Jupiter : Le Destin de L'Univers - Le retour des créatrices de Matrix

06/02/2015

affiche.Jupiter-Le-destin-de-l-Univers.56061

Titre : Jupiter : Le Destin de L’Univers

Réalisateur : Lana & Lilly Wachowski

Avec : Channing Tatum, Mila Kunis, Sean Bean …

Genre :  Science Fiction/ Aventure / Action

Durée : 2h07

Nationalité : Américain

Sortie : 4 Février 2015

Synopsis : Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais enchaîne les coups durs et n’a d’autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n’est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l’attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d’un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l’équilibre du cosmos…

 

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=ycJ1vUkQc18&w=560&h=315]

 

Jupiter Ascending (titre anglophone) était un des films que j’attendais le plus en 2015. Celui-ci devait à la base sortir il y a plus de 6 mois, mais les réalisateurs, le frère et la sœur Wachowski avaient besoin de plus de temps pour parfaire leur copie. Les Wachowski sont pour moi des grands génies de la science-fiction. J’étais au collège quand est sortie la trilogie Matrix. Autant vous dire que mon amour pour la science-fiction vient en partie d’eux. Début 2013, ils nous revenaient avec une œuvre magistrale, qui m’avait complètement bouleversée. Celle-ci était rentrée directement dans mon top 10 de mes films préférés. Malheureusement, cette fresque indépendante de quasi 3h avait fait un flop au cinéma. J’appréhendais donc un peu la nouvelle œuvre des soeurs Wachowski.

Jupiter est loin d’être le meilleur film des soeurs Wachowski , mais cela reste néanmoins une œuvre grandiose, qui diffère beaucoup des films de sci-fi qui sortent en ce moment.

 

photo.Jupiter-Le-destin-de-l-Univers.155184

 

Un des crédos des soeurs Wachowski reste leur approche directe de la science-fiction. Généralement, ce « genre » fait assez peur, on se dit tout de suite que seuls les « geeks » ou autres « nerds » aiment cela, et que ce n’est pas grand public. L’arrivée des films de super héros a un peu effacé cette barrière, mais de façon générale la pure sci-fi reste peu accessible. Jupiter Acsending est ici un pur produit du genre et ouvre encore une fois les portes de l’infini au plus grand nombre. Pas besoin d’avoir vu tous les Star Trek pour comprendre l’univers de Jupiter Ascending, bien au contraire. Car elles ont cette capacité à faire vivre un univers entier, avec ses règles, ses planètes et ses peuples différents, sans que cela ne soit compliqué. On sent l’influence de Star Wars à énormément de moments, mais cela ne vient en rien gâcher le récit. On ne parle pas de plagiat, juste d’un d’hommage, une symétrie dans les œuvres qui est belle à voir.

 

JUPITER ASCENDING - 2015 FILM STILL - Channing Tatum as Caine and Mila Kunis as Jupiter Jones - Photo Credit: Murray Close © 2015 Warner Bros. Entertainment Inc.

 

L’idée même de départ est assez commune du genre : une jeune femme, on ne peut plus banale, qui travaille dur chaque jour, se retrouve du jour au lendemain héritière d’un trône au fin fond de la Galaxie. Elle qui n’était personne devient « la chose » la plus convoitée de l’univers. Convoitée pour être éliminée, mariée, échangée, placée sur le trône, sa vie se transforme alors, non pas en conte de fée, mais en cauchemar spatial. Jupiter Jones est une femme forte, qui passé l’étonnement de la situation, est assez claire dans ses choix et idées. Les Wachowski ont vraiment créé un personnage féminin ancré dans notre société actuelle. C’est d’abord une jeune femme qui vient de l’immigration (sa famille est Russe) et a le sens du travail, la jeune femme travaillant comme femme de ménage. Pas vraiment un travail glamour, qui contraste avec sa grande destinée. Le film tend à nous prouver que ce n’est pas notre boulot qui nous définit mais seulement nous et nos propres choix. Cette notion est importante, car même aidée de Caine (Channing Tatum), Jupiter Jones reste maître de ses choix et donc de ses erreurs. Des erreurs qui vont la conduire à tester ses retranchements et ses limites. Heureusement pour elle, Caine, une sorte de mutant génétiquement modifié, ancien mercenaire, va se faire un devoir de la protéger et la sauver.

 

jupiter-ascending-image-eddie-redmayne-4

 

C’est très clairement ces sauvetages que j’ai le moins aimés. Le premier, qui intervient dans les 20 premières minutes du film, est vraiment grandiose et donne une envolée spectaculaire au film. Cependant, ce même procédé (sauvetage in extremis) intervient encore deux fois par la suite. On s’y attend tellement que cela en devient presque agaçant, voire même mauvais. Et c’est justement là le problème du film. Sur une base d’un scénario de 600 pages (!), les soeurs Wachowski ont dû revoir à la baisse leur scénario. Cloud Atlas, leur précédente réalisation, faisait plus de 3h. On sent que le budget de Jupiter (175 Millions de Dollars) ne leur permettait malheureusement pas de dépasser les 2h de film. C’est vraiment dommage, car même si l’histoire reste compréhensible et linéaire, on a l’impression de voir certains passages arriver ou se dérouler trop vite. Les sentiments que développent Jupiter et Caine en sont l’exemple même. Cela arrive bien trop vite, et même si Jupiter fait preuve de spontanéité et de courage en partageant ses sentiments pour Caine, on ne pourra que trouver cela trop facile, alors que ceux-ci ne se connaissent que depuis quelques jours.

Heureusement, les soeurs Wachowski ont bien d’autres épingles dans leur jeu, et s’amusent beaucoup. La scène où ils se moquent de la bureaucratie spatiale vaut son pesant de cacahuètes (comme quoi même à des centaines de millions d’années ce n’est pas mieux ahah). Mais l’une de leur plus grande réussite sur ce film, c’est leur vision de la terre et des humains. Il y a une phrase que j’ai beaucoup aimée et qui disait que les terriens s’imaginent toujours être la seule espèce assez développée qui peuple l’univers. Or, ici les terriens se trouvent être le bétail d’aliens qui dominent les Galaxies. Une affirmation assez vraie qui en dit long sur nous qui avons tendance à penser que nous sommes seuls dans l’univers. Les petits hommes verts, ça fait rêver mais on n’imagine pas une seconde qu’ils existent vraiment ! Il y a donc une très belle réflexion derrière le spectacle que nous propose le film. Sommes-nous vraiment ce que nous croyons être, quelle est notre place dans l’univers… Telles sont les questions que nous amène à nous poser le film.

 

CostumesJupiterAscending

 

Le film reste néanmoins un très bon divertissement qui plaira au plus grand nombre. Les effets spéciaux sont vraiment grandioses et d’une richesse rare. Les réalisateurs ont vraiment réussi à recréer un univers propre à lui-même. Là-dessus, il n’y avait aucun doute à avoir, surtout quand on sait que ce sont ces mêmes réalisateurs qui ont révolutionné le genre avec Matrix ! Les vaisseaux ne seront pas sans rappeler ceux de Star Trek. Côté bande originale, c’est le compositeur et Oscarisé pour Là-Haut qui s’en est occupé. La BO est vraiment très belle et nous fait voyager.

Niveau casting, et même si j’aime beaucoup le personnage de Jupiter, j’ai trouvé que Mila Kunis n’avait pas la carrure de son personnage. L’actrice, qui naviguait plutôt dans le comique à la base, est quelque peu dépassée par l’ampleur de la tâche. Pour ce qui est de Caine aka Channing Tatum, je dois dire que je l’ai trouvé parfait. Il est vraiment dans un rôle physique, voire bestial, et il remplit cela à la perfection. La vraie performance du film revient néanmoins à Eddie Redmayne (nommé aux Oscars pour sa magnifique performance dans Une Merveilleuse Histoire du Temps), qui joue le grand méchant du film. Un méchant tout en cruauté et en voix grave. On croisera aussi la route de Sean Bean (je vous laisse découvrir si son personnage meurt ou pas ahah) ou encore Douglas Booth.

 

Comme vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé. Je ne peux pas dire cette fois que le film a été un coup de cœur pour moi, car il manquait vraiment une grosse demi-heure à l’histoire. Néanmoins, on doit reconnaître que le talent/génie des Wachowski est resté intact depuis leurs débuts. On pourra les retrouver l’année prochaine dans un autre genre : une série pour Netflix.

 

 

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *