Game of Thrones S07E01 : WOW !

17/07/2017

Titre : Game of Thrones

Créée par : D.B. Weiss, David Benioff

Avec : Kit Harrington, Lena Headey, Emilia Clarke, Peter Dinklage, Sophie Turner, Maisie Williams, Aiden Gillen, Nikolaj Coster-Waldau, Alfie Allen, Gwendoline Christie, ...

Format : 52 minutes

Diffusion : HBO

Genre : Drame, Fantastique

Résumé : Il y a très longtemps, à une époque oubliée, une force a détruit l'équilibre des saisons. Dans un pays où l'été peut durer plusieurs années et l'hiver toute une vie, des forces sinistres et surnaturelles se pressent aux portes du Royaume des Sept Couronnes. La confrérie de la Garde de Nuit, protégeant le Royaume de toute créature pouvant provenir d'au-delà du Mur protecteur, n'a plus les ressources nécessaires pour assurer la sécurité de tous. Après un été de dix années, un hiver rigoureux s'abat sur le Royaume avec la promesse d'un avenir des plus sombres. Pendant ce temps, complots et rivalités se jouent sur le continent pour s'emparer du Trône de Fer, le symbole du pouvoir absolu.

Oh my God ! Promis je ne vous spoilerai rien, vous pouvez lire cet article sans crainte, je n’y dévoilerai aucune intrigue de ce premier épisode. Mais juste Oh-My-God ! Dès les premières minutes, on entre immédiatement dans l’action. Contrairement à d’habitude, notre générique préféré ne commence pas avant la 5ème minute de ce long épisode d’une heure ! Mais ce n’est pas grave : la scène d’entrée est une pépite. Et la scène suivant le générique aussi d’ailleurs. 

Dans ce premier épisode, nous retrouvons les Stark qui se préparent à la fois à la guerre contre les Marcheurs Blancs et Cersei en tentant d’unifier le Nord et les Sauvages. Cersei, elle, est prête à tout pour arrêter Daenerys et surtout se venger de ce frère, Tyrion, qui – à son sens – ne cesse de les trahir. Pour cela, elle fait appel à l’oncle de Theon et Asha Greyjoy, le redoutable Euron Greyjoy qui, si on en croit son interprète, sera pire que Ramsay niveau cruauté. Quant à Daenerys, elle se prépare au combat, guidée par Tyrion. Enfin, Arya est plus vengeresse que jamais. Tous, en tout cas, recherchent plus que jamais des alliés dans ce qui s’annonce comme la plus grande guerre qui ait jamais eu lieu dans Westeros et Essos.

La petite Lyanna Mormont (Bella Ramsay), qui nous avait tant plu à la fin de la saison 6, est de retour et elle est plus acerbe que jamais. Et c’est justement pour cela qu’elle est entrée dans le coeur des fans : voir cette petite reine, qui ne doit pas avoir plus de douze ans, avoir le calme et la maturité de plus de dix hommes et commander à elle seule une petite armée de 62 hommes nous amuse autant que ça nous impressionne. 

Comme nous avait prévenus Kit Harrington, les tensions sont plus élevées que jamais entre Jon Snow et Sansa. Et ce, dès le premier épisode. Les deux ne s’entendent absolument sur rien. Ils essaient mais n’y arrivent pas. Pourtant, on sent qu’ils ont de la tendresse assurée l’un pour l’autre. Justement, cela s’annonce plus que tendu entre eux. On sent que ce n’est que le début et que la suite de la saison s’annonce difficile pour Jon Snow et Sansa. Mais si ces disputes nous embarrassent, les scènes de querelles entre le bâtard du Nord et sa demi-soeur s’intègrent sublimement à l’intrigue. 

Quant à Cersei (Lena Headey), elle est juste royale dans cet épisode (c’est le cas de le dire). La nouvelle reine transcende par sa prestance et son talent tout au long de l’épisode. Même si elle est détestable, on ne peut pas ne pas être subjugué(e) par le charisme qu’elle dégage sans aucun effort. C’est bien simple : elle porte à elle seule des scènes parfois un peu lentes de Game of Thrones. Rien que le fait de la savoir dans une scènette est rassurant : on sait qu’elle dira ou qu’il se passera forcément quelque chose d’épique. 

L’humour n’est pas en reste dans ce superbe season premiere. Personnellement, je n’ai pas pu m’empêcher de pouffer aux scènes de Sam qui est à mourir de rire. Et le petit caméo d’Ed Sheeran est juste divin : il illumine l’épisode avec sa voix enchanteresse et sa bouille d’ange. On ne serait pas contre un retour plus récurrent ! 

En revanche, n’espérez pas voir Daenerys, Tyrion et les dragons rapidement. Ces derniers n’apparaissent que dans les cinq dernières minutes de l’épisode. Cependant, il faut avouer que nous avons été habitué-e-s par les créateurs de la série : il n’a pas été rare, tout au long de ces sept années, que la Khaleesi vienne conclure les épisodes de façon magistrale. Et cet épisode suit cette tradition. 

Si nous ne donnons pas tous les points à ce très attendueseason premiere, c’est pour une bonne raison. Les vingt premières minutes de l’épisode ont démarré sur les chapeaux de roue. Les créateurs voulaient clairement nous replonger dans le bain et faire en sorte de nous captiver et retenir notre attention. Les quarante minutes suivantes n’ont pas suivi. Le rythme a ralenti : on sent que tout est encore à faire et à préparer. Le but ? Faire monter la tension quant à la guerre arrivant. Résultat ? C’est réussi. Même si on se sent un peu frustré parce qu’il n’y a pas eu de réelle avancée, on sait que le reste de la saison s’annonce épique. Et on a qu’une hâte, voir la suite ! 

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser cet art en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et à la photographie. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *