The Circle

22/08/2017

3

Titre : The Circle

Réalisateur : James Ponsoldt

Avec : Emma Watson, Tom Hanks, ...

Genre : Thriller

Durée : 1h50

Nationalité : Américain

Sortie : 12 juillet 2017

Résumé : Les Etats-Unis, dans un futur proche. Mae est engagée chez The Circle, le groupe de nouvelles technologies et de médias sociaux le plus puissant au monde. Pour elle, c'est une opportunité en or ! Tandis qu'elle prend de plus en plus de responsabilités, le fondateur de l'entreprise, Eamon Bailey, l'encourage à participer à une expérience révolutionnaire qui bouscule les limites de la vie privée, de l'éthique et des libertés individuelles. Désormais, les choix que fait Mae dans le cadre de cette expérience impactent l'avenir de ses amis, de ses proches et de l'humanité tout entière…

.

The Circle est l'adaptation cinématographique du livre éponyme de Dave Eggers. Il s'agit de l'histoire de Mae, qui travaille dans une boîte de télécom où elle s'ennuie. Mais grâce à sa meilleure amie, elle réussit un entretien pour rentrer dans une entreprise qui est un mélange de Google, Facebook et Apple. 

Ce qui est intéressant dans ce film, c'est qu'il traite d'un sujet (ou problème) qui existe véritablement : la dictature technologique. Bien sûr, tout est beaucoup plus avancé technologiquement dans ce film puisqu'il se déroule dans un futur proche aux États-Unis, mais il est très probable que nous vivions de cette façon dans quelques années (et ça a déjà commencé avec Google et Facebook, qui absorbent nos données, par exemple). La vision que nous pouvons avoir par rapport à ce sujet peut devenir très paradoxale, car ce film nous fait nous poser des questions sur la notion de bien et de mal, jusqu'où est la limite et sommes-nous même capables d'en avoir ? Des notions de bien car grâce à la technologie de The Circle, il est possible de déterminer quelle(s) maladie(s) une personne pourra avoir dans sa vie, comment l'éviter ou même soigner des maladies qui à l'heure actuelle n'ont pas ou peu de traitement. Il y a aussi la baisse du taux de criminalité, par exemple en implantant une puce dans le fémur d'un bébé pour pouvoir le retrouver s'il se fait kidnapper (la cause est bonne, mais le système de la puce est... c'est bizarre) ou pouvoir retrouver n'importe où dans le monde, grâce aux utilisateurs de The Circle, un criminel recherché par les autorités ou encore augmenter la sécurité dans les villes avec des caméras minuscules et faciles à poser. Pour ces différentes choses, oui, adhérer à The Circle semble moralement juste. Mais en contrepartie, nous devons accepter de voir nos droits de liberté individuelle et de vie privée se faire marcher dessus. Adieu l'éthique, la morale et vive la transparence absolue. C'est bien, mais en même temps c'est mal, alors comment faire ? Parce que nous savons très bien que l'Humain n'a aucune limite quand il est question d'argent, alors comment ça va se passer dans 10, 20 ans ? "Savoir c'est bien, tout savoir c'est mieux", voilà ce que déclare le personnage de Tom Hanks, Eamon Bailey, fondateur de l'entreprise. Cependant, le film a beau traiter d'un problème, il ne propose aucune solution, alors le message final du film est très étrange.  



Au début, Mae (Emma Watson), semble plutôt réticente à ce nouvel environnement : ses collègues l'obligent pratiquement à partager sa vie, ses problèmes (c'est chaleureux, mais c'est trop), à passer ses journées et ses soirées à The Circle : bref, devenir The Circle. Et elle est contrainte (pour des raisons familiales qui sont totalement compréhensibles) de pousser le vice plus loin afin de ne pas perdre son job. Mais plus le film avance, plus Mae semble se perdre dans ses convictions et dépasse complètement la notion de vie privée. Mais qu'est-ce qu'elle fait, nom de zeus ?! Le retournement de situation est inattendu, je ne comprends toujours pas pourquoi elle adhère à la totale transparence de tous les humains alors qu'elle était contre au début du film. Qu'est-ce qui la fait changer de cette façon ? Quel est le message ?  

Concernant les acteurs, ils sont tous bons, il n'y a pas grand chose à dire à ce sujet. Les scènes de conférences m'ont largement fait penser à celles d'Apple avec Steve Jobs (même si désormais les plus grosses entreprises procèdent de cette façon), d'ailleurs le personnage d'Eamon Bailey me fait visuellement penser au créateur de la Pomme, comme vous pouvez le constater sur la photo au-dessus. Les musiques sont sympa, le scénario est vraiment très très chouette même si je ne comprends pas vraiment cette fin. Au niveau du visuel du film, il n'y a rien de particulier à dire.
Je lirai sans doute le livre prochainement histoire de voir quelle était la matière première du réalisateur, s'il y a des différences et si le livre est tout aussi prenant que le film. Je vous conseille d'aller au cinéma pour le voir, car en sortant de la salle je me suis posé des questions sur les réseaux sociaux, les technologies qui nous poussent toujours plus à consommer, à partager et il nous met vraiment en garde vis-à-vis de notre futur si nous continuons sur cette lancée.

.

http://rusbankinfo.ru займ на карту срочно без отказа

0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *