Kee Of Hearts - Kee Of Hearts

25/09/2017

Titre : Kee Of Hearts

Groupe : Kee Of Hearts

Label : Frontiers

Parution : 15 septembre 2017

Durée : 46

Nombre de titres : 11

Genre : AOR/Rock


Une nouvelle fois, le label Frontiers fait plaisir aux fans de rock mélodique et d’AOR en accueillant sous sa coupe un super groupe. Cette fois, ce ne sont rien d’autres que Kee Marcello (ex-guitariste d’Europe) et Tommy Heart (le chanteur de Fair Warning) qui s’invitent en compagnie du claviériste Alessandro Del Vecchio, du bassiste Ken Sandin (ex-Alien) et du batteur Marco Di Salvia. Autant dire que l’on peut s’attendre à des chansons de qualité… Et c’est bien le cas.

Démarrant avec « The Storm », un titre bien rock qui nous prouve que Kee Marcello est toujours un musicien aussi inspiré, ce premier album développe des couleurs vraiment agréables qui nous renvoient à Journey, comme sur le groovy « Twist Of Fate », voire à Bad English ou Giant, des formations menées à la fois par un guitariste virtuose et un chanteur de grand talent. Cela se confirme sur « A New Dimension », une chanson typiquement AOR, dont le refrain, soigné et sucré, emporte tout sur son passage.

On comprend alors que les deux compositeurs n’ont rien laissé au hasard et qu’ils ont décidé de nous livrer des petites pépites atemporelles sur lesquelles ils ne se mettent aucune limite : « Crimson Dawn » et son lumineux solo d’introduction, « Bridge To Heaven » aux sonorités américaines ou « Edge Of Paradise » qui nous ramène par certains côtés à Europe. Chaque chanson permet à l’auditeur de se faire plaisir et de passer un excellent moment. « Stranded », par exemple, renvoie aux meilleurs moments de la scène AOR scandinave, Alien en tête, avec son refrain soutenu par des chœurs puissants et cette guitare qui tisse ses harmonies pour nous enchanter.

En onze titres, Kee Of Hearts ne déçoit pas une seule fois, nous offrant des moments plus intimistes avec l’émouvant « Invicible » ou le début au piano de « SOS ». C’est suffisamment soigné pour entraîner l’adhésion de chacun. Pourtant, Kee Of Hearts demeure un vrai groupe de rock. L’album se clôt d’ailleurs sur l’énervé et superbe « Learn To Love Again » dont le solo, fluide et très juste, nous rappelle que Kee Marcello est un grand guitariste. Et que dire de Tommy Heart qui éclabousse de sa classe chacune de ses mélodies vocales. Kee Of Hearts est donc un très bon album d’AOR qui, je l’espère, ne restera pas un projet unique, ce qui serait dommage.

 

.

Nourri au metal et à la littérature, je mêle mes deux passions en écrivant des romans et des nouvelles, un casque audio sur les oreilles. Se construire son propre univers, il n’y a rien de mieux !
0 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *