Independence Day : Resurgence - Une suite sans saveur !

22/07/2016

i1

Titre : Independence Day : Resurgence

Réalisateur : Roland Emmerich

Avec : Liam Hemsworth, Bill Pullman, Charlotte Gainsbourg, …

Genre : Science-fiction / Action

Durée : 2h01

Nationalité : Américain

Sortie : 20 Juillet 2016

Synopsis : Nous avons toujours su qu’ils reviendraient. La terre est menacée par une catastrophe d’une ampleur inimaginable. Pour la protéger, toutes les nations ont collaboré autour d’un programme de défense colossal exploitant la technologie extraterrestre récupérée. Mais rien ne peut nous préparer à la force de frappe sans précédent des aliens. Seule l’ingéniosité et le courage de quelques hommes et femmes peuvent sauver l’humanité de l’extinction. 

 

 

 

i3

 

 

Ah, les suites de films des années 80-90, cette nouvelle fontaine de jouvence pour les producteurs Hollywoodiens. Pourtant, ces suites ne sont pas toujours des hits au box-office et posent donc la légitimité auprès du public (qui est parfois trop jeune pour avoir vu les premiers volets) de tels projets. Quoi qu’il en soit, le film est pour l’instant rentré dans ses frais, mais ne devrait pas dépasser les plus de 800 millions de dollars qu’avait amassés le premier opus en 1996 au box-office mondial.

Autant j’ai énormément aimé les suites de Star Wars (The Force Awakens) ou Jurassic Park (Jurassic World) l’année dernière, autant ce nouvel opus d’Indepence Day me laisse pantoise. Pour tout dire, je n’ai que de vagues souvenirs du premier, mais aimant beaucoup les films catastrophes, j’étais plutôt encline à voir cette suite. Il faut dire qu’un de mes films préférés est Le Jour D’Après, réalisé par Roland Emmerich. Sa filmographie navigue entre bons et très mauvais films (2012 par exemple). Le voir reprendre un des films qui l’a rendu bankable au cinéma, c’était à moitié un soulagement donc.

 

i2

 

 

L’histoire se passe donc 20 ans après les événements du 4 juillet 1996. La Présidente Landford s’apprête à célébrer dignement le Fourth Of July, fête nationale américaine (d’où le Independence Day du titre) et les 20 ans de la victoire contre les aliens. On y retrouve aussi quelques anciens du premier film dont l’ancien président Whitmore et sa fille Patricia, le fils du Capitaine Steven Hiller (Will Smith, qui ne revient pas dans cet opus) ou encore David Levinson et son père. L’histoire est donc une suite logique du premier, où il est facile de comprendre l’histoire, même sans avoir vu le précédent film.

 

i4

 

 

En gros, le film n’invente rien et reprend la trame du premier film. Les aliens sont toujours là, mais en plus gros, plus forts et plus nombreux ! Même si le film est plutôt intéressant sur certains points comme la diversité au casting (le film passe les Bechdel et Racial Bechdel tests), il montre néanmoins bien comment l’humain actuellement se voit comme l’espèce la plus évoluée et la plus forte. Au début du film, Jake Morrison (Liam Hemsworth), un pilote un peu bad boy et d’autres, se trouvent sur la Lune pour construire une arme qui leur permettrait de se défendre. Quelques minutes après avoir installé l’arme, un gros vaisseau apparaît. Tout le monde pense aux Aliens et la Présidente et son conseil décident de l’abattre sans plus de débat que cela. A peine quelques minutes après nous avoir fait entendre que les horreurs de 1996 avaient permis de faire régner l’ordre sur la Planète entière, le film nous montre à quel point l’humain est bête et irréfléchi. Cette « peur de l’autre » est traduite, littéralement, par cette scène. Comme on le devinera assez vite, ce fameux vaisseau n’était pas méchant et était même là pour les aider. Comme toujours, les humains dans ce genre de film pensent être supérieurs aux autres formes de vie, sur Terre ou ailleurs. Le film est aussi très pro-USA et comme toujours, ce seront eux les sauveurs du monde, même si une petite (infime) partie de leur équipe est composée de personnes étrangères (comme la pilote chinoise).

 

i5

 

Un des gros points noir du film est sa façon à ne pas savoir quoi faire de ses trop nombreux personnages. Il y a beaucoup de personnages qui ont une importance pour l’action, mais aussi beaucoup de personnages qui ne servent à rien (ou peut-être à remplir certaines cases « diversité » ?!). Comme par exemple le personnage de Charlotte Gainsbourg (oui, notre Charlotte nationale !) qui n’a aucun intérêt réel à l’intrigue, si ce n’est de prendre 3 photos et de poser quelques questions par-ci par-là !

 

i6

 

Le film comporte quelques pointes d’humour, qui tombent pour la plupart à l’eau, mais certains personnages feront mouche auprès du public.

Le film plaira donc aux gens qui n’en attendent pas trop et qui veulent passer un moment sympa devant un blockbuster aux effets spéciaux plutôt réussis. Pour les autres, passez votre chemin, il y a bien mieux et si vous êtes en pleine nostalgie, regardez juste le premier opus et cela devrait le faire 🙂

Pauline, j’ai toujours voulu étudier à Poudlard, mais n’ayant jamais reçu ma lettre, je me suis contentée de vivre par procuration d’incroyables aventures à travers les livres, les films et séries tv. J’aime tout, de la sci-fi, aux comédies romantiques, en passant par les drames ou thrillers. Qu’importe le format ou la manière, le plus important est que l’histoire me touche.
0 I like it
0 I don't like it

One Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *