Stranger Things 2 : un retour rétro, horrifique et cadencé ! (SPOILERS)

31/10/2017

Titre : Stranger Things 2

Créée par : Matt Duffer, Ross Duffer

Avec : Winona Ryder, David Harbour, Finn Wolfhard, Millie Bobby Brown, Gaten Matarazzo, Caleb McLaughlin, Noah Schnapp, Sadie Sink, Natalia Dyer, Charlie Heaton, Joe Keery, Dacre Montgomery, ...

Format : 55 minutes

Diffusion : Netflix

Genre : Fantastique, Thriller

Résumé : A Hawkins, en 1983 dans l'Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d'amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre "11" sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…

Notre série rétro préférée a fait son grand retour vendredi dernier, et quel retour ! Retrouver Eleven, Mike et toute la clique fait hyper chaud au cœur et on savoure les épisodes avec un plaisir non modéré. Car comme pour la saison 1, il est impossible de se faire un ou deux épisodes par jour. C’est tout ou rien. Encore une fois, le suspens en fin d’épisode est insoutenable et on enchaîne illico avec la suite. Je vous préviens donc : si vous avez l’intention de regarder le premier épisode, prenez votre plaid, vos bonbons d’Halloween et une grande bouteille de ce que vous voulez parce que vous en avez pour toute la journée, soirée, voire nuit ! 

Cette fois, nous sommes à Halloween 1984, un an après les faits de la saison 1. Will souffre toujours de ce que les docteurs du labo appellent des « hallucinations » dues à son traumatisme, Eleven vit cachée dans la maison du grand-père de Hopper avec qui elle a développé des liens père-fille et une menace encore plus horrible que celle qu’ils ont affrontée un an plus tôt les attend… Et en effet, les frères Duffer avaient raison quand ils nous avaient dit qu’ils feraient pire que le Demogorgon… Et qu’est-ce qu’il y a de pire que le Demogorgon ? Plusieurs Demogorgons dirigés par un grand géant Demogorgon… Et c’est méga angoissant. En revanche, si j’ai plusieurs fois flippé et sursauté lors de la saison 1, ça n’a pas été le cas pour la saison 2. Pourquoi ? Parce que les ingrédients sont les mêmes que dans la saison précédente. C’est ce qui marche, alors d’un côté je le comprends. De l’autre, je me dis que s’ils font la même chose encore et encore pour les prochaines saisons, on risque vite de se lasser. Déjà là, à part 2-3 intrigues, le reste était quand même assez prévisible.

Dans cette saison 2, deux nouveaux duos au top se créent. D’abord, on a une complicité mignonne qui fait chaud au cœur pour Hopper et Eleven. On découvre un nouveau visage de l’inspecteur de la ville d’Hawkins. Plus doux, plus posé et plus heureux aussi. On sent qu’il est réellement attaché à la petite Eleven et ça fait plaisir à voir. Pareil pour la jeune fille qui découvre enfin ce que ça fait que d’avoir un vrai parent. Sa quête, pour retrouver sa mère en premier puis une « sœur » ensuite, n’en est que plus touchante. On voit une enfant qui se cherche et qui essaie de se construire à travers ce qu’elle estime le plus important à ses yeux : une famille. Et Millie Bobby Brown nous offre, comme d’habitude, une interprétation sans défauts. Je pense que cette petite ira loin. Elle me fait beaucoup penser à Natalie Portman qui a commencé à 12 ans dans le film Léon puis qui a explosé dans la saga Star Wars avant d’obtenir la consécration avec son Oscar récompensant sa prestation dans Black Swan. En tout cas, c’est tout le mal que je souhaite à l’actrice de 13 ans. À part ces deux-là, nous avons également une alchimie drôle entre Steve et Dustin. Cette équipe du tonnerre est aussi amusante à voir qu’elle est totalement inattendue ! D’ailleurs, l’évolution du personnage de Steve est géniale. Détestable au début de la saison 1, il est l’un des meilleurs personnages à la fin de la saison 2. Cependant, au-delà de tous ces nouveaux duos qui se forment, c’est vraiment la fin, quand toute la team se réunit et se bat ensemble, qui est un enchantement. 

J’aime aussi beaucoup l’introduction de nouveaux personnages féminins au caractère fort. Dans la saison 1, nous avions bien sûr Eleven, mais aussi Joyce et Nancy. Maintenant, on a droit aussi à la petite Mad Max, jolie rousse un peu garçon manqué qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui séduit Dustin et Lucas. Mais surtout, on a Kali… Kali que l’on peut aussi appeler Eight ! Et ça, c’est vraiment ouf ! Eleven ne s’appelle pas Eleven pour rien ! C’est juste la onzième personne de sa nature. Ça veut dire qu’il y a au moins dix autres personnes comme elle. Peut-être plus ! Ce serait vraiment génial que cette intrigue soit développée dans la prochaine saison ! En revanche, Kali est détestable. Contrairement à Eleven, elle n’utilise pas ses pouvoirs à bon escient. Mais les nouveaux personnages les plus épiques viennent avec l’arrivée des familles de Dustin et Lucas. Jusqu’ici nous ne voyions que celles de Will et Mike. Maintenant, nous savons que Dustin vit seul avec sa mère célibataire très attachée aux chats. D’ailleurs, leur relation est assez drôle : c’est lui qui console sa mère quand celle-ci est paniquée par la perte de leur chat (je ne vous dis pas comment). Et Lucas… Ses parents sont sympathiques mais sa petite sœur… Elle est « féroce » ! Erica Sainclair a une répartie d’enfer. Cette petite peste insolente est en passe de devenir un personnage culte de la série. Perso, je suis fan et j’en redemande. J’espère la voir plus longuement dans la prochaine saison ! Et si elle se retrouvait mêlée à leur chasse au monstre ? Je ne dis pas non !

C’est un ravissement que de voir plus longuement Will. Enfin, nous voyons toute l’étendue du jeu d’acteur du jeune Noah Schnapp. Du haut de ses 13 ans, il est juste incroyable. Il est parfait. Il joue à merveille un garçon torturé et possédé par quelque chose qui le dépasse. On dirait vraiment qu’il ne joue pas Will mais qu’il est Will. Tout le casting en général est réussi, de Winona Ryder à Millie Bobby Brown en passant par Finn Wolfhard, tous nous offrent un jeu sublime et prenant. 

Encore une fois, le fait que l’intrigue se passe en 1984 n’est pas anodin. La série s’inspire des films d’horreur de l’époque (comme l’ont laissé présager les multiples affiches qui servaient de publicité pour la saison 2) et ça en rajoute à sa perfection. La cinématographie, les décors, les vêtements, les coiffures, la musique, les livres, les voitures, … Tout est vraiment parfait. Plusieurs scènes ressemblent à des films d’horreur de l’époque : L’Exorcisme, Poltergeist mais aussi Halloween et Ghostbusters. Mais pas que. Les petits Demogorgons qui obéissent à un beaucoup plus grand et monstrueux rappellent un peu Jurassic World quand les petits raptors obéissaient au plus grand. D’ailleurs, l’un des acteurs du film est présent dans la série : il interprétait un cast member du Jurassic World devant informer les visiteurs de la fermeture d’une attraction et ici, il joue un employé de l’arcade où aime traîner la bande de « nerds » constituée de Mike, Will et les autres. Enfin, les frères Duffer se sont peut-être aussi inspirés de… Game of Thrones ! Et oui, personnellement, Will qui est connecté au grand méchant monstre qui guide une armée de Demorgogons dont le but est de contrôler le monde et de tuer tous les humains, ça me fait penser à Bran ! Bah oui, Bran Stark aussi est connecté au Night King qui dirige une armée de Marcheurs Blancs dont le but est de contrôler le monde et tuer tous les humains !

Le meilleur moment de toute la saison, le moment orgasmique, le moment où le corps tout entier frissonne et le cœur bat fort, c’est au retour d’Eleven. Lorsqu’elle retrouve tous ses amis et que la team est enfin au complet. En même temps, on attend ça depuis le début et ça n’arrive pas avant la fin !  De quoi faire monter la tension jusqu’au bout ! Mais le final… Quel suspens ! Quelle angoisse ! On se demande pourquoi et comment ! Et on a hâte d’être à l’année prochaine pour savoir ! Quoi qu’il en soit, cette future saison 3 s’annonce épique, autant que l’a été cette saison 2.

.

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser cet art en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et à la photographie. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *