Sherlock, Lupin & Moi, tome 2 - Que de belles surprises !

17/08/2017

Titre : Sherlock, Lupin & Moi, tome 2 : Dernier Acte à l'Opéra

Auteur : Irene Adler

Editions : Albin Michel Jeunesse

Prix : 12,50 €

Parution : 3 mai 2017

Nombre de pages : 304 pages

Genre : Jeunesse

Résumé : Septembre 1870. Sherlock Holmes, Arsène Lupin et Irene Adler sont ravis de se retrouver à Londres après leur été mouvementé à Saint-Malo. Mais une fois sur place, Lupin n’a pas le cœur à la fête. Et pour cause, son père, Théophraste, est accusé d’avoir assassiné le secrétaire d’un célèbre compositeur. Quand Ophelia Merridew, la fameuse cantatrice disparaît à son tour, c’en est trop pour les trois amis qui se jurent de trouver le coupable coûte que coûte…
Des bas-fonds de Londres jusqu’aux coulisses de l’Opéra, nos détectives ne reculeront devant rien pour rétablir la vérité !

.

Avant toute chose, merci aux éditions Albin Michel de m’avoir envoyé ce second tome, puisque si vous avez lu ma chronique du premier, vous saurez que je l’avais beaucoup apprécié ! Bien entendu, il s’agit d’une saga jeunesse donc il faut se mettre dans la peau d’un enfant de 10 ans en lisant ces livres, bien que j’apprécie de les lire même en ayant 20 ans. Ce que je veux dire, c’est qu’il ne faut pas s’attendre à des enquêtes dignes du Sherlock Holmes adulte ou de Miss Marple, mais plutôt à des enquêtes palpitantes, dynamiques et rapides, pour des enfants de 10 ans.

Pour autant, il ne s’agit pas d’une saga niaise ou ennuyante, loin de là. Déjà, le premier tome avait été plutôt rythmé mais puisqu’on faisait tout juste connaissance avec les personnages, il y avait un petit temps d’adaptation au début pour apprendre à connaître tout le monde. Du coup, dans ce deuxième tome, on ne prend plus le temps de présenter tout le monde, au profit de l’enquête qui est donc un peu plus palpitante et au cœur de l’histoire.  

Dans ce deuxième tome, on se retrouve à Londres alors que la guerre fait rage en France et que Irene et son père fuient dans la capitale anglaise. Profitant de l’absence de son père, Irene, notre narratrice, décide de rejoindre ses deux amis pour mener l’enquête sur une affaire qui touche personnellement Arsène puisque son père est accusé de meurtre. On n’est pas tout de suite plongé dans l’action puisque le début du roman se déroule en France, où l’on retrouve une Irène un peu rêveuse, souhaitant rejoindre Sherlock à tout prix, mais l’auteur ne s’attarde pas trop sur les détails non plus, de sorte que l’on ne s’ennuie pas. 

Ce que j’aime tout particulièrement avec cette saga, c’est que la narratrice, Irène Adler, est adulte et nous raconte sa jeunesse aux côtés de Sherlock Holmes et Arsène Lupin, et toutes leurs aventures. Ce que je n’aime pas dans les romans jeunesse ou young adult, c’est lorsque ce sont des enfants/adolescents qui narrent mais qu’ils ne le font pas avec élégance, c’est-à-dire plutôt avec un langage très simple et basique, des phrases courtes et sans rythme et un gros manque de maturité. C’est sympa d’écouter des histoires d’enfants à un repas de famille, ça l’est beaucoup moins lorsqu’il s’agit d’une version écrite de plusieurs centaines de pages. Là au moins, on n’a pas ce problème puisque le style est sophistiqué, les phrases sont fluides et s’enchaînent très bien, le vocabulaire est varié et globalement ça se lit aussi bien qu’un roman classique. Comme je vous l’ai dit, même si c’est une saga jeunesse, j’adore l’histoire et les personnages et je prends un grand plaisir à lire leurs aventures et enquêtes, même si je ne suis pas le public visé. 

Personnellement, j’ai préféré ce tome au précédent, tout simplement parce que j’ai préféré l’histoire, j’ai préféré la version mature des personnages et globalement je trouvais que c’était mieux écrit, que l’enquête était mieux menée et que les personnages étaient approfondis. C’était vraiment une lecture super agréable, d’autant plus que Sherlock a bien évolué et que ses capacités de réflexion sont plus développées dans ce tome, ce qui nous laisse penser que dans le prochain tome il sera encore meilleur. 

Pour ce qui est de l’intrigue et de l’enquête, je dois dire que j’ai été agréablement surprise par la maturité du trio et leur manière de trouver des pistes et des indices. Comme d’habitude, l’auteur nous réserve des surprises et rebondissements tout au long de la lecture pour que ça soit plus agréable et dynamique à lire. Comme je l’ai dit précédemment, j’ai préféré cette enquête à celle du tome précédent, non seulement parce qu’elle se déroule à Londres, mais aussi parce qu’elle est plus élaborée et touche Arsène personnellement, ce qui change beaucoup de choses. 

Pour conclure, je dirais qu’il s’agit d’un second tome très réussi, qui a dépassé mes attentes et qui nous montre à la fois l’évolution personnelle des personnages mais aussi leur évolution en tant qu’amis et enquêteurs. Ce second tome nous transporte aussi dans le Londres des années 1870, une période que j’aime tout particulièrement, et nous fait découvrir des quartiers que l’on ne connaît pas forcément. En tout cas j’ai hâte de lire le prochain tome et de voir où en seront Arsène, Sherlock et Irène. 

.

Alicia, alias Cupcake, jeune étudiante en anglais, passionnée de lecture depuis la plus tendre enfance mais aussi de films et de séries. Je passe le plus clair de mon temps le nez plongé dans les bouquins, que ce soit pour la fac (les classiques américains et brittaniques n’ont plus aucun secret pour moi!) ou pour le plaisir (faut bien de temps en temps!). Mes genres préférés sont le policier, l’épouvante, le fantastique et le young adult même si je ne suis ouverte à tout !
Parmi les romans préférés on a Les âmes vagabondes (Stephenie Meyer), Fangirl (Rainbow Rowell), Avant toi (Jojo Moyes) et bien sûr la saga Harry Potter ! Que de styles différents, donc.
Et puis, comme je l’ai dit, j’adore les films et si je pouvais vivre dans un cinéma je le ferais !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *