plutôt bien équilibré, mais je trouve néanmoins que l’action et la bataille arrivent de manière trop abrupte sur la fin et ne durent clairement pas assez longtemps, l’auteur nous habitue à un certain rythme durant tout le récit et accélère tout dans les derniers chapitres.

 

J’ai aimé ce tome, car l’histoire prend vraiment une tournure intéressante, et je n’ai pas vu les pages filer sous mes doigts, en revanche j’ai cette désagréablement impression que l’univers des Chasseurs d’Ombres commence doucement à s’essouffler. Je recommande tout de même ce tome à toutes les personnes qui ont démarré la saga The Mortal Instruments, car c’est toujours un plaisir de découvrir les aventures qui rythment la vie de nos amis les Chasseurs d’Ombres.

  

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

4 Comments

  1. Je connais pas cette saga mais ça à l'air d'être bien !

  2. Le tome 6 : City of Heavenly Fire est le dernier tome de cette saga donc c'est peut-être mieux ainsi même si les personnages vont me manquer. (J'ai lu le livre en VO, il est agréable à lire.)

    Cassie a cependant annoncé trois nouvelles trilogies :
    The Dark Artifices centrée sur la famille Blackthorn et Carstairs.
    The Last Hours se déroulant entre les séries The Infernal Devices et The Mortal Instruments.
    The Wicked Powers se déroulant après The Dark Artifices, encore centrée sur la famille Blackthorn.

    Elle a aussi annoncé The Shadowhunter Academy (courtes histoires dans le même style que The Bane Chronicles) centrée essentiellement sur Simon et The Secret Treasons, un roman graphique par Cassandra Jean.

    Ce qui nous fait beaucoup d'histoires sur les Shadowhunters en plus, à attendre impatiemment.

  3. Je viens de voir le film tiré du premier tome, un film que j'ai beaucoup aimé mais je m’interroge, il se passe tellement de chose dans ce premier volet que je me demande si les autres sont aussi bien, du coup, malgré que j'ai juste adoré le premier film, j’hésite à me lancer dans les livres, j'ai peur d'être déçu par les tomes d'après...

  4. J'ai lu le tome 6 en V.O et j'ai énormément aimé.
    Par contre je suis d'accord avec toi, je trouve que le monde s’essouffle et je me demande même si je lirais les autres trilogies....
    En tout cas ton post est très intéressant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *