Les Fiancés de l'Hiver - Une perfection ?

07/05/2015

Titre : Les Fiancés de l’Hiver

Auteur : Christelle Dabos

Éditeur : Gallimard

Prix : 18€

Parution : Juin 2013

Nombre de pages : 528

Genre : Fantastique, Fantasy

Résumé : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la citadelle, capitale flottante du Pôle. A quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. 

 

 

 

Ce livre montre l’étendue du talent de Christelle Dabos. Les Fiancés de l’Hiver, c’est une histoire qui prend place dans un monde atypique et tellement bien construit que malgré la dureté des conditions de vie on rêverait d’y être juste pour le voir de nos propres yeux. Dieu a fait une bêtise, il a éclaté la terre en un nombre incalculable de morceaux, résultat, le monde est disséminé en plusieurs parties, dont certaines habitables, car suffisamment grandes pour abriter un peuple, on les nomme des Arches. Notre personnage principal, Ophélie, habite sur l’un de ces morceaux, qui porte le doux nom d’Anima. Elle pourrait passer pour une jeune fille absolument ordinaire et quelconque, elle n’a pas particulièrement un physique avantageux, elle ne cherche pas à plaire aux garçons, et elle est incroyablement maladroite, et pourtant elle possède un don qui la rend tout à fait particulière. Ophélie peut lire le passé des objets. Ce pouvoir qui peut sembler simple et anodin au premier abord peut se révéler très intéressant et puissant.

 

Les mariages arrangés sont de mises dans l’univers de Christelle Dabos, et Ophélie a réussi à réchapper à plusieurs d’entre eux, mais celui qu’on lui propose, ou plutôt impose lorsqu’on la rejoint dans l’histoire ne peut être refusé. Elle est promise à Thorn, un homme du nord, un homme du pôle. Un morceau de terre très loin de celui de sa famille, elle devra donc quitter tout ce qu’elle aime, tout ce qu’elle connait pour suivre un homme parfaitement inconnu à ses yeux et qui lui porte un intérêt aussi grand que celui qu’elle porte à son égard, c’est-à-dire un intérêt quasiment nul… Au moins, leurs sentiments semblent réciproques. 

 

Ce qui l’attend au pôle, et plus particulièrement à la Citadelle, est aux antipodes de ce à quoi elle s’attendait. Elle devra faire face à un grand nombre d’épreuves dans ce monde « merveilleux » qui n’en a que l’apparence. 

 

J’ai aimé ma lecture. Mais genre beaucoup beaucoup beaucoup. Il y a une singularité dans cette histoire, je n’avais jamais lu quelque chose de similaire jusqu’alors. Christelle Dabos m’a fait voyager et j’ai passé un moment magique en la compagnie d’Ophélie et Thorn, malgré les moments difficiles auxquels ils doivent faire face. Pourtant, vous savez que je suis un peu allergique à la Fantasy, et bien que cette histoire prenne place dans une version du futur de notre planète et qu’on pourrait s’accorder à dire qu’il s’agit d’un roman fantastique, les codes sont très différents et se rapprochent beaucoup, je trouve, de ceux d’un roman de Fantasy, car Ophélie n’est pas la seule à avoir un pouvoir, chaque personnage en possède un, chaque Arche a sa particularité et les objets ont également une personnalité, bref, le monde que l’on connait aujourd’hui est très différent de celui proposé par Christelle Dabos. 

 

L’histoire évolue à un bon rythme, et au fil des pages, de manière crescendo et bien maîtrisée, on en apprend davantage sur la particularité de l’histoire. On pourrait se sentir assailli d’information dans ce Nouveau Monde qui nous est étranger, et pourtant l’auteur nous introduit progressivement dans l’univers qu’elle a créé, et j’ai vraiment apprécié, car je n’ai pas ressenti de longueurs dues à des explications à rallonge, je ne me suis pas sentie immergée d’informations alors qu’il y en a malgré tout pas mal, et je n’ai absolument pas eu le sentiment d’être perdue, bref, Christelle Dabos maîtrise avec brio l’histoire qu’elle a créée, là ou beaucoup s’y seraient perdus. 

 

Au-delà de l’univers créé par l’auteur et qui à lui seul suffirait à être conquis par cette histoire, il y a des personnages à la hauteur derrière. Loin des standards de beauté, Thorn et Ophélie n’ont pas au premier abord des caractères attachants, et pourtant c’est à travers leurs personnalités et leurs défauts que l’on décèlera leurs qualités et c’est grâce à ces personnalités atypiques que l’on s’attachera à eux. Christelle Dabos casse vraiment les codes et n’est pas tombée dans la facilité en choisissant des personnages d’une grande beauté, aussi bien intérieure qu’extérieure, elle nous propose des protagonistes à l’image de son univers, c’est-à-dire imparfaits, ce qui les rend finalement tellement humains. En effet, Thorn, aussi détestable qu’il soit, on finit par l’apprécier, car ce mystère qui gravite autour de lui, cette froideur qui tiendrait à distance n’importe qui, nous donne envie d’en apprendre davantage, de nous rapprocher encore plus de lui. Ophélie est plus douce que Thorn, mais elle possède son caractère également, car bien qu’au départ elle semble parfaitement quelconque et sans grande personnalité, elle se révèle au fil des pages et nous montre l’étendue de son caractère et de ses qualités. 

 

Le langage employé dans cette histoire est particulier également, on n’y parle pas comme l’on parle vous et moi dans la vie de tous les jours, non ici c’est plus soutenu, plus poétique. Généralement je n’apprécie pas lire des romans utilisant cette méthode de langage, je trouve que cela alourdit l’histoire et le style du récit… et pourtant…. Je crois que Christelle Dabos m’a réconciliée avec bien des choses grâce à son roman, et m’a surtout montré que rien n’est dérangeant à lire, tout dépend de la manière dont est maîtrisée la chose. Car oui, ce langage particulier donne un plus au roman, il nous permet de nous immerger encore plus dans cet univers spécial, et les descriptions, bien que souvent présentes, sont très loin d’être ennuyeuses et ont toute légitimité à être présente à chaque fois. Le livre est long certes, plus de 500 pages, et pourtant je n’en vois pas une seule qui mériterait d’être retirée. 

 

Christelle Dabos est une auteure comme on en voit trop peu. Ce roman, c’est comme une confiserie qui abrite un cœur délicieux, le bonbon entier est bon, mais plus on se rapproche du cœur, meilleur il est. Ici plus on avance dans l’histoire, meilleure elle devient. Si vous n’avez pas encore lu Les Fiancés de l’Hiver, je ne peux que vous recommander de remédier à ce problème, car clairement, vous passez à côté de quelque chose de merveilleux.

 

Merci à Margaud qui m’a offert ce livre, et merci à Émilie de m’en avoir si souvent parlé et qui fait la propagande de ce livre incroyable partout où elle passe. 

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
0 I like it
0 I don't like it

6 Comments

  1. C'est un livre que j'ai tellement envie de lire! En tout cas, ton avis m'a encore une fois convaincue :)

  2. Merci ! J'avais entendu parler de ce livre mais je ne m'étais pas décidée. Après avoir lu ton article, j'étais vraiment convaincue ! Trois jours plus tard, me revoici pour te remercier : c'était vraiment une chouette lecture. Le tome 2 sort en novembre prochain l'attente sera longue :°(

  3. Il faudrait que j'essaye de relire ce livre car j'ai tenté de le lire il y a un petit moment mais je n'ai pas accroché au personnage. J'aimais assez l'univers mais j'ai eu bcp de mal avec les persos, mais vue tous les avis positifs pour ce livre j'ai vraiment envie de lui redonner une chance

  4. Un gros coup de coeur de l'année 2014 pour moi. J'ai hâte à la suite de ces aventures. Dabos parle de fin 2015 pour la sortie du second tome. C'est génial de voir que les auteurs français se lancent dans de l'originalité comme ça :)

  5. Il fait partie de ma WishList, j'espère le lire bientôt ! :)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *