Top 7 des spin-offs ratés

10/11/2017

C’est bien connu, les spin-offs n’égalent jamais les séries-mères. En réalité, il arrive même très souvent que ces derniers soient carrément ratés. Il n’est pas rare qu’on regrette alors d’avoir posé les yeux dessus et on ne demande qu’à oublier qu’un tel massacre ait eu lieu. Voici donc un petit top des séries qui n’auraient peut-être jamais dû voir le jour : 

1° Ravenswood (Pretty Little Liars)

Mais qu’est-ce qui est passé par la tête de Marlene King ? Alors que Pretty Little Liars battait encore son plein, la série Ravenswood est introduite au travers d’un épisode de la saison 5 mettant en scène Hanna et Caleb. Première erreur du spin-off : séparer le couple Haleb qui était le couple préféré des fans de la série. Deuxième erreur : donner une dimension fantastique avec des histoires de fantômes à dormir debout alors que la série-mère n’en a pas. C’était totalement illogique et ce contraste en a dérouté plus d’un. Troisième erreur : un scénario insipide, des personnages qui tiraient vers le ridicule et une intrigue absurde. Résultat : la série a été annulée au bout de dix épisodes seulement. 

 

2° Joey (Friends)

Joey Tribbiani était le « Friend » le moins développé des 6. Il était le seul à avoir terminé la série célibataire et sans réelle évolution. Alors son interprète, Matt Leblanc, a décidé de le faire revenir à la vie à Los Angeles dans une nouvelle série sans ses fidèles amis et avec un nouveau groupe. Résultat : une série beaucoup moins drôle et dont la magie n’opère pas. La fin de Friends était parfaite : on aurait dû s’arrêter là. Si le personnage est toujours simple d’esprit, son caractère a beaucoup changé. Joey est devenu un raté tant professionnellement (alors qu’il terminait la série-mère en cartonnant en tant que Dr Drake Ramorray dans le soap opera Days of Our Lives) qu’amoureusement. Et ça, c’est impardonnable. Joey est tout sauf un loser avec les filles. C’est un séducteur, un tombeur, un Don Juan, un coureur de jupons qui ne compte tellement plus ses relations qu’il lui arrive d’oublier combien de fois il a eu des relations sexuelles dans une journée ou même carrément le visage et le prénom de ses conquêtes. Avec Joey, on a complètement perdu l’âme de Friends, c’est donc sans surprise que la série a été annulée au bout de deux saisons (dont les derniers épisodes n’ont même pas été diffusés). 

 

3° The Glee Project (Glee)

The Glee Project était une sorte de télé-réalité (qui n’a duré que deux saisons faute d’audience) où le/la gagnant(e) gagnait une apparition dans la série-mère. Je crois que tout est dit dans « télé-réalité ». 

 

4° Cory est dans la place (Phénomène Raven)

Dès le début, un problème est posé : on nous offre une excuse bidon en guise d’intrigue (le papa muté à la Maison Blanche pour être chef cuisinier emporte avec lui seulement son fils, Cory) pour justifier le spin-off et l’absence de Raven et de la maman, Tanya Baxter. Ensuite, l’humour de la série est en deçà de sa grande sœur et les aventures du petit frère sont peu intéressantes. La magie a disparu (et c’est le cas de le dire puisqu’il n’y a plus de visions) et les personnages de la série principale nous manquent atrocement. Sans surprise, la série s’est arrêtée après deux saisons. 

 

5° The Originals (The Vampire Diaries)

Je sais que beaucoup ne seront pas d’accord avec moi ici mais je le mets quand même. Cependant, je reconnais que The Originals a le mérite d’avoir duré cinq saisons entières et de ne pas avoir été annulée (nous aurons donc bientôt le droit à une conclusion). Pourtant, c’était mal parti. Comme pour la majorité des spin-offs cités ci-dessus, on a eu le droit à une excuse bidon pour développer – ce qu’on comprend – le second personnage le plus charismatique de la série-mère après Damon, j’ai nommé Klaus. MAIS la grossesse était carrément tirée par les cheveux (genre en 1000 ans, Klaus n’a jamais eu de gosses et là boom, comme par hasard…). En plus, le vampire originel n’était-il pas censé être le plus dangereux et le plus puissant de la Terre ? Alors pourquoi semble-t-il inefficace face à Marcel ? Enfin, le couple qu’il aurait dû former avec Camille (c’était ce qui avait été prévu) n’a jamais fonctionné puisque la jeune femme n’a pas su trouver grâce aux yeux des fans, irrémédiablement amoureux du couple Klaroline. Les 13 épisodes de la saison 1 sont très fades et ne m’ont, personnellement, pas donné envie de suivre la suite. Surtout quand j’ai appris plus tard le retour illogique de Kol, de la mère et du père, tous trois pourtant tués dans The Vampire Diaries

 

6° The Carrie Diaries (Sex and the City)

Ne vous méprenez pas : The Carrie Diaries est l’une de mes séries préférées. Pourtant, je sais aussi reconnaître qu’elle n’a pas été un bon spin-off et pour cause ! Arrivée beaucoup trop tard (neuf ans après la fin de la série-mère), elle n’a aucun rapport avec celle-ci ! Elles n’ont pas du tout la même atmosphère, le scénario est léger et plutôt simpliste, l’intrigue est peu passionnante et surtout pas en accord avec la série-mère ! En plus de cela, il y a beaucoup d’incohérences entre les deux séries (la famille de Carrie, l’ordre de rencontre avec ses futures BFF, la perte de sa virginité, …). D’ailleurs, le public n’est pas le même : alors que Sex and The City visait une audience adulte, The Carrie Diaries a essayé d’attirer les adolescentes. Or, il est très peu probable que ces dernières aient connu la série-mère. Résultat : elle n’a réussi à captiver aucun des deux publics, ni l’ancien ni le nouveau. Après deux saisons, la série a été annulée. Et c’est bien dommage car elle était prometteuse (esthétiquement en tout cas, elle était parfaite). The Carrie Diaries n’aurait pas dû se parer de l’étiquette Sex and The City, elle aurait alors peut-être eu plus de chances. 

 

7° Private Practice (Grey’s Anatomy)

La série, à proprement parler, n’est pas ratée. C’est pour ça qu’elle est la dernière de ce classement. Private Practice se suit d’ailleurs sans problème et est plutôt sympathique à regarder. Mais elle est très très très très en deçà de la série-mère. Et sur ce point, je l’ai vécu comme une grosse déception. Elle est très loin de déchaîner les mêmes passions que Grey’s Anatomy crée en nous. Résultat : la série s’est terminée en 2013 après 6 saisons (ce qui est très honorable en ces temps où les séries sont annulées les unes après les autres). Alors que Grey’s Anatomy a entamé sa quatorzième saison et accapare nos écrans depuis 2005… 

Passionnée par les sushis, j’ai appris à maîtriser cet art en regardant mes séries télé préférées. Entre deux makis, je m’intéresse aussi à l’univers d’Harry Potter, de Disney, au cinéma et à la photographie. Sinon, est-ce que je vous ai dit que j’aimais les sushis ?
3 I like it
0 I don't like it

2 Comments

  1. J'aime cette idée d'article!
    Personnellement c'est bien Ravenswood qui m'a le plus déçue, à l'époque. J'avais bien aimé The Originals mais j'ai laissé tomber au bout de la deuxième saison car elle s'était ésoufflée trop vite. Pour Cory est dans la place je me rappelle avoir regardé rapidement mais en effet, il n'y avait pas de magie comme avec Raven...

    • Ah contente que qqn soit d'accord avec moi ! J'étais pourtant persuadée que j'allais être attaquée parce que j'ai critiqué The Original x) ! Visiblement, nous sommes au moins deux à penser que la série n'était pas très réussie ^^ !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *