Con Man - Un hommage à Firefly

17/10/2015

20150309181211-Con_Man_Poster-new

Titre : Con Man

Créée par : Alan Tudyck et Nathan Fillion

Avec : Alan Tudick, Nathan Fillion, Felicia Day , Sean Astin, …

Format : 10 minutes

Diffusion : Vimeo

Genre : Humour, Science-Fiction

Synopsis : Une ancienne star d’une série de science-fiction écume les conventions tout en essayant de passer à autre chose et faire avancer sa carrière.

 

La web-série Con Man est disponible à la location sur Vimeo depuis quelques semaines. Comme tous les grands fans de Firefly, je me suis empressée de me la procurer. Cette compilation d’humour autour de la vie des acteurs post-série est une réussite. Alan Tudyk et Nathan Fillion, ces génies, ont véritablement su créer un concept efficace basé sur le fan service !

J’évoque immédiatement le fan service, car c’est l’essence même de la série. Bien plus qu’une autobiographie écrite avec énormément d’autodérision, les deux acteurs rendent hommage aux fans de la série Firefly, ici devenue Spectrum. Complètement submergé d’amour et de questions par ses fans, Wray Nerely (Alan Tudyk) a énormément de mal à gérer sa vie. Il est aussi assisté par Bobby, son agent, qui est somptueusement timbrée. Elle est capable de tout, absolument tout pour avoir l’attention sur elle. Ancienne star d’un film de SF – qui fut un gros fail, soyons honnêtes – elle bataille pour s’octroyer le peu de lumière qu’elle peut obtenir. C’est également une vraie party queen et j’attends avec impatience toutes ses interventions qui sont toutes aussi surprenantes les unes que les autres !

ConMan_Main

Les caméos sont très nombreux, entre Joss Whedon, Felicia Day, Will Wheaton et j’en passe… On sent le plaisir que les acteurs ont eu de se retrouver pour jouer dans cette série. L’écriture est absolument géniale et drôle tout en restant honnête face à la vie des acteurs après l’annulation de leur série. Ils jouent énormément avec les codes et les clichés des fans de science-fiction et visiteurs de conventions. Alan Tudyk et Nathan Fillion ont su trouver le ton pour parler à leurs fans.

Le découpage de la série est très dynamique avec un rythme soutenu. Chaque épisode dure une dizaine de minutes, un format assez court mais adapté à la web-série. Les deux hommes nous prouvent donc leur maîtrise du web et surtout qu’ils ont su s’adapter à un genre qui plaît à leur fan base. Produite via un système de financement participatif via la plateforme indigogo, cette série était donc très attendue par les fans, qui se sont énormément investis dans son lancement. Si vous avez aimé Firefly, foncez ! Si vous n’avez absolument aucune idée de ce qu’est Firefly, je vous encourage vivement à regarder cette série – vieille de 10 ans – qui demeure une des plus belles créations de Joss Whedon

Parisienne d’adoption, geek dans l’âme, grande lectrice de fantasy et danseuse à mes heures perdues je speak english like a native. J’ai fait mes armes sur le tas, aux côtés d’April O’Neil, à défaut d’avoir reçu ma lettre d’admission à Poudlard. Je navigue entre les pages et les univers virtuels, à la recherche de réponses, convaincue que la vérité est ailleurs. Plus sérieusement, j’attends toujours de voir une certaine cabine téléphonique bleue atterrir en bas de mon immeuble.
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. Ca me donne envie de regarder la série firefly mais vu que la série c'est arrêtée brutalement...un peu frileuse pour le coup

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *