Illuminae, tome 2 - Encore meilleur que le premier tome ?

24/07/2017

Titre : Illuminae, tome 2 : Dossier Gemina

Auteur : Jay Kristoff & Amie Kaufman

Editions : Casterman

Prix : 19,90 €

Parution : 21 juin 2017

Nombre de pages : 670 pages

Genre : Science-fiction / Jeunesse

Résumé : Sur la station spatiale Heimdall, tout le monde se prépare à la grande fête de Terra. Certains plus intensément que d'autres : la fille du commandant, Hanna Donnelly, experte en mode et en arts martiaux, aimerait bien faire la fête jusqu'au bout de la nuit. C'est à ce moment précis que BeiTech lance son attaque, envahissant la station avec une violence inouïe. Ceux qui résistent sont éliminés. Les autres, capturés. Quant aux fuyards, ils sont traqués sans relâche. Parmi les rescapés : Hanna et Nik, un véritable bad boy issu d'une grande famille mafieuse. Les deux ados que tout sépare s'allient pour sauver leur peau. Pendant que s'amoncellent les cadavres, dont certains d'êtres très proches...

.

Illuminae tome 1 avait été un gros coup de cœur pour moi, non seulement parce que je suis complètement tombée amoureuse de l’univers, mais surtout parce que le format du livre est innovant et permet une lecture beaucoup plus ludique et interactive. J’avais énormément entendu parler de cette saga mais je n’avais jamais sauté le pas et finalement, je suis très heureuse d’avoir plongé dans cet univers. Je remercie donc les éditions Casterman de m’avoir envoyé le deuxième tome puisque j’ai enchaîné la lecture des livres et que j’en suis ressortie vidée.

Déjà, ce qui est bien, c’est que ce deuxième tome ne reprend pas vraiment juste après la fin du premier tome puisqu’on ne suit plus les mêmes personnages. Dans le premier tome on suit Kady et Ezra dans la flotte Alexander, or, dans ce tome, on suit Hanna et Nik dans la flotte Heimdall, la seule « survivante » de l’assaut BeiTech. Ce deuxième tome démarre lors du procès des employés BeiTech alors que le dossier Alexander a été envoyé au juge afin qu’il soit considéré comme une preuve. Cette scène au tribunal fait office de prologue puisque le reste de l’histoire ne se déroule pas du tout au tribunal, mais bel et bien dans la flotte Heimdall. L’histoire se déroule donc avant le procès et mène donc au fur et à mesure au procès lui-même que l’on ne voit que tout à la fin. 

Les auteurs se sont complètement renouvelés, ce qui est un véritable tour de force puisque le premier tome avait été un coup de cœur phénoménal et que j’avais très peur de retrouver la même chose. Au final, les deux tomes n’ont rien à voir et même le format des deux tomes est différent, même s’ils restent des dossiers. Dans le dossier Gemina, ce ne sont pas les mêmes supports qui sont utilisés puisque tout se fait par oreillettes interposées et rarement via d’autres moyens technologiques, à part au début, puisque la flotte subit l’attaque de BeiTech et que tout est sous leur contrôle. Leur seul autre moyen de communication est la tablette, que chaque personnage possède, bien que BeiTech puisse lire leurs conversations. C’est donc un tout autre dossier qui prend forme sous nos yeux et qui risque d’en surprendre plus d’un, notamment puisque certains anciens personnages refont surface… 

Bien que le premier tome ait été sous tension, ce deuxième tome est une véritable course contre la montre. L’attaque de BeiTech est encore plus violente que précédemment, puisqu’ils ne reculent devant rien pour éliminer toute preuve de l’anéantissement de la planète Kerenza. Même l’infiltration des agents dans la flotte Heimdall est incroyablement violente et prouve qu’ils n’ont peur de rien et sont là pour mener leur mission à bien, peu importe le nombre de gens qu’ils doivent tuer. Ce roman vous tient en haleine comme un roman policier, c’est moi qui vous le dis. On est complètement à bout de souffle avant même d’avoir fini ce roman et les 670 pages passent à une vitesse phénoménale. Il y a sans arrêt des rebondissements ou des nouveaux contre-temps qui nous tiennent complètement en haleine. Si vous aviez déjà dévoré le premier tome, sachez que le deuxième se dévore encore plus vite. 

Le seul point négatif de ce second tome, c’est l’aspect « répétitif » de la romance entre Hanna et Nik. On avait déjà vécu un peu la même chose avec Kady et Ezra, même si les deux histoires n’ont rien à voir, et personnellement j’aurais préféré qu’il n’y ait pas de romance, ou qu’elle se déroule autrement du moins. Déjà, dans le premier tome, Kady prend énormément de risques juste pour sauver Ezra, et dans ce deuxième tome c’est plus ou moins la même chose mais en moins niais tout de même puisque la romance se construit au fur et à mesure que Hanna et Nik apprennent à se connaître. C’est juste que je ne suis pas fan des romances à la base, et que dans cette saga de science-fiction l’histoire se suffit à elle-même, je pense qu’une romance n’était pas forcément nécessaire. 

Je pense que ce qui qualifie le mieux ce tome, c’est le mot « rebondissements » puisqu’on s’en prend de tous les côtés, du début à la fin. Comme d’habitude, les premières pages installent un peu l’histoire et nous permettent de découvrir non seulement Hanna, mais aussi son père, qui est le commandant de bord, ainsi qu’un trafic de drogue qui sera un thème central et très important dans le reste de l’intrigue. Mais à peine a-t-on le temps de s’habituer à ce calme que les premières attaques prennent place. De manière globale, ce deuxième tome est beaucoup plus violent que le premier. Si vous êtes une âme sensible, je vous conseille de vous abstenir de lire cette saga puisque vous risquez de dormir assez difficilement la nuit. Donc, comme je le disais, on a des rebondissements dès le début et après ça, on n’a pas une seconde de répit, ce qui m’a beaucoup plu. Même s’il y a beaucoup d’action, on arrive à tout suivre et ça ne part pas dans tous les sens, ce qui est d’habitude le reproche que je peux faire aux livres avec de l’action et des combats. Là, jusqu’à la dernière seconde, on ne sait pas ce qui va arriver et je peux vous dire que les auteurs m’ont bien eue et réservent de grosses révélations à la fin du tome. Je tire mon chapeau aux auteurs qui ont réussi à faire un deuxième opus aussi bien, voire meilleur, que le premier, sans répétitions et avec encore plus de surprises. Ils sont très doués. 

Ce que j’apprécie beaucoup, c’est le fait que les auteurs ne tombent pas dans le cliché et font leur intrigue à leur manière. Ici, aucun des personnages n’est à l’abri de mourir, de souffrir ou de perdre des proches. On ne s’attend jamais à ce qui va arriver, ils inventent sans arrêt des nouveaux concepts, d’anciens personnages font leur apparition, les morts ne sont plus morts et les vivants ne le restent pas longtemps. Je suis vraiment ressortie vidée de toute émotion à la fin de ma lecture puisqu’à la fin, on se fait assaillir de tout un tas de révélations qui remettent tout le deuxième tome en question. Le pari était osé mais il est largement réussi. 

Dernier point que j’aborde avant de vous laisser, c’est le fait qu’on a le point de vue de pas mal de personnages différents. Dans le premier tome j’avais déjà beaucoup apprécié, mais je me suis beaucoup plus attachée aux personnages du second tome, notamment parce qu’on a accès à leur point de vue et que l’on découvre des choses très personnelles sur eux. On a notamment accès au journal intime vidéo de l’un des personnages et pas mal d’extraits de vidéosurveillance nous en apprennent beaucoup sur des personnages que l’on n’aurait pas forcément appréciés autrement. On arrive à voir le contraste entre les conversations qu’ils ont entre eux (souvent centrées autour de blagues vaseuses avec beaucoup de sous-entendus puisque ce sont des ados) et les personnes qu’ils sont en réalité. Malgré le fait qu’ils gardent le sourire durant cet épisode d’horreur et même s’ils prétendent que tout va bien, ils se battent jusqu’au bout pour se sauver les uns les autres et ils font preuve d’un courage extraordinaire. 

Pour résumer, il s’agit d’un deuxième tome qui surpasse le premier, qui va vous emmener encore plus loin dans l’espace, va vous faire découvrir de nouveaux personnages touchants, va vous tenir en haleine grâce aux rebondissements et va vous montrer à quel point la cruauté humaine n’a aucune limite, même en 2575. 

.

Alicia, alias Cupcake, jeune étudiante en anglais, passionnée de lecture depuis la plus tendre enfance mais aussi de films et de séries. Je passe le plus clair de mon temps le nez plongé dans les bouquins, que ce soit pour la fac (les classiques américains et brittaniques n’ont plus aucun secret pour moi!) ou pour le plaisir (faut bien de temps en temps!). Mes genres préférés sont le policier, l’épouvante, le fantastique et le young adult même si je ne suis ouverte à tout !
Parmi les romans préférés on a Les âmes vagabondes (Stephenie Meyer), Fangirl (Rainbow Rowell), Avant toi (Jojo Moyes) et bien sûr la saga Harry Potter ! Que de styles différents, donc.
Et puis, comme je l’ai dit, j’adore les films et si je pouvais vivre dans un cinéma je le ferais !
2 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *