Quand signer avec un Network YouTube se révèle être la plus grosse arnaque de ma vie.

07/10/2016

 

 

Laissez-moi vous raconter une histoire qui vous passera l’envie de vous affilier à un network.

 

Il y a deux ans, plusieurs Network me contactent, vantent le potentiel de ma chaine, et à quel point ils pourront m’aider à la faire grandir et me faire encore plus connaître. J’hésite, et finalement je refuse, encore et encore, je suis méfiante. Jusqu’à un network en particulier qui me promet, en échange de ma signature du contrat, tous les avantages des précédents network avec le petit truc en plus qui est de monétiser mes vidéos où j’intègre des passages des bandes annonces de films. Je me dis chouette, ça peut être sympa, en plus ils me promettent des collaborations avec d’autres youtubers du Network pour m’aider à monter, et des conseils qui vont changer ma vie. Je signe.

 

Grosse erreur numéro une. Je n’imaginais pas que ma galère allait commencer.

 

 

Dans un premier temps, la première promesse de la monétisation de mes vidéos où j’intègre des passages de bandes annonces n’est pas tenue. On me dit que finalement, ce n’est pas possible. Je dois galérer plusieurs mois durant pour obtenir gain de cause et que l’on me donne « partiellement » ce qui était promis. Je pourrai monétiser les « nouvelles » vidéos que je posterai avec des bandes annonces, mais pas les anciennes, ni celles que j’ai pu poster depuis la signature du contrat. Je prends sur moi, je me dis que le network aura certainement beaucoup à m’apporter, et qu’il n’y a aucune raison de se fâcher avec.

 

Grosse erreur numéro deux. Car après c’était le silence radio.

 

Je me dis ils doivent être occupés, ils ont beaucoup de chaines, la mienne n’est pas si grande … et puis je me dis, je donne quand même 35% de mes revenus, c’est pas pour du vent ? Alors j’essaye d’avoir des conseils, des propositions de collaboration, comme on me l’avait promis, mais au final on m’envoie un peu des fiches types qu’ils envoient certainement à tous les youtubers partenaires, des choses que je connais déjà en m’étant documentée toute seule de mon côté. Concernant les collaborations, on me dit qu’on verra plus tard. Bien, j’attends.

 

Grosse erreur numéro trois.

 

Un peu plus tard, la Vidéo City m’invite à faire partie du pôle Booktuber, je me dis c’est chouette ! J’accepte. Étant donné qu’il s’agit d’un événement YouTube assez énorme, je demande à mon Network s’ils peuvent prendre en charge mon train, après tout c’est ce qu’on nous promet, du soutien, et là mon Network semble limite choqué que j’ai été invitée, ils font partie de l’organisation, et apparemment m’inviter ne venait pas du tout d’eux, alors que je suis quand même partenaire chez eux. Ils refusent de financer mon train. Merci pour le soutien, je prends mon mal en patience…

 

Quelques mois plus tard… Après donc plus d’un an de contrat au total, le network se réveille enfin, il me propose ce qu’il me décrit comme la collaboration de l’année. Une vidéo avec un humoriste qui se lance sur YouTube, qui a moins d’abonnés que moi, mais qui je vais voir va tout exploser et j’aurai de manière sûre des bonnes retombées. Okay, très bien, c’est où ? Paris ? Okay, je vous donne 35% de mes revenus, mon billet de train coûte 60 euros, est-ce que vous le prenez en charge ? Non ? Ah … euh je dois payer moi-même le billet, car vous n’avez pas le budget pour ? Okay je comprends, tout l’argent est parti pour un gros YouTuber qui n’est pas du Network que vous avez invité sur le projet pour booster cet humoriste, je comprends, payer des plus gros YouTubers c’est plus important que soutenir ses propres partenaires, non, mais je comprends. Néanmoins je précise, loin de moi l’idée d’être choquée que ce YouTuber ait été rémunéré, mais plutôt que le Network n’ait pas pris la peine de payer le déplacement à ses propres partenaires. Je refuse donc, et fort heureusement, ce projet a finalement fait un bide, et j’ai économisé 60 euros.

 

 

Finalement la Vidéo City est reportée, et étrangement le pôle Booktuber supprimé. Coïncidence ? Je ne suis pas complotiste au point de le penser, mais en tout cas mon Network ne s’est pas réellement battu pour m’y faire rester. Par contre, ils me proposent une entrée pour un seul des deux jours gratuitement et je dois prendre une décision de suite sinon ils refilent ma place à quelqu’un d’autre. Est-ce que vous prenez en charge mon billet de train ? Non, toujours pas ? Okay, je comprends, je donne 35% de mes revenus, et même si vous avez gagné l’équivalent de bien bien bien plus qu’un billet de train, ce n’est pas dans votre politique d’aider vos partenaires, j’avais bien compris. Bref, je préfère ne pas me rendre à la Vidéo City.

 

En fait dans un Network, si tu n’es pas dans le TOP 20, tu dois te contenter de rien, ou alors d’à peine rien. Quand tu commences un peu à t’énerver, en fait on te balance des miettes de pain pour essayer de t’apaiser, mais au final, tu restes perdant, tu as donné une bonne partie de tes revenus, contre ce qu’on pourrait résumer à RIEN au final.

 

 

J’ai donc pris mon mal en patience pendant deux ans, donnant 35% de mes revenus sans rien dire, subissant cette mauvaise décision d’avoir signé avec ce Network et une fois arrivée au terme de mon contrat, je demande pourquoi je n’ai pas été dissociée, et là, c’est la douche froide. J’apprends que j’ai un contrat à reconduction tacite, et que si je voulais ne pas être renouvelée pour un an supplémentaire, il fallait que j’envoie un courrier recommandé trois mois avant. Étrangement, quand j’ai fait part de mes envies de quitter le Network 6 mois plus tôt, personne ne m’a rappelé cette clause. Non, le Network fait l’autruche et se lave les mains quand tu oublies, ou que tu ne t’y connais pas en contrat ou toute autre connerie juridique, ce qui est certainement le cas de 90% de leurs partenaires, ce qui nous rend malléables à souhait évidemment. Ils pourraient faire une rupture à l’amiable, gentiment, mais non, ça serait perdre de l’argent. Ou alors ils te prennent en pitié, te proposent de réévaluer un peu ton taux de partage en ta faveur, mais en échange tu repars sur deux ans, car le business c’est le business et que dans tous les cas, faut que tu sois perdant.

 

Du coup c’est comme si tu étais pris en otage, mais ils s’en fichent, ils sont blindés de conseillers juridiques, et ils jouent sur les entre-lignes du contrat, pour que tu ne puisses rien faire, ligoté à un Network alors que tu voudrais juste récupérer ton indépendance, et arrêter de payer pour du 0 service rendu. Un partenariat, c’est censé être équitable dans les deux sens, et là au final tu payes et tu n’as rien en retour. Non, on préfère te rappeler la chance inouïe des outils de statistiques que t’offre le Network, & depuis peu une super banque de musiques en ligne, qui au final te coûterait moins cher si tu la prenais toi-même en abonnement mensuel sans avoir à donner une partie de tes revenus à un Network. Mais ça sonne tellement cool quand ils le disent, que tu dois le croire, et faire avec.

 

 

En bref, ne tombez pas dans le panneau, les Network sauront vous faire croire à quel point ils peuvent être indispensables, à quel point ils vont sécuriser votre aventure YouTube, et faire de vous des stars, mais la réalité est toute autre, vous êtes simplement des petites fourmis dans la fourmilière, et plus vous êtes nombreux à donner quelques euros, quelques dizaines d’euros, voire plus, plus ils s’enrichissent sur votre dos.

 

 

Je me sens volée, trahie et abusée par cette expérience qui se prolonge pour encore UN AN. J’espère que mon article aura au moins mis votre méfiance en alerte et que vous réfléchirez à deux fois avant de signer un contrat avec un Network. Lisez les petites lignes, les entre lignes, les choses mal précisées, et ne vous laissez pas faire, car une fois que vous aurez signé, c’est fini, plus de marche arrière possible, car même si le Network peut conclure une rupture du contrat à l’amiable, il ne le fera pas, car l’intérêt du YouTuber ce n’est pas son intérêt.

 

Et avant de vous quitter, je tiens à préciser que ce discours n’engage que moi, et ma propre expérience, je ne divulguerai pas non plus le nom du Network, ne sait-on jamais qu’il décide de m’attaquer pour diffamation pour avoir vidé mon sac.

21 I like it
2 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *