The Strain Saison 1 - Un commencement vraiment fastidieux

07/10/2014

Titre : The Strain – Saison 1

Créée par : Guillermo del Toro et Chuck Hogan

Avec :  Corey Stoll, Mia Maestro, David Bradley, … 

Format : 42 minutes

Diffusion : FX

Genre : Drame – Horreur

Synopsis : Un avion atterrit à l’aéroport international John F. Kennedy avec toutes lumières éteintes et les portes scellées. L’épidémiologiste Dr. Ephraim Goodweather et son équipe sont envoyés pour enquêter. À bord, ils trouvent deux cents six corps et seulement quatre survivants. La situation se dégrade quand les corps commencent à disparaitre de la morgue. Goodweather et un petit groupe se retrouvent à devoir se battre pour protéger les leurs et même la ville entière d’une ancienne menace envers l’humanité.

Il y a un petit temps déjà, j’étais tombée sur la bande annonce d’une nouvelle série, qui m’avait alors bien mis l’eau à la bouche. Il s’agissait de l’adaptation de la trilogie livresque écrite par Guillermo del Toro et Chuck Hogan, à savoir The Strain. Aimant beaucoup le travail de Guillermo del Toro (je suis hyper fan du film Le Labyrinthe de Pan, et j’ai aussi beaucoup aimé Cronos), j’avais des attentes assez élevées concernant cette série. Après avoir vu presque l’entièreté de la première saison, j’en ressors plutôt avec un avis en demi-teinte. Bien évidemment, il s’agit ici de la série et non des romans. En ce qui concerne ces derniers, je ne saurais vous donner mon avis, ne les ayant pas encore lus. Concernant la série, cependant, je peux citer plusieurs points qui m’ont dérangée.

Commençons par le concept de base. Celui-ci est assez bateau et déjà vu, je m’attendais tout de même à autre chose au vu de la bande annonce (je ne vous en dis pas plus, autrement je vous spoilerais). Même si le mythe est quelque peu revisité et sort de l’ordinaire (et bien heureusement, d’ailleurs), on est quand même pas mal habitué à ce genre de chose dans l’univers des séries, des livres et du cinéma, ce qui est vraiment dommage. Mais cette série est adaptée de livres, on ne peut donc pas vraiment la blâmer pour cela.

Ensuite, et c’est pour moi le gros point négatif, le rythme. Je me suis ennuyée les 3/4 du temps au cours de cette saison. Il y a au moins, de mon point de vue, 3 ou 4 épisodes totalement superflus tellement il ne s’y passe rien, en dehors de certaines scènes qui auraient pu être intégrées à d’autres épisodes majeurs. J’avais parfois vraiment du mal à me mettre au visionnage d’un nouvel épisode, tant je redoutais de retomber dans l’ennui. De plus, passé l’étonnement de la première fois, les choses deviennent assez répétitives, on s’y habitue et ce qui au départ était censé nous effrayer, voire même nous dégoûter, ne nous fait au final plus grand-chose, et finit même par nous lasser.

Les acteurs, en dehors de deux personnages en particulier que j’apprécie pas mal (à savoir Abraham Setrakian joué par David Bradley (Game of Thrones et… Harry Potter, nostalgie bonjour !) et Vassili Fet joué par Kevin Durand (La Cité des Ténèbres)), n’arrangent rien. Nora (jouée par Mia Maestro, vue dans Twilight, Chapitre IV : Révélation) m’agace énormément, on dirait qu’elle est toujours sur le point de pleurer pour on ne sait quoi. D’accord, ils n’ont pas la vie facile, mais ce n’est pas le fait de pleurer et se lamenter qui va faire avancer les choses ! Quant à Eph (joué par Corey Stoll, que je ne connaissais pas avant The Strain), mon avis est plutôt partagé, par moments je l’apprécie et parfois il m’ennuie.

 

Vous l’aurez compris, mon avis est assez mitigé concernant la première saison de The Strain. Cependant, le dénouement n’est pas encore connu et j’espère que celui-ci me laissera des impressions plus positives, et me donnera envie de connaître la suite, étant donné que la série a d’ores et déjà été renouvelée pour une seconde saison.

Petite universitaire belge âgée de 24 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. Je viens également de commencer cette série, je la trouve prometteuse ! A voir par la suite :)

  2. Eh bien, sacré avis ! Je ne suis pas trop d'accord avec, cependant, parce que j'ai trouvé le traitement du mythe tout a fait saisissant et perso, j'ai bien flippé pour certains personnages. Okay, ce n'était pas de la flippe cent pour cent du temps, (et peut-etre suis-je aussi facilement impressionnable, mais je ne crois pas enfin je l'espere :p). Voyons voir la suite... cela promet !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *