Le livre à l'honneur au festival de Cannes

30/05/2017

Cette année encore, le festival de Cannes fut riche en émotions ! Le jury, présidé par Pedro Almodovar, a récompensé plusieurs films dimanche soir, dont deux adaptations de livres : l’occasion de mettre en lumière et surtout remettre au goût du jour des histoires littéraires jusqu’alors enfouies.

 

Parmi la liste des heureux primés :

  • Les Proies de Sofia Coppola reçoit le prix de la mise en scène. La célèbre réalisatrice s’est inspirée du roman Les Proies de Thomas P. Cullinan, publié en France chez Rivages. Une première adaptation avait été réalisée en 1971 par Don Siegel, avec l’acteur Clint Esatwood.

 

Sofia Coppola décide donc de se réapproprier cette histoire sombre, se démarquant alors entièrement de la précédente version cinématographique. Accueilli dans un pensionnat pour jeunes filles en pleine guerre de Sécession, un soldat blessé se retrouve au centre d’événements qu’il ne pensait pas se retourner contre lui.

 

Résumé : Le 6 mai 1864, la forêt de la Wilderness est le théâtre de l’une des plus effroyables batailles de la guerre de Sécession. L’orage d’acier que déchaîne ce jour-là l’artillerie rebelle de Robert Lee, à laquelle répond celle du général de l’Union Ulysses Grant, embrase sans distinction arbres et fantassins. Malgré ses blessures, un caporal nordiste réussit à s’échapper du brasier et trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles confédéré. Mais l’intrusion soudaine d’un mâle vient perturber la vie des recluses, pétries de valeurs puritaines et de pulsions refoulées, des huit femmes qu’abrite encore l’institution. Objet de tous les fantasmes, le soldat va s’employer à les incarner avec un art consommé de la manipulation, jusqu’à une nuit où tout bascule. Dès lors, la haine sera sa seule maîtresse, la vengeance l’unique motivation de ses anges gardiens.

 

 

  • You were never really here de Lynne Ramsay reçoit deux prix : celui du meilleur scénario ainsi que celui de la meilleure interprétation masculine, décerné à Joaquin Phoenix. Adapté de la nouvelle éponyme de Jonathan Ames, le film a créé la surprise lors de la soirée de clôture de Cannes.

Publié en France en 2013 aux éditions Joelle Losfeld sous le titre Tu n’as jamais été vraiment là, le livre fait de nouveau sensation grâce à Lynne Ramsay qui s’empare de ce personnage tumultueux, ancien marine qui risque tout pour sortir une jeune fille d’un réseau de prostitution.

 

 

Résumé : Joe, ancien marine et ex-agent du FBI, a eu son compte de scènes de crimes. Et ce n’est pas sa vie sentimentale ou amicale qui va lui mettre du baume au cœur : solitaire et tourmenté, il ne se lie à personne. Lorsqu’un homme politique de premier plan l’engage pour exfiltrer sa fille adolescente des griffes de la prostitution, il découvre un réseau de corruption inimaginable. Quand la seule personne à qui il tient encore est enlevée, Joe renonce à sa promesse de ne pas faire de mal. Et s’il y a quelqu’un qui sait tuer pour la vérité, c’est bien Joe…

 

Chroniqueuse littéraire, je suis tombée dans la marmite de livres étant petite. Libraire dans l’âme, attachée de presse dans la vraie vie, je m’attache à transmettre le grand secret de la vie éternelle : la lecture (et la pierre philosophale pour les plus chanceux) !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *