Destinations - L'anthologie 2017 des Imaginales

04/09/2017

Titre : Destinations

Auteur : Stéphanie Nicot

Editions : Mnémos

Prix : 19,00 €

Parution : juin 2017

Nombre de pages : 256 pages

Genre : Fantasy, science fiction

Résumé : Créé en 2002 par la Ville d’Épinal, le festival les Imaginales rassemble chaque année les amateurs de littératures de l'imaginaire pendant quatre jours au mois de mai. Le but affiché de ce festival est de mettre en avant la création en fantasy, notamment francophone, et de créer autour de ces thématiques une ambiance d'échange et de convivialité. Chaque année, les éditions Mnémos publient une anthologie fantasy (et littérature de l'imaginaire) recensant une série de nouvelles d'auteurs présents lors de cette manifestation et qui ont accepté de se plier à l'exercice d'écrire autour du thème du salon cette année-là.

.

Cette année, la thématique des Imaginales était Destinations, un titre assez original pour cette anthologie, puisqu’il me semble que jusqu’à présent l’anthologie tournait non pas autour d’un thème unique mais de l’opposition entre deux figures phares de la fantasy. J’avais par exemple lu Trolls et Licornes, il y a quelques années. J’ai été au départ un peu déçue de cette décision, parce que j’avais l’impression que la dualité entre deux figures était un peu plus fructueuse ou inspirante, mais d’un autre côté, il faut reconnaître que les archétypes ne sont pas si nombreux en littérature de l’imaginaire, et la formule ne pouvait pas perdurer éternellement ! Par ailleurs, en jetant un œil au sommaire, j’ai rapidement compris que cette confrontation entre deux concepts avait été savamment déplacée dans un jeu de mots avec la thématique de l’année. En effet, le recueil se découpe en trois parties distinctes : Destins, Nations et Destinations. Ce trait d’esprit aiguise d’ailleurs ma curiosité quant au choix des axes de l’anthologie de l’année prochaine !

Et pour le contenu à proprement parler maintenant ?

Il est toujours un peu difficile pour moi de faire le bilan d’un recueil de nouvelles. Naturellement, j’en ai apprécié certaines plus que d’autres, j’ai eu des petits coups de cœur, et aussi – forcément – des petits coups de « meh ». Des nouvelles dont l’univers ne m’a pas autant plu, pas autant touchée, ou simplement qui m’ont paru un peu courtes (et c’est vrai que c’est le but !) pour atteindre les objectifs qu’elles s’étaient fixés.

Tout d’abord, je dois dire que j’ai été assez étonnée de trouver une part importante de nouvelles de science-fiction dans le recueil. Avant Destinations, je n’avais lu qu’une seule anthologie des Imaginales, il y a déjà de cela quelques temps. Je ne sais pas si c’est ma mémoire qui me joue des tours, ou s’il s’agit d’une nouveauté, mais dans mes souvenirs, il n’y avait pas – alors – de science-fiction dans le recueil. Non pas qu’il s’agisse d’un défaut, mais je m’attendais simplement à trouver plus de fantasy (je dirais au jugé que la moitié des nouvelles doivent relever de la fantasy seulement, ce qui est à mon sens un peu dommage). J’ai tendance à trouver que parfois, la SF a besoin de plus de temps pour s’installer que la fantasy, et dans l’ensemble j’ai plus profité des nouvelles fantasy.

Des trois axes, c’est incontestablement l’axe Nations qui m’a le plus conquise, même si c’est aussi le plus court. Alors que le titre ne m’inspirait pas tellement au départ, j’ai vraiment été séduite par cette partie, et notamment par Le Roi Cornu, la nouvelle de Stéphane Platteau – auteur que je ne connaissais pas encore et autant vous dire que la nouvelle me donne largement envie de creuser un peu plus loin !

C’est en fait cela que j’apprécie vraiment avec l’anthologie des Imaginales, elle me permet de découvrir des auteurs que je ne connaissais pas encore et ensuite de me tourner vers leurs autres œuvres ! Pour cette année, j’ajoute quelques noms à la longue liste des auteurs dont j’aimerais lire plus de romans et notamment Victor Dixen (dont Pauline et Nine vous ont déjà parlé mais que je ne connaissais que de nom), Lionel Davoust (que j’avais déjà découvert et aimé avec son roman Port d’Âmes) et Fabien Cerrutti. J’ai retrouvé aussi avec un grand plaisir des plumes que je connaissais déjà telles que celles de Pierre Bordage (je vous en parlais quand j’ai lu son roman Arkane) ou encore Charlotte Bousquet (dont toute l’équipe du blog raffole!).

En somme, vous l’aurez compris, je ne saurais que vous conseiller de vous pencher sur les anthologies des Imaginales et quant à moi, je pense que je serais bien occupée en lecture jusqu’à l’édition prochaine !

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *