Shades of Magic - Une bouffée d'air frais !

01/07/2017

Titre : Shades of Magic

Auteur : V. E. Schwab

Editions : Lumen

Prix : 15,00 €

Parution : 8 juin 2017

Nombre de pages : 508 pages

Genre : Fantasy/Fantastique

Résumé : Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur...
Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d'un monde à l'autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l'âme. Le nôtre est gris, sans magie d'aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d'air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu'on s'y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l'a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s'y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C'est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l'a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l'irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu'une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Un autre monde vous attend, là, de l'autre côté du mur... Découvrez Shades of Magic, trilogie unanimement saluée par la critique, signée d'une jeune auteure prodige, V. E. Schwab. Elle y tisse un univers magique d'une grande originalité qu'elle peuple de personnages inoubliables, insolents de panache, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.

 

Le moins qu’on puisse dire, c’est que l’annonce de la publication de la trilogie Shades of Magic en France a suscité un grand engouement sur les réseaux sociaux. L’explication est simple : les romans de V. E. Schwab, auteure reconnue pour son talent dans le monde entier, n’avaient toujours pas été traduits dans les pays francophones. Mais alors pourquoi un tel buzz autour de celle qu’on pourrait qualifier (à tort !) d’énième saga fantasy sur le marché ? Si cette question vous a également traversé l’esprit, la (ou plutôt les) réponse(s) se trouve(nt) dans cette chronique. Mais avant, j’aimerais bien sûr remercier Lumen, non seulement pour l’envoi du roman mais aussi du dossier de presse, rempli de goodies, que je garde précieusement. 

La grande originalité de Shades of Magic repose sur l’univers imaginé par V. E. Schwab. L’idée d’avoir quatre Londres (diamétralement opposés pour certains) situés dans des mondes parallèles est à la fois très simple mais tellement novatrice. J’ai d’ailleurs particulièrement apprécié le soin qu’a apporté l’auteure en développant la mythologie de chaque Londres (jouant sur l’architecture, les couleurs, les sons, les habitants et leurs dialectes, etc.), rendant ainsi le récit très immersif, et je dirais même crédible. Pourquoi, en effet, (à l’instar d’Harry Potter) ne pas imaginer des mondes parallèles entre lesquels certains petits chanceux pourraient voyager à leur guise ? 

Parlons-en justement, des Voyageurs. Je l’ai dit plus haut, l’univers est le premier point fort de ce roman ; le deuxième, ce sont ses personnages. Il n’est tout simplement pas possible de ne pas s’attacher à Kell le sorcier de sang, Rhy, son frère et prince à ses heures perdues (même si on ne le voit que très peu finalement), Lila la voleuse, et bien sûr tous les autres. La psychologie de chacun est travaillée au détail, rien n’est laissé au hasard. Ils ont tous des défauts et des qualités, font tous des erreurs qu’ils essayent de réparer, et c’est justement ça qui les rend parfaitement humains. 
Kell et Lila forment un duo de choc et pour ceux qui craignent les romances clichées et précipitées, rien de tout ça ici ! La relation entre les deux protagonistes est bien plus complexe, allant beaucoup plus loin que le trop populaire coup de foudre à l’issue duquel l’histoire d’amour prend le pas sur l’intrigue.

L’intrigue, quant à elle, est le troisième atout majeur du bouquin. Action et rebondissements se succédant, l’auteure ne vous laisse du répit que pour vous surprendre davantage à la page d’après. Shades of Magic est le genre de livres qui sont lents mais pas longs. Lent au sens où il faut un certain temps pour que les bases de l’univers se mettent véritablement en place. Mais surtout pas long car chaque chapitre apporte quelque chose, chaque mot est important. En parlant de ça, la plume de V. E. Schwab est particulièrement belle et agréable à lire. Les pages défilent avec une fluidité déconcertante et malgré sa densité, Shades of Magic se dévore. 

Vous l’aurez compris, tout est réuni pour vous faire passer un excellent moment de lecture. Même si rien n’est de trop, je dois avouer qu’il m’a tout de même manqué un petit quelque chose pour avoir le coup de cœur. J’aurais par exemple aimé que l’aspect politique soit plus développé. Je m’attendais en effet à plus d’histoires entre les différents royaumes, peut-être à plus de trahisons à la cour… Néanmoins, ce ne sont que des détails qui montrent qu’il n’y a globalement aucun défaut à gommer, seulement des points à approfondir. Je mise par conséquent beaucoup sur les tomes suivants qui risquent d’être explosifs ! Pas mal de questions (notamment sur les origines des protagonistes) demeurent sans réponses et je n’ai qu’une envie : me plonger dans la suite des aventures de Kell et Lila ! J’espère donc que le tome 2 ne tardera pas à être traduit car sinon, je me verrais dans l’obligation de me procurer la VO…

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *