Projet Adam - Un one-shot sympathique

16/10/2014

 

Titre : Projet Adam

Auteur : Michael Grant et Katherine Applegate

Éditeur : La Martinière Jeunesse

Prix : 13,90€

Parution : Septembre 2013

Nombres de pages : 300 pages

Genre : Science-fiction

Résumé : Suite à un grave accident, Eve, héritière des puissants laboratoires Spiker, est en convalescence. Pour l’aider à tromper son ennui, sa mère lui confie le prototype d’un logiciel permettant de modéliser un être humain à partir de son code génétique. Eve se lance alors dans la création d’Adam, le garçon parfait. Et, très vite, se prend au jeu. Mais un autre garçon, bien réel celui-ci, et non moins charmant, pourrait bien l’obliger à redescendre sur Terre… Car il semble que le fameux prototype cache en réalité des expériences scientifiques plus que douteuses. 

 

 

 

 

Il y a quelques semaines, en me promenant sur le site de La Martinière Jeunesse, dans leurs anciennes parutions, une couverture a particulièrement capté mon attention. Je dirais que ce sont surtout les couleurs qui m’ont alors attirée. J’ai ensuite lu le résumé, qui annonçait une histoire prometteuse. J’ai donc effectué une demande auprès de NiNe, et j’ai reçu le livre en partenariat. Je reviens aujourd’hui pour vous donner mon avis sur le livre en question, à savoir Projet Adam.

 

Je pense qu’il s’agira d’un article assez bref, étant donné la longueur du roman (à peine 300 pages, et l’écriture est assez grande), il n’y a pas énormément de matière à exploiter. De plus, je n’ai pas un ressenti totalement tranché à son sujet, ce qui risque également de produire un article brouillon, et je m’en excuse d’avance.

 

Tout d’abord, j’ai eu assez de mal avec le « début » de ce roman. Je vous explique tout de suite le pourquoi des guillemets : en réalité, pour moi, l’histoire ne démarre réellement qu’à environ la moitié du livre, tout ce qui vient avant est assez lent et ennuyeux, et c’est assez dommage car la seconde moitié du roman est quand même plus haletante, et heureusement !

 

J’attribue entre autres ces lenteurs à la meilleure amie d’Evening (le personnage principal), à savoir Aislin. Presque tous les passages la concernant m’ont ennuyée (en dehors de ceux présents vers la fin du roman), ils sont assez inintéressants et ralentissent l’intrigue. En dehors de ça, on est face à un rythme assez régulier, la narration alternant entre le point de vue d’Evening et celui de Solo (ainsi que le point de vue d’une troisième personne, qui apparaît vers la fin du roman, mais je ne vous en dis pas plus 😉 ).

 

En ce qui concerne la romance, elle n’est pas vraiment au centre de l’histoire, ce qui est assez agréable. Son point négatif, cependant, est qu’elle paraît limite tombée du ciel tellement elle apparaît subitement et rapidement, mais on peut clairement attribuer cela au fait que le roman soit très court.

 

Pour moi, le gros point fort de l’histoire, c’est clairement tout ce qui tourne autour des laboratoires Spiker, et de ce qui s’y trame. Plus on avance dans le roman, plus on veut en savoir, plus on se prend au jeu et plus on se dit que nous aussi, on aimerait pouvoir tester ce programme de simulation. En ce qui concerne le dénouement de l’histoire, je dirais juste qu’une partie était assez prévisible, et l’autre beaucoup moins.

 

Dans l’ensemble, j’ai assez apprécié ma lecture, même si je trouve que l’histoire est assez lente à se mettre en place. Le concept n’en est cependant pas moins sympathique, et même si c’est loin d’être un coup de cœur, je vous recommande tout de même ce roman.

 

 

 

 

Petite universitaire belge âgée de 24 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *