Redemption Road : Un thriller à l'intensité qui donne le vertige !

14/11/2017

Titre : Redemption Road

Auteur : John Hart

Editions : J. C. Lattès

Prix : 22,00 €

Parution : 20 septembre 2017

Nombre de pages : 509 pages

Genre : Thriller

Résumé : Imaginez :
Un garçon, une arme à la main, attend l’homme qui a tué sa mère.
Une inspectrice de police perturbée affronte son passé à la suite d’une fusillade meurtrière.
Après treize ans de prison, celui qui fut un bon flic se retrouve libre tandis que, dans la forêt profonde, sur l’autel d’une église abandonnée, un corps refroidit enveloppé dans un drap blanc…
C’est une ville au bord du gouffre.
C’est le chemin de la rédemption.
Débordant de tension, de secrets et de trahisons, Redemption Road prouve encore une fois que John Hart est un maître de la littérature policière.

.

Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu un thriller d’une telle intensité. Clairement, même s’il ne s’agit pas d’un coup de cœur (je vais tout de suite vous expliquer pourquoi), je dois avouer que j’ai rarement croisé dans mon parcours de lecteur un roman aussi intelligemment écrit. Un grand merci donc aux éditions J. C. Lattès qui, en plus de m’avoir fait passer un excellent moment, m’ont permis de découvrir la plume d’un auteur particulièrement talentueux

Si j’ai aimé Redemption Road, c’est en grande partie pour ses personnages. Mon dieu qu’il est agréable d’avoir affaire à des héros complexes, torturés, ni bons ni mauvais et, surtout, profondément humains. On ne peut pas ne pas s’attacher à Liz, ni rester indifférent face à Adrian et encore moins ne pas ressentir d’empathie pour Chinning. Chaque psychologie est minutieusement étudiée, chaque histoire travaillée au détail près. Par ailleurs, tous les protagonistes (même les plus secondaires) sont importants. Même si certains paraissent insignifiants au premier abord, on se rend finalement compte qu’ils participent en réalité pleinement à la construction de l’intrigue. 

En parlant de l’intrigue, celle-ci se met en place progressivement, pièce par pièce. Les quelques longueurs ne m’ont personnellement pas dérangé car en plus d’être essentielles à la compréhension de l’histoire, elles participent à créer cette ambiance oppressante si particulière.
Dès les premières pages on se retrouve perdu dans les rues isolées d’une ville aux secrets sordides bien gardés par ceux qui ne souhaitent pas les voir dévoilés… Et surtout, au détour d’un virage, l’assassin rôde… ll tue sans discontinuer, laissant tout le monde dans le désarroi, plongeant les vivants dans la peur de rejoindre les morts…

J’ai pratiquement tout aimé dans ce livre. Que ce soit l’incipit, des plus intrigants, ou bien les nombreux rebondissements, qui apportent leur lot de surprises, ou encore la scène finale, pleine d’intensité. J’aurais effectivement pu avoir un coup de cœur, si ce n’est la résolution du « fil rouge de l’histoire » (à savoir les meurtres de ce tueur en série) que j’ai, malheureusement, vu venir. L’explication, pourtant, est parfaitement crédible mais la « grosse » révélation aurait mérité une approche plus surprenante. Mon seul regret est donc cette fin (importante dans un thriller) qui n’a pas su m’étonner… à mon plus grand désespoir !

Vous l’avez compris, Redemption Road a frôlé le coup de coeur tant j’ai apprécié la majeure partie de l’histoire. Je vous recommande donc chaudement ce roman dont la complexité et la profondeur des personnages occulteront totalement une fin plus décevante ! 

.

Contrairement à beaucoup de gens, j’ai eu la chance de recevoir ma lettre d’admission à Poudlard et j’ai obtenu mon diplôme de sorcellerie il y a quelques années déjà. Depuis, je me suis spécialisé dans l’étude de la littérature des moldus et je prend un grand plaisir à découvrir une nouvelle forme de magie : celle des mots.
1 I like it
0 I don't like it

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *