Les 100 - Un premier tome trop introductif

13/10/2014

Titre: Les 100

Auteur: Kass Morgan

Éditeur: Robert Laffont

Prix: 17,90€

Parution: Janvier 2014

Nombres de pages: 378

Genre: Science Fiction, Young Adult

Résumé: Depuis des siècles, plus personne n’a posé le pied sur Terre. Le compte à rebours a commencé… 2:48… 2:47… 2:46… Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort. 1:32… 1:31… 1:30… après des centaines d’années d’exil dans l’espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu’ils n’ont pas le droit de refuser : retourner sur Terre. 0:45… 0:44… 0:43… Seulement là-bas, l’atmosphère est potentiellement radioactive et à peine débarqués, les 100 risquent de mourir. 0.03… 0:02… 0:01… Amours, haines, secrets enfouis et trahisons. Comment se racheter une conduite quand on n’a plus que quelques heures à vivre ?

 

 

Avant de me lancer dans la lecture des 100 de Kass Morgan, j’ai d’abord regardé la série du même nom créée par  Jason Rothenberg. Malgré un début plutôt maladroit et parfois incohérent, la série m’avait malgré tout convaincue et avait su se bonifier au fils des épisodes, j’étais donc plutôt curieuse de découvrir le livre afin d’en savoir plus sur ce qui avait inspiré la série de la CW.

 

Sachez d’abord que le livre et la série sont très différents l’un de l’autre, certes le scénario de base est identique, mais la série s’éloigne progressivement du roman pour s’approprier l’histoire et la retranscrire à sa façon. On doit donc reconnaître que Kass Morgan a eu une excellente idée concernant le fond de l’histoire, car les bases qu’elle a créées permettent des tas de choses intéressantes ! 

 

En lisant la quatrième de couverture, on s’attend à ce que les 100 adolescents envoyés sur Terre soient des criminels plus ou moins violents, mais les personnages sont loin d’être des brutes avec du sang sur les mains. En réalité, ce sont de simples adolescents condamnés à l’isolement pour des délits parfois vraiment mineurs. Je n’ai pas été dérangée par cela, car je savais à quoi m’attendre ayant vu la série en premier, mais j’ai trouvé malgré tout dommage que la majorité des 100 soient des adolescents qui n’ont rien commis de suffisamment grave pour justifier leur présence dans ce vaisseau en direction de la Terre. 

 

La romance, quant à elle, est vraiment au premier plan dans ce roman, tellement que l’auteur en délaisse peut-être un peu trop le reste. L’évolution de l’histoire et l’action sont relayés au second plan et c’est vraiment dommage, car le récit évolue vraiment lentement. Les Terriens ne font leur apparition que dans les dernières pages du livre, alors qu’on apprend leur existence dès le deuxième épisode de la série. 

 

Le livre est rempli de flashback, je dirais qu’ils rythment à peu près un tiers du roman. J’ai apprécié découvrir ces passages, ça nous permet d’en apprendre davantage sur comment certains adolescents se sont retrouvés parmi les 100 mais également de constater la vie parfois difficile sur la Station. Malheureusement, ils sont peut-être un peu trop présents… On ressasse beaucoup trop le passé dans ce tome, et on passe beaucoup trop de temps à découvrir diverses romances empêchant l’histoire d’évoluer réellement.

 

L’action manque cruellement à ce livre, ce qui donne une absence de rythme qui se ressent plutôt rapidement. Ce tome est vraiment trop introductif, il ne nous en donne pas assez pour qu’on puisse vraiment s’attacher à l’histoire et aux personnages. En revanche, la plume simple de l’auteur rend la lecture rapide et agréable. 

 

La série a su aller plus loin que le roman, ce qui nous a donné plus le temps de s’attacher aux personnages et à l’univers qui gravite autour d’eux. J’aurais donc tendance à penser que la série a bonifié le roman, même si certaines intrigues du roman m’ont manqué dans la série ; je pense notamment au personnage de Glass, qui arrive à déjouer la sécurité, à quitter le vaisseau des 100 et à rester sur la Station. A travers ses yeux, on découvre énormément de choses qui m’ont plu, notamment la vie sur la Station ainsi que les différences sociales importantes qu’on ne retrouve absolument pas dans la série.

 

Pour conclure, ce livre est loin d’être un coup de cœur, en revanche, combiné à la série, c’est un roman agréable à lire, ça nous permet découvrir une même histoire différemment, avec parfois des nouveaux personnages et des intrigues différentes. Mais il est important de souligner que ce premier tome est bien trop introductif pour pouvoir satisfaire le lecteur, l’auteur s’est trop éparpillé et n’a pas su donner de rythme à son roman, il ne nous reste plus qu’à espérer que le tome 2 proposera quelque chose de plus complet et mieux rythmé.

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

3 Comments

  1. Coucou, personnellement j'aime pas les romans où il y a trop de flash back, je trouve que ça prend trop de place sur l'histoire actuelle alors je pense pas que je me laisserai tenter par ce livre,
    Bisous :)

  2. J'ai hate de le lire

  3. Globalement je suis tout à fait d'accord avec toi ! ;) bien que les personnages soient déjà intéressants dans le livre, leur état d'esprit actuel ainsi que l'histoire n'a pas été assez fouillée pour devenir réellement addictive, au contraire de la série ! ;)
    Hors sujet, mais ou en es tu dans le second tome de "la cinquième vague" ? L'as tu en ta pocession ? J'attends ta chronique avec impatience ! :D

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *