THE GIVER : DIVERGENT N°2

28/10/2014

97183338_o

Titre : The Giver – le Passeur

Réalisateur : Philipp Noyce

Avec : Brendon Thwaites, Meryl Streep, Jeff Bridges, Odeya Rush, Alexander Skarsgard, Taylor Swift

Genre : Science-fiction

Nationalité : Américaine

Sortie : 29 octobre 2014

Résumé : Dans le futur, les émotions ont été supprimées grâce à l’effacement de toute trace d’histoire. Tous les individus sont formatés pour se comporter de façon préétablie. Le Passeur est la seule personne qui peut se souvenir du passé, en cas de nécessité. Le jeune Jonas, 16 ans, est choisi pour être le nouveau Passeur.

 

 

 

 

 

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=uN8kQ5CruFo]

 

Il suffit de regarder la bande-annonce de The Giver pour remarquer que ce film a d’ÉNORMES similitudes avec Divergent.  C’est donc avec ce pré-sentiment de voir ce que j’avais déjà vu que je suis allé voir The Giver. Et, en effet, mon intuition s’est avérée exacte.

 

Adapté du roman Le Passeur écrit par Lowis Lowry en 1993, il aura fallu attendre le succès des dystopies pour que ce roman soit enfin adapté au cinéma. N’ayant pas lu le livre, mon avis se base donc uniquement sur ce que j’ai vu du film.

 

Le film débute en noir et blanc car c’est comme ça que les habitants voient le monde. En effet, les habitants des communautés doivent prendre chaque matin leur injection qui a pour effet d’effacer leurs émotions et de leur faire oublier le passé. Seul le Passeur se souvient du passé, et Jonas est choisi pour être le nouveau Passeur, car il possède plusieurs qualités que les autres n’ont pas (cela ne vous rappelle-t-il pas les spécificités des Divergents ?) et petit-à petit le film, va être en couleur. Ici, ce système a été complètement raté ! Cela aurait pu être une idée merveilleuse, mais dès que Jonas commence à apercevoir les couleurs, tout le film est en couleur, or, certaines scènes sans Jonas auraient nécessité d’être en noir et blanc, mais non.

 

J’ai vraiment été très déçu parce que ce film est vraiment une copie de Divergent ! Je déteste les comparaisons entre les dystopies car elles sont chacune différentes mais ici, il y a trop de similarités dans l’intrigue pour ne pas l’admettre. C’est tellement gros ! Certaines scènes sont exactement pareilles, je pense notamment à la scène de la cérémonie du choix et ici, celle de la cérémonie de l’Avancement qui est, à quelques différences près, la même. On se retrouve même avec la même méchante.

 

photo.The-Giver-le-passeur.161349

 

Heureusement, les différences du film le sauvent. La seule chose que j’ai vraiment aimée, ce sont les scènes lorsque Jonas revoit le passé et se met à ressentir des émotions.

 

The Giver est un bon film malgré tout, l’action est bien présente, mais c’est du réchauffé et tout ce qu’il y a dans ce film a déjà été exploité. Il n’y a rien de bien original malheureusement.

 

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *