AFTER #1 - Une lecture addictive pour une relation toxique.

17/06/2015

Titre : After #1

Auteur : Anna Todd

Editeur : Hugo & Cie

Prix : 17€

Parution : Janvier 2015

Nombre de pages : 600 pages

Genre : Contemporain, New Adult

Résumé : Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un  » p… d’accent anglais !  » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle… Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque… Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ?

 

 

 

 

L’engouement autour de ce roman m’a fait penser à celui autour de Fifty Shades of Grey, ma curiosité m’a naturellement amenée à démarrer ma lecture d’After sans en attendre grand-chose finalement.

 

Que dire…. Effectivement, ce roman n’est pas particulièrement original, les personnages sont des stéréotypes vus et revus, le livre est long( 600 pages juste pour un tome )… Et pourtant j’ai apprécié ma lecture, c’est addictif et facile à lire.

 

Ici, nous retrouvons Tessa, une jeune femme de 17 ans qui a un avenir tout tracé devant elle. Elle est en couple avec Noah depuis deux ans, un jeune homme aimant et stable, elle est douée dans ses études, bref, elle sait parfaitement ce que l’avenir lui réserve, ou du moins elle pensait le savoir… Car c’était sans compter sur sa rencontre avec Hardin. Alors que Tessa est plutôt discrète avec un tempérament d’une extrême gentillesse, et un style vestimentaire très « fille de bonne famille », Hardin lui arbore un look diamétralement opposé avec piercings et tatouages, et se comporte comme un véritable abruti sans cœur. Et pourtant, sa rencontre avec Hardin risque de chambouler tous ses plans d’avenir…

 

Au fil des chapitres, on se retrouve propulsé dans cette spirale infernale que représente le duo Hardin/Tessa, on n’arrive pas à s’en détacher, tout comme les personnages n’arrivent pas à se détacher l’un de l’autre. Le livre est long, c’est vrai, et pas mal de passages auraient pu être supprimés sans pour autant que cela ne brise la magie de l’histoire, mais pour ma part je n’ai pas trouvé que ma lecture était longue et ennuyeuse et j’ai réellement apprécié chaque chapitre.

 

Tessa et Hardin sont de véritables têtes à claques, et pourtant je n’ai pas pu m’empêcher de les apprécier, car au fil de ma lecture je me suis attachée à eux. Et plus particulièrement à Tessa, car au-delà de sa personnalité parfois un peu niaise qui nous donne envie de la secouer comme un prunier, elle est proche de nous, et on a plus envie de la soutenir que de la détester. Et puis je pense qu’il ne faut pas oublier que quand on est amoureux, on peut être vraiment très stupide. Hardin quant à lui, j’ai eu envie tout du long de le claquer, je pense que c’était volontaire de la part de l’auteur de nous donner ce ressentiment-là vis-à-vis de lui, et pourtant on ne peut s’empêcher de tomber dans le panneau comme Tessa quand il a la décence d’être un minimum gentil.

 

La relation d’Hardin et Tessa est clairement toxique, et je pense que c’est cet aspect difficile et houleux de leur relation qui fait qu’on reste autant accroché au roman, car nous sommes malmenés à travers tous les rebondissements et on ne cesse de vouloir connaître la finalité de tout ça, et quand on pense arriver enfin au bout, de nouveaux éléments viennent se greffer à l’histoire et c’est reparti pour un tour. Je me souviens que parfois je retenais mon souffle en me disant que non cela ne pouvait pas arriver, ce n’était pas en train de se produire, car je m’immergeais complètement dans ma lecture.

 

Je n’ai d’ailleurs pas vu venir la fin qui m’a frappée de plein fouet, à tel point qu’il n’était pas possible pour moi de lire autre chose que le tome 2 directement après. Je me demande cependant si les prochains tomes arriveront a me satisfaire de la même manière, car avec 5 tomes de plus de 500 pages chacun, on peut rapidement venir à tourner en rond. Je trouve personnellement qu’il faut des bases solides pour faire durer aussi longtemps une simple histoire d’amour contemporaine, j’espère donc que la suite sera à la hauteur.

 

Je recommande donc ce roman à toute personne qui apprécie les romances contemporaines « toxiques » où les personnes se déchirent et jouent au jeu du chat et de la souris. D’ailleurs, pour ceux qui avaient trouvé Travis Maddox de Beautiful Disaster trop extrême, préparez-vous à pire avec Hardin 🙂 J’ai personnellement passé un très bon moment de lecture, et je vous retrouve très bientôt pour vous parler du tome 2 !

 

Encore merci à Angelique qui m’a offert ce roman.

Blogueuse et YouTubeuse, j’étais une sims dans une autre vie, je souhaite me réincarner en Zombie après ma mort. Actuellement ? Je travaille à Poudlard, oui je sais, c’est cool !
1 I like it
0 I don't like it

4 Comments

  1. C'est exactement ça, rien n'est nouveau, mais on ne peut pas s'empêcher de vouloir savoir la suite!!!
    Le tome 2, est vraiment trop long, apres ca va beaucoup mieux et le 3/4 qui a la base sont un seul tome en VO est le mieux je trouve.
    Haha Travis c'est clair passe à côté de Hardin pour un gros nounours!!

  2. C'est vrai que ce n'est pas un livre transcendant mais on se laisse happer par l'histoire, ça se lit vraiment facilement. Après dans la suite on retrouve toujours un peu le même schéma que dans le premier et puis tous les tomes sont vraiment looooooongs, il y a parfois des scènes qui sont donc inutiles mais encore une fois ça se lit très facilement.

  3. J'ai un avis similaire au tien car je suis tombée juste sous le charme de Hardin, malheureusement, je connaissais déjà la fin du roman après avoir lu un commentaire sur Booknode spoilant mais la fin m'a d'autant plu, je me languis d'aller de chercher le second tome à la bibliothèque !

  4. Cela fait un moment que j'ai envie de le lire, et oui, que voulez-vous, j'adore ce genre d'histoire :-) Il me rappelle un peu 50 nuances de Grey mais avec la violence...
    Il est dans ma wishlist, mais pas pour longtemps, je pense :-)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *