The Shannara Chronicles – De la (très bonne) fantasy sur le petit écran !

19/03/2016

shannara-18

Titre : The Shannara Chronicles

Créée par : Alfred Gough & Miles Millar

Avec : Austin Butler, Poppy Drayton, Ivana Baquero, … 

Format : 43 min

Diffusion : MTV

Genre : Fantasy, aventure

Synopsis : Des millions d’années après l’extinction de la civilisation que nous connaissons, les Quatre Terres sont menacées par la mort imminente de l’Arbre protecteur Ellcrys qui renferme des forces terribles et obscures. A chaque feuille tombée, les démons se réveillent de l’au-delà. La princesse Amberle, le demi-elfe Wil et la solitaire Eretria commencent alors leur quête contre les forces du Mal. Ils sont guidés dans ce combat par le druide Allanon, lequel maîtrise la magie…

 

 

 

 

1 (2)

Il y a maintenant de cela plusieurs mois déjà, je tombais sur la bande-annonce de The Shannara Chronicles, une nouvelle série télé de la chaîne MTV qui nous vendait clairement de la fantasy. Moi qui ne suis pas vraiment une adepte de ce genre, mais qui suis complètement et irrévocablement fan du Seigneur des Anneaux, j’ai décidé de tester la série, sachant que le casting serait déjà un point positif (hello Austin Butler !). Verdict : cette série n’est pas un coup de cœur, mais vient rejoindre de nombreuses autres séries que j’adore !

the-shannara-chronicles-tv-show-2

La série se base sur une partie de la saga littéraire « Shannara », écrite par Terry Brooks. L’histoire, et donc l’intrigue de la série, se passe dans un monde que l’on nomme les Quatre Terres, dont certains endroits sont des ruines de villes et monuments bien connus de notre monde d’aujourd’hui. On y suit plus particulièrement Amberle, princesse elfe de la ville d’Arborlon, qui participe à une compétition pour devenir l’une des protectrices de l’Ellcrys, un arbre « sacré » qui constitue une barrière de protection pour la civilisation (cette dernière étant composée d’elfes, donc, mais aussi d’humains, gnomes, nains et autres trolls) puisque chacune de ses feuilles est la prison d’un démon.

Wil est un demi-elfe ayant quitté son foyer suite à la mort de sa mère, sa seule famille encore en vie en dehors de son oncle. Cette dernière lui remet trois pierres supposées magiques avant de rendre son dernier souffle. Wil rencontre tout d’abord Eretria, une jeune Rover (en gros, une voleuse) qui lui dérobe ses pierres, et par la suite Allanon, dernier druide encore en vie, qui lui apprend qu’il est un descendant de la lignée de Shannara (le dernier d’entre eux, en fait), célèbre pour avoir, entre autres, vaincu les démons des années auparavant. Lorsque l’Ellcrys tombe malade et que la menace démon étend son ombre sur les Quatre Terres, les routes et destins de tous ces personnages (et de bien d’autres encore) se croisent, et ce sont en particulier Wil, Amberle et Eretria qui ont le sort de l’Ellcrys entre leurs mains.

 1

Ouf, je suis venue à bout du résumé ! Bravo si vous êtes parvenus à la fin de celui-ci sans sauter au moins une ligne ! Comme vous avez pu le constater, The Shannara Chronicles présente un univers très riche, et qui peut sembler confus et / ou compliqué à comprendre à première vue (et encore, j’ai dû me limiter pour le résumé). Cela pourrait freiner certaines personnes dans leur visionnage de la série mais croyez-moi, il n’en est rien : moi qui ne suis absolument pas une spécialiste de la fantasy, le premier épisode est passé comme une lettre à la poste. Bien sûr, il faut un petit temps d’adaptation, mais je trouve personnellement que cela se fait ici tout en douceur.

 2

Pour moi, tout l’intérêt de la série The Shannara Chronicles repose sur le fait qu’elle apporte réellement un souffle d’air frais dans l’univers des séries, car le genre « fantasy » y est très peu représenté. Par ailleurs, j’ai beaucoup aimé le fait que la série (je ne me base que sur elle, n’ayant pas lu les livres) puise dans de nombreuses licences assez connues, sans jamais réellement les copier. Voici une liste d’exemples de parallèles que l’on peut établir entre la série et d’autres œuvres connues : une armée de démons menace la civilisation (cf. les White Walkers de Game of Thrones) – un orphelin (Wil) découvre sa véritable lignée et son pouvoir caché, et est accompagné dans sa quête par une personne d’une grande sagesse (Allanon) (cf. Luke et Obi-Wan dans Star Wars) – la (sur)vie de la civilisation des Quatre Terres dépend d’un arbre sacré, l’Ellcrys (cf. l’Arbre des Âmes dans Avatar) – Wil, Amberle et Eretria s’engagent dans une quête pour sauver l’Ellcrys (cf. la quête de la destruction de l’Anneau dans Le Seigneur des Anneaux).    

 3

J’ai personnellement relevé d’autres points positifs dans la série, comme par exemple son originalité : cherchez dans les autres séries diffusées en ce moment, vous ne trouverez pas grand-chose (voire même rien du tout !) qui se rapproche de la proposition de The Shannara Chronicles. La musique (et surtout le thème principal) utilisée dans la série est également très appropriée, puisqu’elle a vraiment des accents épiques, elle met des frissons et est donc vraiment en symbiose avec l’intrigue. Les décors sont également à couper le souffle, je pense tout particulièrement à Arborlon et ses magnifiques cascades (qui m’ont beaucoup rappelé Fondcombe) ou encore aux ruines de la civilisation passée. Par ailleurs, concernant les héros de la série, les filles ne sont pas en reste puisque Amberle et Eretria sont carrément badass, chacune à sa manière. Enfin, j’ai également aimé que les Quatre Terres ne représentent pas un univers totalement fictif, mais plutôt une continuité du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, puisque nous pouvons par exemple voir des ruines de gratte-ciels.

 4

Si je devais isoler les points négatifs de la série, ils reposeraient essentiellement sur deux choses. Tout d’abord, j’ai trouvé les maquillages assez maladroits par moments (surtout les prothèses pour les oreilles elfiques, qui sont très repérables, ou encore les gnomes). Et ensuite, une partie de l’intrigue autour des personnages principaux est vue et revue : il s’agit d’un triangle amoureux (même si, petite touche d’originalité, ici nous avons deux filles pour un garçon), ce qui parfois diminue un peu la crédibilité de la série.

 5

Parlons un peu du casting. Ce dernier est à double tranchant, puisqu’il attirera certainement les plus jeunes (avec son esthétisme et la beauté des acteurs qui le composent) mais laissera certainement sceptiques les plus aguerris en fantasy. Personnellement, je dois vous avouer qu’Austin Butler (Wil) est l’une des bonnes raisons qui m’ont poussée à regarder la série, j’adore cet acteur depuis que je l’ai découvert dans The Carrie Diaries. À côté de lui, j’ai beaucoup aimé découvrir Poppy Drayton (Amberle) et redécouvrir Ivana Baquero (Eretria) (totalement sans le savoir, je n’avais absolument pas reconnu la petite fille qui jouait Ofelia dans Le Labyrinthe de Pan !) ou encore Manu Bennett (Allanon) (que l’on a pu voir dans Arrow).

 6

Pour finir, je ne peux que conseiller The Shannara Chronicles à tout le monde, mais plus particulièrement aux personnes n’étant pas familières avec la fantasy, parce que la série représente une entrée en la matière plus qu’agréable, et que c’est une très bonne occasion de laisser une chance à ce genre. On ne sait encore rien de l’avenir de la série, puisque pour l’instant elle n’a été ni annulée, ni renouvelée, mais je prie secrètement très fort pour une saison 2 ! 

Petite belge âgée de 25 ans, je passe mon temps à lire, aller au cinéma et regarder des séries. En tant que fan de Disney, je suis une enfant coincée dans un corps d’adulescente. Grande fan de l’art de Tim Burton et accro aux tatouages, j’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. Je passe également les 3/4 de ma vie sur mon ordi, j’ai un petit tempérament de geek.
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

  1. J'ai également beaucoup aimé cette nouvelle série. Je regrette toutefois que les scénaristes n'est pas pris le risque de créer le couple Princess Rover ( Eretria et Amberle), que jes ship totalement !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *