Jack et le Bureau Secret - Parfait pour les amateurs d'aventures

23/11/2017

Titre : Jack et le Bureau Secret

Auteur : James R. Hannibal

Editions : Flammarion

Prix : 15,00 €

Parution : septembre 2017

Nombre de pages : 400 pages

Genre : Jeunesse, aventures, fantastique

Résumé : Jack, treize ans, a un don, celui de trouver les objets disparus. Quand son père disparaît à Londres, qu'il est en réalité membre d'une société secrète de détectives. S'il veut retrouver son père en vie, il doit mettre la main sur une pierre magique renfermant les secrets de l'histoire de Londres, le tout en veillant sur sa soeur et en échappant aux scarabées mécaniques envoyés à sa poursuite...

.

Je l’avoue sans détour, j’ai d’abord craqué sur la couverture de ce roman jeunesse. C’est à la fois un peu futile, mais en même temps la preuve que – quelque part – l’éditeur a fait un très beau travail au moins pour l’extérieur du livre, et si je sais bien que « l’habit ne fait pas le moine », il n’en reste pas moins que je n’ai pas pu m’empêcher d’être attirée par ce volume. Le fini de la couverture est mat, avec un vernis sélectif sur le scarabée et (détail qui a achevé de me faire craquer) les lignes sont en fait cuivrées… Bref, un visuel très très réussi à mon sens qui – en plus ! – reflète vraiment bien le contenu du roman.

Et alors ce premier tome de Section 13 ?

Sans surprise si vous avez déjà jeté un œil à la note, j’ai beaucoup apprécié ce roman !

Tout d’abord, j’ai beaucoup apprécié le personnage de Jack – notre héros – que j’ai trouvé très sympathique. Malgré un caractère assez nonchalant au départ, il part à la recherche de sa sœur, puis de son père, dans une ville inconnue et se retrouve (bien malgré lui) dans une situation où il est à la fois traqueur et traqué.

Mais ce que j’ai particulièrement aimé chez cet adolescent, c’est que contrairement à bon nombre de héros de fiction, il reste très lucide sur la situation tout au long de l’histoire. Je m’explique : j’ai tendance à trouver que trop souvent, le jeune héros se voit propulsé dans une situation plus ou moins insoluble pour bon nombre d’adultes mais il lui paraît possible de résoudre ce problème malgré tout. Dans le roman, Jack, après quelques mésaventures plutôt éprouvantes, finit tout simplement par dire non. Il explique à ceux qui l’accompagnent qu’il n’est qu’un enfant et qu’il ne peut pas trouver une solution et la mettre en pratique plus rapidement et plus efficacement qu’un adulte. Personnellement, j’ai adoré cet aspect qui a fait écho à mes propres réflexions : « mais qu’aurais-je fait à la place du personnage au même âge ? ». Dans mon cas, probablement comme Jack : râlé et jeté l’éponge.

Évidemment, cet épisode ne signe pas la fin de l’intrigue, ni même la fin de l’implication de notre héros, mais je l’ai trouvé vraiment bienvenue. D’autant que le rythme du roman est assez soutenu, pour le lecteur autant que pour les personnages. En effet, l’histoire ne se déroule que sur une journée, et autant vous dire qu’il s’agit d’une journée plutôt bien remplie. Jack va en effet se retrouver sur les traces du Grand Incendie de Londres de 1666 et tenter de retracer les faits tels qu’ils se sont déroulés à l’époque.

On arrive donc à un autre aspect du roman qui m’a beaucoup plu : l’enquête dans l’Histoire. J’ai beaucoup aimé voir comment les héros remontaient différentes pistes et comment l’auteur entremêlait fiction et réalité à cette occasion.

Finalement, je ne regrette qu’une chose : que le côté steampunk n’ait pas été plus présent dans le roman. Dans la mesure où le lecteur est confronté dès le début du roman à des scarabées mécaniques, je pensais que la part de steampunk y serait plus importante, mais en réalité elle est très secondaire et s’efface derrière l’intrigue pour n’être qu’un détail. Pour les lecteurs allergiques au steampunk, pas de crainte à avoir, vous pouvez vous lancer les yeux fermés, mais moi qui ai tendance à savourer les univers garnis d’engrenages en tous genres, j’aurais apprécié que cet aspect soit à peine plus développé. Peut-être dans le prochain tome ?

Car oui, je l’avais déjà laissé entendre au début de ma chronique mais Jack et le Bureau Secret est le premier tome d’une série ! Voilà de quoi se frotter les mains parce que je pense que cela nous laisse présager de belles heures de lecture. Le tome 2 est sorti en version originale cet automne seulement, il faudra donc patienter un peu pour avoir la suite.

.

Passionnée de lecture et de cuisine, j’adore voyager main dans la main avec les héros d’un roman. J’ai toujours un livre dans mon sac et mon téléphone à la main. Mon éternel compagnon d’aventure dans toutes mes lectures ? Une grande tasse de thé fumante !
3 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *