Feud (Bette and Joan) : la déception

25/08/2017

Titre : Feud

Créée par : Ryan Murphy, Jaffe Cohen, Michael Zam

Avec : Jessica Lange, Susan Sarandon, Judy Davis, Jackie Hoffman, Alfred Molina, Stanley Tucci, Alison Wright, ...

Format : 45-58 minutes

Diffusion : FX

Genre : Drame, Historique

Résumé : Saison 1 - Bette and JoanLa rivalité légendaire entre les actrices Joan Crawford et Bette Davis sur le tournage de "Qu'est-il arrivé à Baby Jane ?"

Comme l’indique le synopsis de la série, nous suivons les rivalités entre deux actrices de légende de l’âge d’or d’Hollywood, Bette Davis et Joan Crawford, interprétées respectivement par les non moins glorieuses Susan Sarandon et Jessica Lange. Ajoutez à cela un créateur qu’on n’a même plus besoin de présenter, Ryan Murphy (bon d’accord, on le présente quand même : on lui doit American Horror Story, Glee ou encore Nip/Tuck), et vous avez une série à casting cinq étoiles. Et c’est précisément la raison pour laquelle on est attiré par Feud

En ce qui me concerne, j’ai une admiration inconsidérée pour le talent et le jeu d’actrice de Susan Sarandon. Je n’ai pas vu beaucoup de ses films, seulement Thelma et Louise avec Geena David (1991), Les Quatre Filles du Docteur March avec Winona Ryder (1994), Ma meilleure ennemie avec Julia Roberts (1998) et le Disney Il Était Une Fois avec Amy Adams et Patrick Dempsey (2004). Quatre grands films avec une actrice tout aussi immense. Mais à chaque fois, Susan Sarandon transcende l’écran. C’est une artiste complète qui me fait vibrer et que j’aime intensément. Sans surprise, son jeu dans Feud est juste divin. Elle nous fait sourire autant qu’elle nous émeut et son interprétation de Bette Davis est « flawless », comme dirait Beyoncé. Elle est parfaite. 

En revanche, shame on me, je ne connaissais pas Jessica Lange plus que ça. Je l’ai seulement vue dans Je te Promets où elle jouait la mère de Rachel McAdams, et dans deux ou trois épisodes d’American Horror Story que je n’ai pas suivi avec assiduité. Feud était donc pour moi l’occasion de découvrir cette actrice et son jeu plus amplement. Je n’ai qu’une chose à dire : elle mérite complètement sa nomination aux Emmys même si entre les deux interprétations – et peut-être suis-je aveuglée par mon amour pour Sarandon – j’ai une nette préférence pour la première. De plus, ce serait logique que Susan Sarandon gagne le prix plutôt que Jessica Lange étant donné qu’entre Joan Crawford et Bette Davis, c’est Davis, qu’elle interprète, qui a remporté l’Oscar. 

Chapeau bas néanmoins à Ryan Murphy comme aux deux actrices pour la ressemblance avec Davis et Crawford qui est frappante. Je connaissais Joan Crawford mais pas Bette Davis. Quand j’ai tapé son nom sur Google Images, j’ai cru voir Susan Sarandon. C’en est édifiant. C’était, en tout cas, très beau de voir deux actrices doublement oscarisées jouer deux autres actrices également doublement oscarisées. Quant à leurs répliques, j’ai plusieurs fois souri tant elles étaient mordantes et drôles, surtout celles de Bette Davis / Susan Sarandon. Je vous donne deux exemples : lorsque sa fille lui manque de respect, elle lui réplique « I’d smack you across the face if your braces hadn’t cost a fortune! » (trad: je te foutrais mon poing dans la gueule si ton appareil dentaire n’avait pas coûté une fortune ! ») ou encore lorsqu’une journaliste lui demande de commenter la déclaration de Joan Crawford qui a dit qu’elle avait l’air assez vieille pour être sa mère :

What’s your name sweetheart ? (Quel est ton nom ma jolie ?)

— Sylvia !

Well, fuck off Sylvia. (Et bien allez vous faire foutre Sylvia)

Le casting est plus que réussi étant donné qu’en plus des deux têtes d’affiche, nous retrouvons également Judy Davis (Marie-Antoinette, To Rome With Love), Stanley Tucci (Le Diable s’Habille en Prada, Hunger Games) ou encore Alfred Molina (Da Vinci Code, Spider-Man 2). De plus, la mise en scène et la cinématographie sont également à couper le souffle. Les images sont sublimes. Les jeux de lumière et de couleurs sont au-dessus. Les costumes et l’architecture d’époque sont à tomber. En tant que fana du rétro, il n’y a pas à dire, Feud m’a comblée. Mais alors, si je ne fais que faire des compliments à cette série depuis tout à l’heure, qu’est-ce qui pêche ? Et bien, je vais vous le dire…

à gauche : Susan Sarandon / à droite : Bette Davis

Il faut aimer et déjà connaître l’âge d’or hollywoodien pour savourer cette série comme il se doit, et encore… Je vais sûrement mettre en colère les puristes, mais je n’ai pas beaucoup aimé. Pourtant, je sais reconnaître un beau jeu, un beau scénario, une belle cinématographie, … Et Feud a tout ça. Mais je n’ai pas accroché. La série m’a paru plate et ennuyeuse. Elle n’est clairement pas faite pour être appréciée de tous. Je pense que cela a peut-être un rapport avec le fait que j’ai du mal à m’identifier aux personnages : Joan Crawford et Bette Davis sont toutes les deux de grandes actrices multi-oscarisées, avec la tête qui passe à peine une porte tant ce sont des melons et qui croient que tout leur est dû. Elles ne supportent pas de ne pas être sous le feu des projecteurs et c’est pour ça qu’elles sont rivales : partager l’affiche signifie partager l’attention. Le plus difficile pour elles néanmoins, c’est d’accepter de vieillir. Elles ne sont plus jeunes, plus désirables, on ne leur propose que des rôles de grands-mères et ça, elles ne le supportent pas. Je n’ai pas leur âge, ni leur talent, ni leur vie. Je ne pouvais donc pas m’attacher à elles.

Je pense que pour apprécier la série, il faut aussi avoir vu le film Qu’est-il arrivé à Baby Jane ?. Autrement, on ne savoure pas assez ce qui est donc le “behind the scenes” (dans les coulisses) et le “making-off” que propose donc de façon romancée Feud. Pour ceux qui seraient intéressé-e-s par la série mais qui n’auraient pas vu le film, je vous conseille donc vivement de le faire avant. Ce sera toujours un plus. Sinon, ce sera très difficile à suivre. En temps normal, quand une série me passionne, je suis capable d’avaler les épisodes les uns après les autres. Là, plusieurs jours pouvaient passer sans que j’en regarde. Au final, je n’ai regardé que les 3 premiers et je ne terminerai pas la saison car clairement, elle m’emm… elle m’ennuie, pour rester polie.

J’ai donc mis 2 étoiles car je salue quand même le jeu incroyable des actrices, et parce que la mise en scène est juste magnifique. En plus, je sais très bien que c’est le genre de série “bijou” et que je dois être l’une des rares personnes à ne pas avoir aimé mais elle n’était simplement pas faite pour moi. Néanmoins, je regarderai la saison 2 qui s’intéressa au divorce ultra-médiatique du Prince Charles d’Angleterre et de Lady Diana… Le sujet me parle déjà un peu plus et j’ai même hâte de voir ça. Je vous referai une chronique pour vous dire si cette saison 2 réussira à me séduire !

.

http://rusbankinfo.ru займ на карту срочно без отказа

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser l’art de sa dégustation en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et au voyage. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *