Feeling Good - Qui a dit que les femmes ne savaient pas draguer ?

04/12/2014

Titre: Feeling Good

Auteur: Fleur Hana

Éditeur: Sharon Kena

Prix: 14,5€

Parution: Août 2013

Nombres de pages: 262

Genre:  Érotique, romance…

Résumé : Il paraît que les filles ne savent pas draguer… Sarah, presque trentenaire et célibataire, relève le défi : elle va prouver le contraire à ses amis ! Jusqu’où sera-t-elle prête à aller avec le ténébreux Sandro ? Contient un 8° mantra bonus !

 

 

 

 

 

 

 

 

Un résumé qui attise la curiosité, puisque oui de nos jours on apprend à toutes les petites filles que ce sont les garçons qui doivent faire le premier pas. Chacune doit attendre que son prince charmant décide de pointer le bout de son nez. Ici, Fleur Hana souhaite inverser les rôles, et ce n’est pas plus mal ! Le changement c’est maintenant.

 

Ici, nous rencontrons Sarah, une femme qui approche de la trentaine d’années, encore célibataire alors que ses amies proches, Mélodie et Isabelle, sont déjà en couple et épanouies. Sarah est une femme plutôt intelligente puisqu’elle occupe un poste assez élevé dans une société. Lorsqu’elle sort le samedi soir en boîte de nuit ou dans les bars pour décompresser de la charge de travail accumulée durant la semaine, elle fait appel à ses deux meilleures amies mais aussi à leur compagnon respectif. Cependant, étant célibataire, on pourrait lui coller l’image de la fille qui aime tenir la chandelle.

 

Un soir, dans une boîte de nuit, la soirée va prendre une tournure inattendue pour Sarah. Une conversation commence avec Bastien, un de ses amis, sur le fait que les femmes d’aujourd’hui ne savent pas draguer. Sarah n’est pas de cet avis-là et semble vouloir le lui prouver. Tout de suite, une sorte de défi est lancé. Sarah va devoir draguer un homme que son ami va choisir parmi tous les hommes de la boîte de nuit, et la récompense se trouve être la belle voiture décapotable de Bastien.

 

Sarah, joueuse jusqu’au bout, va alors accepter de relever le défi. Bastien va alors choisir un homme, plutôt rockeur, cheveux longs, jean noir, grosses bottes, tout l’opposé de ce que l’homme en boîte de nuit devrait être. Sa place se trouve plutôt dans une salle de concert. Cependant, Sarah n’abandonne pas et va chercher cet inconnu, qui s’appelle Sandro, devant ses amis. Une danse sensuelle va alors s’en suivre sur la piste de danse, à la vue des amis des deux groupes mais aussi des autres clients du club. Sandro ne cherche pas à cacher son plaisir, et Sarah joue le jeu de la provocation jusqu’au bout. Une fois la chanson finie, chaque danseur repart de son côté.

 

Cependant, Sarah ne s’attend pas à revoir Sandro dans les jours suivants dans un contexte totalement inattendu et totalement délirant. C’est à partir de ce moment-là que le roman prend une nouvelle tournure. L’histoire commence entre Sarah et Sandro, et vous empêchera de décrocher. Je ne vais pas vous mentir, au début ça allait, mais j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire car c’était souvent répétitif et je commençais fortement à m’ennuyer.

 

Malgré tout, l’auteur a su me surprendre avec des petits imprévus qui vont rythmer le roman comme il le faut. Une fois lancée, il est difficile de décrocher, une envie constante de voir l’évolution de la relation entre ces deux personnages. Pour ma part, j’ai adoré Sandro, c’est l’homme que je pourrais aimer, j’aime ce style d’homme, physiquement et dans sa façon d’être. En ce qui concerne Sarah, je l’ai aussi appréciée. Elle permet de montrer aux femmes ce dont on pourrait être capable et elle a su à plusieurs reprises me surprendre. Sans oublier que c’est une femme très drôle, mais surtout, je dis bien surtout maladroite. Ce petit trait de caractère a réussi à me faire rire la moitié du livre avec des répliques ou des actions drôles.

 

Pour conclure, c’est une lecture qui a eu du mal à me convaincre au début, un moment difficile mais une fois dans l’histoire, le temps passe vite. Des personnages attachants et drôles (on aimerait en connaître dans la vie de tous les jours), sans oublier une histoire inattendue et surprenante. Merci à Fleur Hana pour ce beau moment.

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *