Nom de code : Blackbird - Cours ou meurs

22/06/2015

 Titre : Nom de code : Blackbird

 Auteur : Anna Carey

 Editeur : Bayard

 Parution : Avril 2015

 Prix : 15,90€

 Genre : Littérature jeunesse, thriller

 Résumé : Liste des choses que je sais : 

 Je suis à Los Angeles
 Je me suis réveillée sur les voies du métro à la station Vermont-Sunset
 Je suis une fille et j’ai de longs cheveux noirs
 J’ai un oiseau et un code (FNV02198) tatoués sur le poignet droit
 Je suis en fuite
 Des gens essayent de me tuer 

 

 

 

 

 

 

Je vais commencer par parler de ce que j’ai le moins aimé dans ce livre, comme ça on pourra passer plus vite à la partie agréable. J’ai été assez déstabilisée par le fait que le narrateur tutoie l’héroïne (et donc d’une certaine manière le lecteur). Exemple pris au début du livre : 

 

Tu n’entends pas les jeunes rire. Ils ne te voient pas, allongée sur la voie là où le tunnel disparaît dans l’obscurité. Ce sont les vibrations qui finissent par te réveiller – tes paupières s’ouvrent lentement, tu distingues le plafond voûté.

 

 Cet effet est assez perturbant, dans la mesure où il est plutôt rare dans les livres, et je n’ai pas trouvé cela très agréable.

 

Cependant, le livre possède d’autres atouts qui compensent très largement ce petit désagrément auquel on s’habitue finalement assez vite. Très rapidement, on est happé par l’intrigue : l’héroïne n’a aucun souvenir, et on a envie d’en découvrir plus sur elle. On ignore tout : son nom, ce qu’elle fait dans cette ville, si elle a de la famille… Tout ce qu’on découvre, on le découvre grâce à elle, puisqu’elle mène l’enquête à un rythme effréné pour tout apprendre sur son passé et, accessoirement, pour éviter de se faire tuer. Au cours de son enquête, elle va rencontrer Ben et Izzy, et s’accrochera à leur amitié tout en essayant de les protéger des mystérieux tueurs qui l’ont prise pour cible. Elle commence son enquête en téléphonant à un inconnu, dont elle a trouvé le numéro dans le carnet qu’elle avait en se réveillant. En allant au lieu de rendez-vous qu’il lui a indiqué, elle se retrouve soupçonnée de cambriolage, et commence à être recherchée par la police. Ne sachant plus à qui se fier, elle va tenter d’amener au grand jour les individus qui la suivent, pour en apprendre plus sur sa vie, et essayer de comprendre pourquoi ses souvenirs ont disparu.

 

Dans la lignée des Hunger Games et autres Divergente, on se retrouve aux côtés d’une adolescente intrépide, prête à tout pour retrouver sa liberté, et avec elle une vie plus « normale ». Les 280 pages se lisent très vite, et lorsque la fin arrive, on a juste envie de continuer en lisant le tome d’après. (Malheureusement, il va falloir attendre sa sortie, c’est l’inconvénient de lire des nouveautés).

 

Etudiante de 24 ans, j’ai grandi au milieu des livres, et je me perds régulièrement dans des univers de science-fiction ou de fantasy. Accrochée à mon ordi, je suis aussi accro aux séries TV, et à quelques jeux vidéo.
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *