Hunger Games : La révolte (Partie 1) – Un changement de style trop brutal

23/11/2014

Titre : Hunger Games : La révolte – Partie 1

Réalisateur : Francis Lawrence

Avec : Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth, Julianne Moore, …

Genre : Dystopie

Durée : 2h03

Nationalité : Américain

Sortie : 19 novembre 2014

Synopsis : Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir.

 

 

 

Le 18 novembre, le cinéma de ma région organisait une soirée spéciale Hunger Games. Je me suis donc replongée avec bonheur dans « Hunger Games » et « Hunger Games – L’embrasement », que je connaissais déjà par cœur, et que j’adore. Mais le plus important, c’était bien sûr le nouvel opus, à savoir la première partie de « Hunger Games : La révolte », qui est basé sur le dernier tome de la trilogie. J’étais vraiment confiante et je n’avais aucunement peur d’être déçue par ce film, les deux volets précédents ayant déjà, pour ma part, largement fait leurs preuves. Je n’aurais pas pu me tromper davantage, car en sortant de la salle de cinéma aux alentours de 2h30 du matin, j’emportais avec moi un sentiment amer, mélange de déception, de colère et de frustration.

Par où commencer ? Tout d’abord, il est nécessaire que je vous apporte quelques précisions. Dans cet article, vous serez vraiment face à mon ressenti à chaud, ayant vu le film à peine quelques heures plus tôt. Il faut aussi savoir qu’en général, quand je n’apprécie pas un film, ce n’est pas toujours définitif. Il m’arrive de revoir le film en question et de me dire qu’au final, ce n’est pas si mal (et j’espère vraiment que ce sera le cas pour celui-ci !!). Enfin, j’ai beaucoup moins aimé le dernier tome de la saga, mais je ne pensais pas que ça aurait une telle influence sur ma vision du film.

Dans la première partie de « La révolte », on retrouve donc Katniss au District 13. Une Katniss qui est d’ailleurs effondrée de par sa séparation d’avec Peeta, toujours détenu au Capitole, sous le joug du Président Snow. La résistance, quant à elle, commence doucement à se mettre en place, sous le commandement de la Présidente Coin. Afin de rallier tous les districts à leur cause, la Présidente Coin, associée à Plutarch Heavensbee, décide de mettre en place des « spots de propagande » ayant pour symbole principal le Geai Moqueur, et donc Katniss. Cependant, cette dernière n’acceptera de jouer ce rôle qu’en échange de la parole de Coin de réaliser certaines de ses exigences…

Ayant lu les romans, je savais que ce film serait foncièrement différent de ses prédécesseurs. Cependant, je n’étais absolument pas préparée à une transition aussi brutale. On sort quasi totalement du genre Young Adult pour se diriger vers quelque chose de très politique et psychologique, ce qui fait que cet opus est encore moins accessible que les deux premiers films à un public « jeune ». « La révolte » est clairement destiné à un public adulte, je pense que personne ne pourrait nier cela.

Le film affiche à peine 1h45 au compteur (sur le net, il est indiqué partout 2h03 mais il me semble que cela comprend le générique, car j’ai observé ma montre et personnellement compté 1h45 de film, ce qui pour moi est beaucoup trop peu), et il faut au moins reconnaître qu’on ne voit pas du tout passer ces 105 minutes. Pourtant, lorsqu’on jette un regard en arrière sur l’entièreté du film, on se rend compte qu’il ne s’est pratiquement rien passé et qu’on a à peine avancé dans l’histoire. Alors que les bandes annonce envoyaient vraiment du lourd et promettaient un film riche en action, au final, on assiste à beaucoup plus de « parlotte » qu’autre chose, ce qui donne au final un rendu assez « plat ».

Le fil conducteur du film est également assez étrange et difficile à définir clairement. Il se base en très grande partie sur les « spots de propagande », et je trouve qu’il n’est pas assez riche en images de scènes de rébellion de la part du peuple, ce qui malgré les spots, minimise l’amplitude de la rébellion en question.

J’ai personnellement eu énormément de mal à entrer dans l’histoire, et je blâme principalement pour cela l’atmosphère étouffante du District 13. Finies les arènes ! Ici, l’action se situe sous terre dans le District 13, au Capitole et dans certains autres districts. A plusieurs moments, je me suis fait la réflexion que j’étais vraiment contente d’avoir déjà lu les livres, car je pense que plusieurs personnes ont dû se sentir perdues au début du film (j’ai parfois moi-même eu du mal à maintenir mon attention).

L’un des points forts du film réside dans ses acteurs, ce sont eux qui parviennent à porter le plus important sur leurs épaules. Jennifer Lawrence campe une Katniss de plus en plus charismatique et authentique, et Josh Hutcherson incarne un Peeta plus brillant que jamais, en dépit du peu de temps où on l’aperçoit à l’écran. On peut également saluer les prestations du regretté Philip Seymour Hoffman ainsi que de Donald Sutherland, Woody Harrelson et Elizabeth Banks. Du côté des nouveaux, Julianne Moore est plutôt convaincante dans le rôle de l’austère Présidente Coin (même si ses lentilles m’ont perturbée tout au long du film). J’ai par contre été moins séduite par la prestation de Natalie Dormer, que j’aime pourtant énormément dans Game of Thrones.

L’autre point fort du film, c’est clairement son dénouement, qu’on pourrait qualifier d’explosif. Même si je savais ce qui allait se passer, je dois reconnaitre que je me suis pris une sacrée claque en voyant comment ils avaient mis cela en scène (on se croirait vraiment dans Twilight à un moment, comprendra qui pourra), et je pense qu’ils ont choisi le moment propice pour terminer le film en apothéose, donnant aux gens l’envie de voir la suite immédiatement.

En résumé, à mes yeux, il ne s’agit pas vraiment d’un problème d’adaptation (car je pense qu’en dehors de quelques petits détails, le roman de base a été assez bien respecté), mais plutôt d’un problème de mise en œuvre. J’attendais forcément beaucoup de « La révolte », les deux premiers films ayant placé la barre très haut, d’où le pourquoi de ma déception fulgurante. Au final, après le visionnage du film, on a une très forte impression d’avoir regardé un entre-deux pas totalement abouti. Car il est clair que le but principal de cet opus est de préparer le terrain pour la deuxième partie, qui j’espère sera plus à la hauteur des deux premiers films. Pour le savoir, il faudra toutefois attendre le 18 novembre 2015, date à laquelle sortira le volet final, « Hunger Games : La révolte (Partie 2) ».

Petite universitaire belge âgée de 24 ans, je passe plus de temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries qu’à bosser mes cours. Egalement fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’ado. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

6 Comments

  1. Je n'ai pas du tout pensé cela en voyant le film. J'ai par ailleurs adoré le troisième livre.
    Le changement plus "adulte" est normal. Je n'ai jamais vraiment vu HG comme un livre si YA que cela. Les livres sont déjà la base très violent. Il faut bien comprendre que si Katniss avait eu 20 ans elle aurait vécu les mêmes choses.
    Katniss a eu deux années très difficiles qui l'ont vu grandir et changer. Elle ne peut plus être la jeune ado qu'elle était (quoiqu'elle était déjà très mature pour son âge).
    Le côté politique et psychologique est plus que bienvenue. Il y a une réel réflexion sur les dictatures et les soulèvements. Les scènes sur la course à la propagande est très bien intégrée et laisse imaginer l'envers du décor de ces campagnes.

    Après peut être que c'est mon âge qui fait que j'ai préféré une telle version, à quelque chose de plus "ado", mais c'est vraiment ce que j'attendais et j'en suis ravie.

    • Totalement d'accord avec toi Pauline, j'ai aussi été convaincue par cet opus plus adulte, plus dur et donc...plus vrai ! (Tout comme le troisième tome d'ailleurs)

      Mon seul bémol concerne la longueur du film, c'est vrai qu'ils auraient pu se permettre d'ajouter une trentaine de minutes et peaufiner quelques scènes passées trop vite.

  2. Tu dis avoir lu le livre.. Mais j'ai du mal à comprendre ton avis là O_O Tout ce que tu reproches au film.. C'est EXACTEMENT pareil dans le livre non? XD Il n'y a pratiquement aucune action, c'est très centré sur les spots de propagandes, le district 13 est étouffant dans le livre aussi.. Je ne l'ai pas encore vu, mais vu comme tu décris le film, il a l'air assez fidèle au livre haha! Et c'est bien ça qui me fait peur personnellement vu que j'ai moyennement apprécié ce dernier volet :/ Pour moi, un seul film aurait été plus judicieux concernant l'action ;)

    Ou alors tu n'as pas aimé le livre? :/

  3. Ly je crois que tu n'as pas lu entièrement mon article car j'y précise bien que je n'aime pas le tome 3, et qu'il ne s'agit pas d'un problème d'adaptation puisque le film est très fidèle au livre ^^

  4. Je respecte ton avis mais quand tu dis que cet opus est un film adulte je me dis "où est le problème?" Là est tout l'intérêt de cette trilogie qui fait grandir ses personnages et évoluer son univers ! Je trouve incroyable le fait qu'un film mettant en scène des ados puisse parler de sujets qui concernent les adultes (c'est quelque chose qu'on voit rarement!) Pour une fois qu'on sert aux ados un film "intelligent" !
    C'est dommage de se dire déçue d'un film quand n'on a pas aimé le livre ! A quoi t'attendais tu ?
    Ce film n'est certes pas mon préféré dans la sage mais je ne trouve pas qu'il soit en dessous des 2 premiers...

    • Le problème, c'est qu'il y a "adulte" et "adulte". Les deux premiers films étaient déjà assez adultes, c'était tout juste bon à mon goût. Là, je trouve que ce côté est beaucoup trop accentué, y'a clairement une coupure entre les deux premiers films et celui-ci. Je n'ai pas aimé le livre, et je pensais quand même apprécier plus le film, car ça m'est déjà arrivé, entre autres avec Nos étoiles contraires. Et pour moi, il est clairement moins bon que les deux premiers, il manque un "truc". Chacun son ressenti ! :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *